Sarthe

La construction d'un village d'artisans dans la Sarthe

Dans un contexte économique difficile, marqué par la fermeture de Moulinex, la communauté de communes du Saosnois (Sarthe) entreprend, à la demande des artisans, la construction de quatre bâtiments et d'une maison des métiers sur un même site. Ces infrastructures doivent permettre aux artisans de développer leurs activités et à la communauté de relancer la vie économique du territoire.

Au départ...

La communauté de communes du Saosnois est dans une situation économique difficile, notamment marqué par la fermeture à Mamers des usines Moulinex. Pour faire face à cette situation et redonner une dynamique à l'emploi et la vie économique, elle entreprend une action de soutien à de petites entreprises artisanales (cinq à vingt salariés). Elle décide de construire cinq bâtiments sur un même site : quatre d'entre eux sont destinés à des artisans, le cinquième doit accueillir une antenne délocalisée de la chambre des métiers. Dans le même temps, elle réalise une opération de restructuration de l'artisanat et du commerce (Orac) pour permettre à d'autres artisans de bénéficier d'aides publiques.

En cours de route...

A l'origine, trois artisans dont les locaux exigus, vétustes ou dépourvus de bureau administratif ne leur permettent plus de développer leurs activités sollicitent le conseil communautaire pour la construction de locaux. Les élus acceptent et investissent dans un projet de construction de "village d'artisans". Ils se rendent à Chinon, en Indre-et-Loire, pour s'inspirer d'un projet similaire soutenu par la chambre de commerce et d'industrie, puis choisissent un terrain appartenant à la communauté de communes et situé au coeur de la zone industrielle de Mamers. Les artisans intéressés et la chambre des métiers leur donnent une description précise de leurs besoins (surface des locaux et type d'aménagements).
La communauté de communes choisit un architecte pour dessiner le plan du village et imaginer l'aménagement des bâtiments en fonction des besoins. Le travail de l'architecte est présenté en commission et le dossier complet est validé par le conseil communautaire. En mai 1998, les élus organisent un appel d'offres pour la construction de cinq bâtiments. En juillet 1999, la chambre des métiers (maison des métiers) et quatre entreprises artisanales (appartenant notamment aux secteurs du bâtiment et de l'alimentaire) s'installent dans leurs nouveaux locaux.

Les moyens mobilisés et les partenaires...

Ce sont les élus de la commission chargée des affaires économiques (dix conseillers), accompagnés du président et du vice-président de la communauté, qui ont pris la responsabilité de cette action. Le comité d'expansion économique de la Sarthe (CEES) a été sollicité pour participer au montage du dossier de recherche de financement.
Le coût d'investissement est de 795.947 euros hors taxe. Il comprend les quatre bâtiments artisanaux, la maison des métiers et les aménagements extérieurs (voies d'accès, aménagement paysager et installation des réseaux). Différents partenaires ont apporté leur contribution :
- l'Etat, dans le contexte de fermeture de Moulinex, a attribué une subvention au titre de la dotation au développement rural (DDR) correspondant à 19% des investissements ;
- le conseil régional a participé au financement de l'aménagement de la zone d'activités et de la construction des bâtiments à hauteur de 6,5%, dont 2,3% de subvention et 4,2% d'avances ;
- le conseil général a contribué à l'aménagement de la zone d'activités, la construction des infrastructures et la création d'une entreprise, dans le quatrième bâtiment, par un versement à hauteur de 20,9% de la totalité, dont 14,7% de subvention et 6,2% d'avances.

Pour quels résultats...

Au total, l'opération a bénéficié de 36% de subventions et de 10,4% d'avances.Le reste fait l'objet d'un emprunt supporté par la communauté de communes. Les coûts de fonctionnement des bâtiments (assurances, crédits pour des réparations et entretiens) et les échéances des remboursement sont couverts par les loyers. Au départ, ceux-ci sont ajustés au montant du remboursement de l'emprunt, puis ils augmentent pour rembourser les avances du conseil général et du conseil régional. La communauté de communes finance pour sa part les aménagements extérieurs. Par ailleurs, occupant la maison des métiers, la chambre des métiers anime le site et réalise un suivi de l'activité artisanale sur le secteur. Le contexte particulier de la fermeture de Moulinex a permis une certaine souplesse dans la mise en place de cette action. Un crédit-bail de quinze ans a été accepté en raison de caractère exceptionnel de la situation économique locale : l'entreprise est locataire et bénéficie d'une promesse de vente à l'issue du bail. Il ne lui reste plus qu'à assurer le remboursement du crédit résiduel. De plus, grâce à une réelle volonté des acteurs économiques de travailler ensemble, il n'y a pas eu de difficultés particulières à aller jusqu'au bout du projet. L'action a consolidé la communauté de communes en habituant les élus à prendre des décisions ensemble pour faire avancer le dossier économique : créer un maximum d'emplois avec un coût de revient minimum en donnant satisfaction aux industriels ou artisans.

Et aujourd'hui ?

Dans un an, du fait de nouvelles demandes, il existera à Mamers un nouveau village d'artisans constitué de trois ou quatre bâtiments.

Marie-Claire Legat, directrice du CPIE vallées de la Sarthe et du Loir

Le conseil des élus

"Lorsqu'on connaît la fermeture d'une grande entreprise comme Moulinex, il est important que les élus fassent preuve de réactivité en proposant des projets pour développer l'activité économique. De petites opérations comme celle-ci contribuent à la relance économique du territoire."

Contact(s)

Communauté de communes du Saosnois

1 bis rue Ernest Renan - BP 146
72600 Mamers
02 43 97 25 31
02 43 34 15 59
com.de.com.saosnois@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 13516
Nombre de communes : 25

Pascale Cheret

Chargée de mission

Jean-Pierre Chauveau

Président
Haut de page