La communauté de communes du Beaunois accompagne les allocataires du RSA (45)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Loiret

A 20 km de Pithiviers, la communauté des 18 communes du Beaunois assure l'instruction et le suivi des allocataires du RSA de son territoire. A la différence d'autres territoires, l'implication de l'EPCI porte à la fois sur le suivi professionnel et social. Et cela pas seulement pour des publics ciblés, puisque l'EPCI suit 98% des bénéficiaires.

Après la prise en charge du RMI depuis 1999, pour le compte de ses communes membres, cela fait maintenant cinq années que la communauté de communes du Beaunois (10.800 habitants) gère l’allocation du RSA sur son territoire, de l'instruction des demandes au suivi des allocataires, par délégation du conseil départemental. C'est la mission quotidienne de la responsable en charge du service Emploi Insertion de la communauté de communes, Claire Gigault. Ce poste est cofinancé par le conseil départemental. La responsable suit environ 120 dossiers par an (RSA socle et RSA socle et activité), ce qui représente près de 140 personnes. S'ajoute une quarantaine de dossiers pour le seul RSA activité, qui n'entraîne pas de suivi obligatoire).

Expérience inscrite dans le temps

Dès la création de l’EPCI en 1995, les élus ont souhaité que la communauté de communes prenne la compétence optionnelle "action sociale". En 1998, face à la complexité de la tâche, ils décident de recruter un travailleur social chargé de la gestion et l'instruction des dossiers RMI, devenu depuis RSA. Le travailleur social anime également le Point Emploi, pour lequel l'EPCI a passé convention avec l'ANPE/ Pôle emploi. "Cette double entrée m'a permis d’acquérir des compétences sur l'emploi, créer des liens privilégiés avec Pole emploi qui me fait bénéficier par exemple de formations internes" explique Claire Gigault, seule en charge de ce service Emploi Insertion depuis 2000.
Aussi, quand le RSA a remplacé le RMI, et que s'est mise en place la répartition des rôles entre les acteurs sociaux et Pôle emploi suivant que l'allocataire relève d'un suivi social ou professionnel, les élus du Beaunois ont obtenu du département que la double logique d'intervention, à la fois sociale et professionnelle, déjà mise en place sur leur territoire soit maintenue.

Mener de pair et au quotidien suivi social et professionnel

"En milieu rural, il existe de nombreux freins à lever. La seule inscription à Pôle emploi peut prendre trois mois pour une personne qui n'a pas de moyens de locomotion", observe la responsable du service Emploi Insertion. D’emblée elle prévient l’allocataire du RSA qu’il sera suivi par le même interlocuteur à l’EPCI, que ce soit pour le volet professionnel ou social. "Certes, pour chaque dossier transmis, le département opte pour une orientation suivi plutôt social ou plutôt professionnel. Cela me donne un fil conducteur, tout en ne me privant nullement, si nécessaire, de travailler sur les deux aspects conjointement, car les deux problématiques s'entrecroisent souvent."
Forte de sa très bonne connaissance du réseau des acteurs locaux en matière d’aide sociale, la responsable du service peut déclencher rapidement une aide auprès d'un CCAS, du Secours catholique, ou bien débloquer les moyens nécessaires pour se rendre à un rendez-vous ou suivre une formation.

Et surtout, "les liens serrés avec Pôle emploi m'ont permis d’acquérir une meilleure connaissance des entreprises du bassin, du marché de l'emploi local, des secteurs qui recrutent ou des activités en berne. Grâce à cette expertise, nous avons pu par exemple mettre en place des forums de l'emploi sur ce petit territoire."

Formations délocalisées sur le territoire

Les offres de formation locales sont transmises directement par Pôle emploi au Point Emploi de la communauté de communes, ce qui permet d’orienter plus facilement et rapidement les bénéficiaires du RSA pouvant être intéressés par celles-ci, en fonction de leur projet professionnel. En outre, depuis 2013 le Point Emploi de la communauté de communes a obtenu que des formations organisées par la région Centre-Val de Loire puissent être délocalisées sur son territoire. Une petite victoire qui doit rendre plus accessible des sessions qui nécessitaient jusque-là des déplacements à Pithiviers soit à 20 km, distance souvent difficile à parcourir en l’absence de moyen de locomotion.

La responsable du service Emploi Insertion de l’EPCI mise sur ses liens avec les acteurs locaux, les usagers de la communauté de communes et de l’espace Services publics intégré en son sein devenu MSAP depuis le 1er janvier dernier, pour réussir à mobiliser un nombre suffisant de candidats à ces formations, qu’ils soient aussi bien des allocataires du RSA que des demandeurs d’emploi utilisateurs du Point Emploi.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Communauté de communes du Beaunois

Nombre d'habitants :

10800

Nombre de communes :

18
3 bis rue des Déportés- BP 53
45340 Beaune-la-Rolande
ccbeaunois@orange.fr

Agnès Chantereau

Vice-présidente en charge des services à la personne

Claire Gigault

Responsable du service Emploi Insertion
Haut de page