Sarthe

La création d'un sentier reliant deux pôles touristiques

Dès sa création en 1994, la communauté de communes du Val du Loir (Sarthe) souhaite créer un sentier de randonnée pédestre, équestre et cyclable, le long de la rivière Loir qui dessert toutes les communes de la communauté. En s'appuyant sur de nombreux partenaires (fonciers, patrimoniaux, techniques, touristiques), les élus réalisent 55 kilomètres de sentiers de grande qualité.

Au départ...

Dès sa création en décembre 1994, la communauté de communes du Val du Loir cherche à forger son identité en mettant en place une action visible et susceptible de fédérer les huit communes. Naît alors un projet de sentier de randonnée. Un sentier sur les bords du Loir crée à la fois un lien entre les communes et peut susciter un développement touristique ; il est prévu qu'il relie deux pôles touristiques d'envergure départementale, une base de loisirs, un centre artisanal d'art et deux campings trois étoiles.
Consultée sur le projet, l'Association de développement de la vallée du Loir (ADVL) conseille de mettre en place un circuit pédestre, équestre et cyclable pour lequel il faudra respecter un certain nombre de normes techniques (sol stabilisé, largeur suffisante pour l'accès d'un véhicule de secours).

En cours de route...

Les élus du bureau et de la commission Tourisme réfléchissent tout d'abord au tracé : "La volonté était d'utiliser les chemins existants tout en restant le plus près possible du Loir, ce qui nécessitait le passage sur des chemins privés ou la création de nouveaux chemins." La société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer) est mandatée en 1996 pour repérer le tracé et travailler à la mise en place de conventions de passage sur les terrains privés. La maîtrise d'oeuvre est confiée à la direction départementale de l'équipement (DDE). En 1998, 55 kilomètres de sentiers sont aménagés. Ils comprennent un linéaire de 28 km le long du Loir et une boucle de 27 km sur la vallée de la Dême. Les travaux consistent à remblayer les parties existantes du chemin, effectuer des terrassements (décapage et pose de tout-venant stabilisé) et créer des passerelles sur le ruisseau de la Dême. L'entretien du sentier est à la charge de chaque commune. Dans le même temps, le conservatoire du patrimoine naturel sarthois (CPNS) est sollicité pour réaliser un inventaire de la flore et de la faune et, en collaboration avec un illustrateur naturaliste, Dominique Mansion, un balisage pédagogique. Le CNPS propose l'installation de :
- douze planimètres (plan du sentier et règle du bon randonneur) : un par commune (soit 8 au total), un par camping (soit 3 au total) et un pour échange en cas de dégradation ;
- huit pupitres pédagogiques présentant les milieux rencontrés ;
- trente plaquettes botaniques (deux parcours de 15 plantes dans deux communes différentes).
A partir des textes du CPNS et des dessin de Dominique Mansion, la réalisation des panneaux est confiée une société locale spécialisée en signalisation touristique et publicitaire. Celle-ci imagine des panneaux sur support en bois, entièrement démontables, dont l'information est auparavant conçue par le CPNS.
En 1999, les sentiers de randonnées sont inaugurés par une campagne de communication. 3.000 plaquettes "Promenades en Val du Loir" sont éditées et disponibles dans les offices de tourisme et les mairies. Ces plaquettes présentent le plan des sentiers et une reproduction des pupitres pédagogiques. Une réédition de 4.000 exemplaires a été nécessaire un an plus tard.
En 2000, une réflexion est engagée par la commission Tourisme sur la mise en place d'une passerelle sur le Loir. Installée à Marçon, cette passerelle doit permettre de créer un nouvel itinéraire en site propre et d'éviter une portion de route goudronnée jugée dangereuse. La maîtrise d'oeuvre en est confiée à la direction départementale de l'équipement qui démarre les travaux à l'issue de la procédure de demande d'autorisation dans le cadre de la loi sur l'eau. Une passerelle de 42 mètres en bois exotique et un nouveau tronçon sont réalisés en 2001.

Les moyens mobilisés et les partenaires...

C'est le bureau de la communauté de communes, composé des huit maires, qui est à l'origine de l'action. Celle-ci a été pilotée par la commission Tourisme depuis sa conception jusqu'à sa réalisation, surpervisée techniquement par la commission Travaux. La création du sentier et des balisages (orientation, faune et flore) a demandé un investissement de 275.000 euros HT, avec trois partenaires financiers importants :
- l'Union européenne (27%) sur le Fonds européen de garantie et d'orientation agricole (Feoga) ;
- l'Etat (15,5%) sur le Fonds de compensation de la TVA ;
- le conseil général de la Sarthe (29%).
La création de la passerelle et du nouveau tronçon ont nécessité un investissement de 175.450 euros HT, avec comme partenaires financiers l'Etat (35%) sur le Fonds interministériel de développement et d'aménagement rural (Fidar) et l'Union européenne (24%) sur le Fonds européen de développement régional (Feder).
De nombreux autres partenaires ont participé à la réalisation proprement dite du sentier :
- l'ADVL, association pour le développement de la Vallée du Loir, qui apporte ses conseils sur les attentes des touristes et un appui technique dans la recherche de financements (en particulier pour le Fidar) ;
- la Safer, qui a réalisé les études foncières préalables (expérience du contact avec les propriétaires et élaboration des conventions de passage) ;
- la DDE en tant que maître d'oeuvre des travaux ;
- la Fédération française de randonnée pédestre (FFRP), qui apporte son concours sur la signalétique du balisage directionnel ;
- le CPNS, qui réalise l'inventaire naturaliste, définit le balisage pédagogique et rédige le texte des panneaux ;
- le collège, qui participe au balisage pédagogique (pupitre sur les traces d'animaux, règles du bon randonneur sur les planimètres) ;
- la société Createch, qui réalise des panneaux et des plaquettes de communication. Les offices du tourisme sont l'un des principaux relais d'information sur les sentiers.

Pour quels résultats...

Le sentier traverse toutes les communes et passe le long du Loir et de la Dême. Il y a eu de nombreuses concertations entre les élus et toutes les décisions ont été prises au sein de la communauté en connaissance de cause. Mais il fallu discuter loguement avec des propriétaires tout d'abord récalcitrants. Par ailleurs, les panneaux de signalisation n'ont pas été démontés durant l'hiver et ils ont souffert de l'immersion pendant les crues, obligeant la communauté de communes à une remise à neuf dès l'automne 2003. Une réflexion est engagée sur les compétences de la communauté pour permettre une prise en charge complète du montage et démontage des panneaux.Le projet a été présenté à la population commune par commune. Très impliquées, quelques communes ont même réalisé des agréments supplémentaires (tables pour le pique-nique). Le sentier est utilisé par les "locaux" toute l'année et en été par les touristes. L'aménagement sur les bords du Loir, en particulier, est très prisé des pêcheurs grâce au choix qui a été fait d'une voie large, accessible aux véhicules (avec une interdiction aux véhicules du plus large public). "Cette action a permis de lancer la communauté et de lui donner une réelle existence."

Et aujourd'hui ?

La création de nouveaux tracés est prévue pour 2004. Il s'agit de relier la neuvième commune de la communauté, de créer une liaison avec la forêt de Bercé ainsi qu'une nouvelle liaison entre la boucle de la vallée de la Dême et le sentier linéaire. Au printemps 2004, la communauté a fabriqué une plaquette (plusieurs milliers d'exemplaires) présentant ces nouveaux itinéraires. Le sentier pourrait être relié aussi à d'autres circuits thématiques existant sur la vallée du Loir. En mai 2004, une manifestation (animations sportives et pédagogiques) a été organisée sur les bords du Loir en partenariat avec les établissements scolaires de la communauté et la fédération de la pêche. Cette manifestation pourrait devenir annuelle.

Martine Fayot, consultante

Le conseil des élus

Il convient dans ce type de projet de proposer des activités fédératrices afin de mobiliser le plus de personnes possibles.

Contact(s)

Communauté de communes du Val du Loir

Place de l'Hôtel-de-Ville
72340 La Chartre-sur-le-Loir
02 43 38 16 18
02 43 38 16 19
ccvl72@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 6838
Nombre de communes : 9

M. Le Charpentier

chargé de mission

M Plaudin

secrétaire général

Pissot Mme

présidente
Haut de page