La communauté de communes du Pays de Landivisiau cherche à faire naître des vocations pour l’agriculture (29)

Publié le
par
Victor Rainaldi
dans

Jeunesse, éducation et formation

Finistère

Habiter sur un territoire agricole ne signifie pas connaître l’agriculture. C’est d’autant plus vrai dans la communauté de communes du Pays de Landivisiau où beaucoup de familles proviennent de la métropole de Brest et y travaillent encore. C’est pourquoi les élus ont décidé de sensibiliser les jeunes aux métiers de l’agriculture.

548 exploitations agricoles représentent 25 % du total des entreprises de la communauté de communes du Pays de Landivisiau et 8 % des emplois. "Les 16 créations d’exploitations agricoles en 2018 se répartissent ainsi : 5 en culture de légumes conventionnel, 5 en élevage conventionnel, 4 en biologique (élevage, maraîchage), 2 en activité forestière", précise François Palut, vice-président en charge de l’agriculture.

Partenariat avec la chambre d’agriculture et l’association Jeunesse et entreprise du Finistère

La communauté est un territoire marqué par la jeunesse de sa population, composée de nombreuses familles en provenance de la métropole brestoise où elles retournent travailler chaque jour. Brest est située à moins de 40 kilomètres de Landivisiau (9.123 habitants) le siège de la communauté. Ces familles sont attirées par un prix du foncier bien plus abordable qu’en territoire métropolitain. "Pour la plupart, les jeunes ne connaissent pas ou peu les métiers de l’agriculture et de l’agroalimentaire", explique la responsable du Développement économique, Mathilde Freyard. La communauté s’est donc engagée dans une opération de sensibilisation, en s’appuyant sur une convention de partenariat signée avec la chambre d’agriculture et sur l’association Jeunesse et entreprises du Finistère (AJE29) qui lui apportent une contribution indispensable.

Les jeunes à la découverte des métiers de l’agriculture

Le 13 juin dernier, près de 70 élèves de 4e du collège Val de l’Elorn de Sizun (2.300 habitants) ont consacré leur journée à la découverte de l’agriculture. Divisés en deux groupes, ils ont visité le matin une ferme laitière organisée en Groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) et une entreprise de conditionnement de produits bios situés à Plouvorn. "Ces deux visites ont contribué à donner aux élèves un panel assez large des métiers, de la production à la distribution", indique la responsable du développement économique.

Les plus motivés ont bénéficié d’une information approfondie

L’après-midi, un petit groupe composé d’une dizaine d’élèves, déjà décidés à s’orienter vers les métiers de l’agriculture, a bénéficié d’une information plus approfondie de la part d’un représentant de la chambre d’agriculture et d’un exploitant. Les autres élèves ont participé à trois ateliers sur le savoir-vivre professionnel mais aussi sur leurs envies, leurs habiletés et leur projet personnel. L’après-midi a permis de les préparer aux démarches qu’ils devront effectuer l’an prochain pour trouver un stage de 3e.

Premier enseignement : limiter le nombre de participants

L’opération de sensibilisation du 13 juin était la deuxième de ce type après celle organisée en 2015. "Nous en avons tiré certains enseignements", explique le vice-président en charge de l’agriculture. "La première édition concernait 700 élèves divisés en petits groupes sur une trentaine d’exploitations, (partenariat chambre d’agriculture, Anefa, association Jeunesse et entreprises, Iréo de Lesneven (implication des BTS agricole pour accompagner les jeunes) et communauté de communes). Cela avait demandé un travail d’organisation bien plus important, mais surtout nous avions eu beaucoup plus de difficulté à évaluer l’impact de l’opération de sensibilisation. Avec moins de participants les retours d’expérience ont été plus rapides et le ressenti plus direct."

Évolutions pour la prochaine édition

Le débriefing avec le GAEC, l’entreprise de conditionnement et les partenaires a permis de constater ce qui avait plus ou moins bien fonctionné et les mesures à prendre pour améliorer la prochaine opération de sensibilisation. Par exemple, les dégustations à la ferme ont été très appréciées, de même que les aspects interactifs de la visite. "Dans l’entreprise de conditionnement en revanche, nous ne pouvions pas procéder de la même manière en raison de l’activité très différente", précise la responsable du développement économique. "La prochaine fois nous allons certainement compléter ce type de visite par des quizz pour impliquer davantage les élèves et rendre la visite plus vivante et active."

Communauté de communes du Pays de Landivisiau

Nombre d'habitants :

32430

Nombre de communes :

19
Zone de Kerven, rue Robert Schuman, BP 30122
29401 Landivisiau Cedex
contact@pays-de-landivisiau.com

François Palut

Vice-président en charge de l’agriculture

Mathilde Freyard

Responsable développement économique
Haut de page