La création de l'association Projet Jeunes, support d'une politique pour la jeunesse

Publié le
dans

Mayenne

La communauté de communes du Pays de Craon (Mayenne) organise des activités en faveur de la jeunesse pour la maintenir à terme sur le territoire. Un groupe de pilotage est constitué en 1997 avec des élus et des non-élus des centres communaux d'action sociale de chaque commune. Le projet se concrétise sous forme associative. Sous le nom de Projets Jeunes, il s'adresse aux 11-25 ans. La caisse d'allocations familiales, la Mutualité sociale agricole et de nombreux autres partenaires institutionnels et privés sont associés à la réflexion.

Au départ...

En 1996, les élus de la communauté de communes du Pays de Craon (née en 1995), notamment à travers le Ccas, décident de mener une réflexion sur la mise en place d'une politique jeunesse sur la commune et sur le territoire du Craonnais : "Entre autres, l'idée à l'époque était que des jeunes investis dans la vie de la commune ou du secteur aient plus envie de continuer à vivre là par la suite." Ils souhaitent commencer par un état des lieux sur les questions liées à la jeunesse et pour cela s'associent à deux partenaires : la caisse d'allocations familiales pour le diagnostic et la FD-Civam pour animer et coordonner le projet : "Très rapidement, l'enquête-diagnostic identifie un bassin de vie des jeunes qui correspond au territoire sur lequel ils circulent. C'est globalement celui de la communauté de communes, plus trois communes limitrophes, soit quatorze communes au total."

En cours de route...

En 1997, un groupe de pilotage se constitue : il est composé d'élus et de non élus des Ccas des quatorze communes. Dans le même temps, trois ateliers adultes-jeunes sont mis en place. Ils travaillent autour de plusieurs thématiques (exemple : comment améliorer la communication entre jeunes et adultes ?). Le groupe de pilotage s'élargit alors aux représentants des ateliers (membres d'association, jeunes, parents, professionnels).
La réflexion s'achève en 1999, année où le projet se concrétise sous une forme associative et va s'appeler Projets jeunes. Le public ciblé est celui des 11-25 ans. A partir de la réflexion de ses membres et du diagnostic de la caisse d'allocations familiales, le comité de pilotage définit quatre priorités devant transparaître à travers chaque action :
- la première rappelle que le territoire pertinent pour travailler avec les jeunes est bien celui des quatorze communes. Il faut donc resituer et développer chaque projet autour de l'intercommunalité ;
- l'intergénération est également définie comme prioritaire : "Les jeunes ne doivent pas être considérés comme une catégorie sociale particulière mais comme faisant partie intégrante de la société sur le territoire." Pour respecter le souhait du comité de pilotage, les actions doivent, autant que possible, être menées en relation avec des adultes ;
- il est important que les jeunes soient impliqués dans chaque projet : "Projets Jeunes n'est pas une structure de proposition de loisirs mais d'accompagnement de projets ;
- les projets ne doivent pas concerner que les loisirs des jeunes mais aussi d'autres champs qui les concernent, comme l'habitat ou la santé.
Le premier projet à voir le jour est un raid aventure. Les sept organisateurs (jeunes et adultes) ont réuni 57 jeunes de 11 à 17 ans lors de cette journée. La quasi-totalité des communes était représentée. D'autres actions ont rapidement suivi : camps d'été, sorties (patinoire, cinéma, bowling), stages d'expression (musique, théâtre, vidéo), stages de découverte (informatique, percussions, visite d'un élevage de pigeons), journée intercommunale de roller, journal intercommunal.

Les moyens mobilisés et les partenaires...

Actuellement, la structure emploie deux salariés à temps plein et un troisième à quatre cinquièmes de temps. Une quinzaine de vacataires (des animateurs titulaires du Bafa essentiellement) interviennent durant les vacances scolaires, ce qui équivaut à un temps plein sur une année.
Le budget annuel consolidé de Projets Jeunes s'élève à 140.000 euros. Consolidé car il comprend également toutes les dépenses engagées par les communes au titre de la politique Jeunesse pour Projets Jeunes. Plus strictement, le budget annuel géré par l'association est d'environ 110.000 euros.
En 2003, la communauté de communes ne contribue toujours pas directement au budget de fonctionnement de Projets Jeunes (aucune convention signée à ce jour) mais l'association envisage de faire une demande de subvention pour 2004. Par ailleurs, un projet de centre intercommunal d'action sociale (Cias) est en train de faire son chemin.
Les premiers partenaires associés à la réflexion ont été la caisse d'allocations familiales et la FD-Civam. Ils ont apporté des appuis méthodologiques. La CAF était également un partenaire financeur au même titre que la Mutualité sociale agricole (MSA) et le Ccas de Craon. Les communes ne sont intervenues que dans un deuxième temps. Elles contribuent toujours aujourd'hui au budget de Projets Jeunes. Leur contribution varie en fonction du nombre de jeunes habitant dans leur commune. Elles apportent également une aide matérielle.
Les autres partenaires de l'association sont aujourd'hui la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass), l'union régionale des caisses d'assurance maladie (Urcam), la direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS), la Fondation de France, le Fonds national pour le développement de la vie associative (FNDVA), la Caisse des Dépôts, la préfecture de la Mayenne et l'Europe, avec Leader +.

Pour quels résultats...

La création de l'association Projets Jeunes a constitué une étape majeure dans le développement d'une politique sociale de territoire, en prélude à la constitution d'un Cias. La réussite de départ est due autant au temps de réflexion, qui fut assez long, qu'à la volonté des élus. Pourtant, les premiers contacts avec des associations qui intervenaient dans le domaine de la jeunesse n'ont pas été très bons : la démarche des politiques suscitait des craintes. Le directeur de Projets Jeunes explique : "Notre intention de départ était de travailler en complémentarité avec elles. Cela n'a pas toujours été compris comme cela. Cependant, aujourd'hui, toutes ces associations continuent d'exister."
Après les premiers mois de fonctionnement, l'association a rencontré quelques difficultés de fonctionnement au quotidien pour :
- essayer de satisfaire toutes les communes : "Nous favorisons les projets intercommunaux mais certaines communes aimeraient que nous en fassions plus pour elles ou que nous travaillions plus sur tel ou tel sujet. Nous essayons alors de trouver un compromis" ;
- sortir de l'assimilation de l'association à un comité des fêtes intercommunal : "Depuis que nous avons organisé en 2002 le carnaval intercommunal et, en 2003, l'intervill'âge, on nous sollicite de plus en plus pour des actions comme celles-là. Nous débordons donc de notre champ prioritaire qui est avant tout les jeunes."

Et aujourd'hui ?

Projets Jeunes souhaite poursuivre les actions en cours et développer les ateliers qui viennent de se mettre en place et dans lesquels les jeunes ne s'impliquent pas assez dans la durée. L'association souhaite également développer un axe de prévention et créer un conseil intercommunal des jeunes (CIJ).

Delphine Pemptroad, CEAS de la Mayenne.

 

Le conseil des élus

"Si Projets Jeunes avait un conseil à formuler, ce serait d'instaurer le plus tôt possible dans le projet une démarche participative impliquant les jeunes comme les adultes. Il est nécessaire également que les élus soutiennent un tel projet à 100% pour que cela réussisse."

Communauté de communes du Pays de Craon

Nombre d'habitants :

28500

Nombre de communes :

37
Centre administratif intercommunal, ZA de Villeneuve, Rue de Buchenberg
53400 Craon

Jean-François Forêt

Président de Projets Jeunes

Philippe Guiard

Adjoint aux affaires sociales à Craon

Jany Klus

Directeur de Projets jeunes
Haut de page