Meurthe-et-Moselle

La mise en réseau de points de lecture

Tourisme, culture, loisirs

Dix ans après la création du premier point de lecture, la communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois en compte quinze. Le département et la région ont permis d'acquérir les fonds documentaires et de recruter un chargé de mission qui coordonne le réseau. Grâce à une collaboration étroite entre les communes, les associations locales et les bénévoles, il s'est créé une "dynamique culturelle" qui a suscité d'autres initiatives.

En 1992, la communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois est contactée par un groupe d'enseignants à la retraite qui mènent des actions et des animations bénévoles sur le thème de la lecture publique. La communauté de communes bâtit progressivement un projet fédérateur : la mise en place de points de lecture, en mobilisant l'ensemble des acteurs du territoire intéressés par la démarche (communes, associations locales, bénévoles...). Elle s'appuie sur l'opération "Relais livres en campagne", initiée par la direction régionale de l'action culturelle (Drac) et dont l'objectif est de développer la lecture publique en milieu rural. Plus globalement, elle souhaite favoriser le développement de projets culturels locaux. L'ensemble des communes et des acteurs sont sollicités.

Des points de lecture qui se multiplient

En 1996, huit points de lecture sont créés : aujourd'hui, ce territoire de 42 communes en compte quinze. Chaque point de lecture est porté et animé par un acteur local (une association locale ou une commune), avec le soutien de la structure intercommunale. La répartition des rôles privilégie la complémentarité. La communauté de communes anime le réseau des points de lecture, fédère le réseau sur des projets communs, aide au montage de projets et initie des projets culturels. Le porteur du point de lecture assure l'animation de celui-ci : accueil, gestion du stock d'ouvrages... Chaque point de lecture a un fonctionnement propre en fonction des choix, des attentes et des spécificités de l'association locale ou de la commune qui l'anime. Ces lieux assurent toujours deux missions :
- le prêt de livres aux habitants de la commune et des communes environnantes. Deux à six heures d'accueil en moyenne sont assurées chaque semaine par des bénévoles ou par la secrétaire de mairie. Les livres proposés dans les points de lecture proviennent de trois sources : le fonds d'ouvrages propre du point lecture, le fonds intercommunal de livres mis à disposition par la communauté de communes et les prêts de la médiathèque de pays. Cette médiathèque, basée à Toul et qui dépend du conseil général de Meurthe-et-Moselle, offre la possibilité à chaque habitant d'emprunter un livre ;
- des animations culturelles sont également organisées : des soirées "contes", des lectures publiques ou des actions de plus grande envergure comme l'accueil d'une résidence d'artistes. Le rôle de la communauté de communes est de proposer et d'accompagner la réalisation de ces actions culturelles.

Des financements multiples

Pour mettre en place et animer cette opération, la communauté de communes a recruté un chargé de mission lecture. La coordination est assurée par la commission Culture de la communauté et par un groupe de travail réunissant les responsables des points de lecture, des bénévoles et des élus du territoire. Les moyens mobilisés en investissement proviennent des communes où sont implantés les points de lecture (financement ou mise à disposition des locaux), de la communauté de communes (aide à l'investissement de 1.500 euros par point de lecture pour l'achat de mobilier, achat du fonds intercommunal de livres) et du conseil général (mise à disposition de matériel de classement). Pour leur fonctionnement, les points de lecture bénéficient du soutien de la Drac (aide à la création du poste de chargé de mission dans le cadre de la convention de développement culturel Drac / communauté de communes en 1994), de la communauté de communes (financement du poste du chargé de mission lecture, avec l'aide de l'Etat dans le cadre du programme "emplois-jeunes", et financement partiel du poste d'agent de développement chargé de la culture à hauteur de 20%) et du conseil général (mise à disposition de livres et ponctuellement d'un agent pour apporter une aide aux points de lecture). D'autres financements ont été mobilisés sur certains projets menés par des points de lecture dans le cadre du contrat éducatif local (direction départementale de la jeunesse et des sports) ainsi qu'avec la caisse d'allocations familiales et l'Education nationale.

Une implication importante de la part des habitants

Dix ans environ après la création du premier point lecture, le territoire en compte quinze en activité. Cette action, la première de la communauté de communes dans le domaine culturel, a permis de créer une "dynamique culturelle" sur le territoire et d'impliquer les habitants dans d'autres actions. Depuis, de nombreux projets d'envergure (festival...) ont vu le jour. Cette action a également permis d'associer des écoles primaires dans le but de mutualiser les fonds documentaires. La réussite de ce projet est à mettre sur le compte d'une volonté d'écoute des habitants ("il ne faut pas imposer le projet aux acteurs locaux"), d'un réseau associatif dense, et enfin d'une volonté de la communauté de communes d'associer à chaque phase de son élaboration les communes, les associations locales et les bénévoles. La pérennité du réseau de points de lecture dépend des partenariats financiers (conseil général), des choix politiques de la communauté de communes et surtout de la capacité de mobilisation des bénévoles : "Le projet fonctionne ; il s'appuie principalement sur des bénévoles." La communauté de communes participant à la mise en place du Pays du Sud Meurthe et Mosellan, les prochaines actions menées par le réseau de points de lecture s'articuleront avec les projets culturels élaborés à cette échelle.

 

Thomas Bailly, chargé de mission au CPIE de la Moyenne Montagne Vosgienne

 

Le conseil des élus

"La lecture publique, ce n'est pas un projet d'élus, c'est d'abord un projet de pays, d'acteurs locaux. Le rôle des élus est notamment de mobiliser les moyens nécessaires à la réalisation de ce type d'initiative. Ces projets doivent pouvoir se construire dans le long terme."

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud-Toulois

6 impasse de la Colombe - BP 12
54170 Colombey-les-Belles
03 83 52 08 16
03 83 52 85 25
contact@pays-colombey-sudtoulois.fr
Nombre d'habitants : 11500
Nombre de communes : 39
Nom de la commune la plus peuplée : Colombey-les-Belles (1200 hab.)

Lionel Guingrich

Agent de développement culturel
l-guingrich@pays-colombey-sudtoulois.fr

Philippe Parmentier

Président

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page