La communauté de communes du Pays de Thongue restaure ses croix rurales

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Hérault

Dans le cadre du projet "Aux croisées des chemins vignerons", le Pays de Thongue (Hérault) valorise son petit patrimoine bâti. Quarante croix rurales sont déjà restaurées. Pour 2009, le deuxième volet de l'opération prévoit la création de sentiers d'interprétation signalisés pour découvrir les croix, mais aussi d'autres monuments remarquables du territoire. Les sept communes entendent ainsi valoriser leur patrimoine local et attirer les touristes.

Regroupant sept communes et 8.111 habitants (recensement 1999), le Pays de Thongue est un paysage viticole constitué de châteaux vignerons, où les routes entre les villages sont ponctuées de croix rurales construites notamment à l'occasion de pèlerinages. Leur restauration s'inscrit dans le projet de développement durable de l'intercommunalité voté en 2003. Se déclinant autour de trois orientations, il vise à assurer une économie durable, une promotion de l'identité du territoire local et un développement du tourisme durable. "Porteur du projet 'Aux croisées des chemins vignerons', la communauté de communes s'est dotée de nouvelles compétences pour la protection et la mise en valeur de l'environnement, ainsi que pour la création et l'aménagement de voies communautaires", explique Gérard Belloc, maire de Puissalicon et président de la commission patrimoine du Pays de Thongue. "Notre initiative en trois temps a commencé à la fin de 2007 avec la restauration des croix, mais aussi de fontaines et de chapelles." Pour un budget d'environ 37.000 euros, la première phase a bénéficié du soutien financier de différents partenaires : la direction du patrimoine et celle de l'agriculture et du développement rural (DADR) du département de l'Hérault  (respectivement 8.885 euros HT et 5.485 euros HT) et le programme communautaire Leader+ (8.885 euros HT). L'intercommunalité a participé à hauteur de 13.700 euros et a confié la restauration des croix à un artisan local.

 

Aménagement de boucles de découverte

Les deux prochains volets visent d'abord à mettre en valeur le travail effectué, avec une signalétique touristique et, dans un second temps, l'aménagement de boucles de découverte sur un itinéraire intégrant les croix, les caveaux des vignerons ainsi que les monuments classés de chaque village. Après consultation, la conception et la réalisation de la signalétique a été confiée à un prestataire en septembre dernier : chaque commune a notamment sélectionné deux ou trois bâtiments remarquables afin d'inclure leur proposition de circuit dans le futur sentier d'interprétation qui sillonnera tout le territoire. "A Puissalicon par exemple, nous avons un château et une tour romane classés", souligne Gérard Belloc. "La commission communication a déjà réalisé en 2003 un guide du patrimoine réédité en 2005. Et, enfin, nous proposerons un topo-guide pour les boucles de découverte". Le budget du second volet est d'environ 60.000 euros HT : l'intercommunalité contribue à hauteur de 21.500 euros et bénéficie des subventions de l'Etat (le 1% paysage et développement, 20.111 euros) et du département de l'Hérault (17.950 euros). "Pour l'interprétation des croix, nous devrons sûrement mener des études pour retracer leur historique," indique Gérard Belloc. "Certes, nous escomptons des retombées touristiques, mais nous souhaitons d'abord que les habitants découvrent la richesse de leur patrimoine." En effet, il n'est pas évident d'attirer les touristes du bord de mer : A l'occasion de la première édition de son festival annuel, Les Estivales en pays de Thongue, la communauté de communes avait ciblé la clientèle du littoral mais sans grand succès. En visant les populations locales et les touristes présents sur le territoire et l'arrière pays, les éditions suivantes ont eu un écho plus favorable. L'intercommunalité entend également bénéficier du trafic engendré par l'A75 pour capter les personnes de passage en développant les attraits touristiques du secteur. Dans cette logique, la dernière phase inscrite à l'agenda 2009-2010 est dotée d'un budget prévisionnel de 76.000 euros HT. "Les commissions viticulture, patrimoine et environnement se réunissent régulièrement pour la mettre en œuvre. L'objectif de ces boucles de découverte est d'orienter les visiteurs dans les villages successifs et de proposer aussi des parcours thématiques, notamment autour des caveaux vignerons, explique Gérard Belloc. Toutes les communes n'ont pas d'office de tourisme et l'initiative du Pays de Thongue permettrait de mutualiser nos efforts et de mettre en valeur de manière cohérente l'ensemble du territoire."

 

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes Pays de Thongue

Hôtel de ville
34290 Valros
commthongue@wanadoo.fr

Gérard Belloc

Vice-président
Haut de page