Mayenne

Stéphanie Le Dantec

La Légumerie 53 conjugue insertion sociale et alimentation locale (53)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Créé avec le soutien du département de la Mayenne, le chantier d’insertion "la Légumerie 53" livre depuis l’automne 2015 des légumes prêts à cuire pour la confection annuelle de 1,3 million de repas servis dans le cadre de la restauration collective du département.

La création de la Légumerie 53 répond à l’engagement du département de la Mayenne (308.000 habitants) de consommer 50% de produits mayennais dans les cantines des collèges. Portée conjointement par le département et l’association d'insertion locale Génie, la Légumerie combine trois activités : atelier de transformation de légumes locaux, livraison de produits frais et revente de légumes.

Chantier d’insertion dédié à une légumerie

"Douze chantiers d’insertion existent sur le département de la Mayenne, explique le président du conseil départemental, Olivier Richefou. La Légumerie 53 est un outil d’économie solidaire qui vient renforcer la mission sociale du département auprès des publics éloignés de l’emploi, notamment les femmes. Elle est aussi une solution pour valoriser les produits locaux dans les assiettes des collégiens."

Mobilisation des différentes parties prenantes

La création de l'atelier d’insertion sur une activité de légumerie s’est concrétisée par la mise en place d’un comité de pilotage réunissant l’association Génie, des élus locaux, des techniciens de la restauration collective du département, des gestionnaires de collèges, la chambre d’agriculture, la Région et le lycée agricole. Pour le président du conseil départemental, "ce projet a réussi car il repose sur une démarche participative et pédagogique : visites mutuelles entre exploitations agricoles et légumerie, prise en compte des besoins, notamment la formation des chefs cuisiniers à de nouvelles méthodes de cuisson et de nouvelles recettes, accompagnement des gestionnaires des collèges dans la diversification de leur fournisseur."

Phase test pour consolider le projet

Pendant un an, en 2014, la plateforme régionale d'innovation du lycée agricole de Laval a hébergé le chantier d'insertion Légumerie, qui a pu bénéficier ainsi de l’appui de l’équipe enseignante et de techniciens de la restauration collective. En outre, une année-test, réalisée avec un salarié à mi-temps, a permis d’évaluer les besoins des clients potentiels : collèges hôpitaux, maisons de retraite, communes...

175 tonnes de légumes livrés en 2017

Fin 2014, l’association d'insertion la Légumerie 53 se crée et s'implante dans la cuisine d'une ancienne caserne de l’armée mise à disposition par l’agglomération de Laval (voir encadré sur le financement). Le modèle économique repose sur l’aide financière de l’État induite par le chantier d’insertion.
En trois ans, le chiffre d'affaires de vente de légumes passe de 40.000 € à 225.000 € pour 175 tonnes de légumes livrés.

22 femmes salariées à mi-temps

La Légumerie emploie en 2018, 22 femmes salariées à mi-temps qui se forment aux métiers de l’agroalimentaire durant une dizaine de mois. L’encadrement est assuré par une encadrante technique, une conseillère en insertion professionnelle et une directrice mutualisée sur quatre structures d’insertion.

Diversifier les clients pour équilibrer l'activité sur l'année

La Légumerie 53 compte une soixantaine de clients et travaille avec une douzaine de producteurs locaux. "57% de nos produits sont livrés dans la restauration collective des collèges, précise la directrice de la Légumerie, Élisabeth de Vitton. Nous devons néanmoins diversifier nos circuits de vente vers des maisons de retraite, hôpitaux, pour maintenir notre activité durant les vacances scolaires." À ce jour, les commandes sont passées à la semaine et seule la commune d'Ernée (1000 repas /jour) a contracté avec la Légumerie 53 via un appel d’offres.

En perspective : une plateforme logistique mutualisée

En 2018, la Légumerie 53 a un répondu à un appel à projets - avec l’association d’éleveurs El Roc 53 -, portant sur la création d’un atelier de découpe et de transformation de viande sur la commune d’Ernée. Plus généralement, l’objectif de la Légumerie 53 est de mettre en place une plateforme logistique pour l’approvisionnement local et les livraisons. Le projet est lauréat du cinquième appel à projets du programme national pour l’alimentation (PNA) et bénéficie d’un soutien financier pour engager les études de faisabilité. 58 représentants de départements sont venus visiter la légumerie pour s’inspirer de l’expérience de la Légumerie 53. L’association prévoit également de publier un guide de bonnes pratiques à destination des porteurs de projets.

Budget d’investissement
Les investissements initiaux s’élèvent au total à 303.000 €, dont 90.000 par la Région, 50.000 € apportés par le Département, 40.000 € par l’agglomération de Laval. La région Pays de la Loire contribue à hauteur de 30 % des investissements. Ce montant a été complété en 2017 par l’achat de matériel supplémentaire pour professionnaliser l’atelier. Ils ont été réalisés, avec l’appui de l’agglomération de Laval (20.000 €) et du département (20.000 €) et un emprunt de 30.000 €.

Contact(s)

Conseil départemental de la Mayenne

39 rue Mazagran, CS 21429
53014 Laval Cedex
02 43 66 53 53
Nombre d'habitants : 307350

Olivier Richefou

Président

La Légumerie 53

23, rue du Chef de bataillon Henri Géret
53000 Laval
02 43 56 98 57
direction@lalegumerie53.fr

Élisabeth De Vitton

Directrice
direction@lalegumerie53.fr

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page