La communauté du Val de Dronne s'engage aux côtés des adolescents

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Dordogne

Activités culturelles, permanence d'accueil, co-construction de projets : la communauté de communes du Val de Dronne (Dordogne) a décidé de s'investir de manière volontariste auprès des adolescents.

Dans le cadre d'un contrat enfance jeunesse (3-17 ans) signé avec la Caisse d'allocations familiales, la communauté du Val de Dronne (dix communes, 5.500 habitants) a délégué à l'association "Les Goiassons" (les enfants en occitan), par convention, les actions d'animation envers les adolescents. Cette convention prévoit la mise à disposition d'un animateur jeunesse de la communauté à l'association pour gérer ces activités. "La communauté a la compétence enfance-jeunesse. Sa forte volonté politique d'intervenir dans ce domaine se traduit par un important service enfance jeunesse composé de six animateurs à temps plein", explique Julia Mortier, responsable de ce service. Tout d'abord, au centre de loisirs, les adolescents (13-17 ans) ont accès à différents ateliers culturels, tel l'atelier Théâtre qui est ouvert toute l'année à tous les collégiens, gratuitement "pour rendre accessible cette pratique au plus grand nombre". Une vingtaine de jeunes y participent régulièrement. Sur le même modèle, un atelier hip-hop a fonctionné pendant plusieurs années ainsi que des ateliers Musique, en fonction des demandes des jeunes.

 

Une convention avec le collège

Par ailleurs, grâce à une convention passée avec le collège de Tocane, l'animateur jeunesse s'installe trois fois par semaine au foyer socio-éducatif du collège, entre midi et 14h pour proposer jeux, informations, documentations... Cette permanence est aussi un temps pour envisager des projets avec les jeunes : sorties, cinémas, activités sportives, organisation de camps de vacances... Cette concertation peut se poursuivre le samedi après-midi, dans la maison du pôle enfance, pour monter concrètement les projets, et notamment les camps de vacances que les jeunes portent du début à la fin : "Ils cherchent les contacts, les lieux d'hébergement et même les financements, par exemple en vendant des gâteaux pendant le thé dansant des anciens, en proposant de laver les pare-brises des autos sur le parking du supermarché ou en jouant les hommes préhistoriques sur le parcours d'un raid nature... Cela leur permet de s'impliquer et de se faire connaître autrement que par le bruit des mobylettes la nuit !" A l'aide de photos, vidéos, théâtre, récits, les camps de vacances font l'objet, à l'automne, d'une soirée de "restitution" en présence des  familles. Autre proposition faite aux jeunes tout au long de l'année : des membres du centre de planification du conseil général (médecins, infirmières, conseillers conjugaux) sont invités à tenir une permanence au collège, un midi par mois, pour répondre aux questions des ados concernant la santé, les relations familiales, la sexualité, les consommations addictives...
Si l'animation des activités en faveur des adolescents est financièrement prise en charge par le contrat enfance jeunesse (bien que la ligne consacrée aux adolescents ait tendance à diminuer), pour les financements complémentaires nécessaires au montage de projets, il est fait appel à d'autres partenaires (Fondation de France, Crédit agricole, conseil général). Entre cinquante et soixante jeunes participent régulièrement aux activités proposées par la communauté, auxquels s'ajoutent les collégiens qui se rendent aux permanences d'accueil.

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes du Val de Dronne

Service Enfance et jeunesse- 22, rue Arnaud Daniel
24350 Tocane Saint-Apre

Julia Mortier

Responsable du service
Haut de page