L'agenda 21 de la communauté de communes des Bastides du Val d'Arrats

Publié le
dans

Environnement

Energie

Commande publique

Gers

Les communes du canton de Mauvezin dans le Gers ont commencé à travailler en 2002 sur un diagnostic environnemental dans la perspective de mettre en place un agenda 21. Celui-ci a constitué le ciment de la communauté de communes des Bastides du Val d'Arrats créée en 2004.

L'élaboration d'un agenda 21 est à l'origine de la création de la communauté de communes des Bastides du Val d'Arrats (15 communes, 3.800 habitants) en 2004. En effet, en 2002, cohabitaient sur ce territoire deux communautés et des communes distinctes. Le conseiller général du canton, Gérard Marcet, a alors proposé aux élus des deux structures de travailler ensemble à l'élaboration d'un agenda 21.
"Nous sommes sur un canton rural qui n'a pas été abîmé par le béton, raconte-t-il. Il fallait l'aménager en respectant cet atout. Auparavant, nous faisions des routes, aujourd'hui les gens sont passionnés par l'environnement et le développement durable. C'était le bon moment pour faire parler ensemble les élus et la population sur ce thème."
Un travail de diagnostic environnemental a alors été mis en oeuvre avec le renfort de différents acteurs locaux (associations, entreprises, artisans...) et de l'agence régionale pour l'environnement (Arpe) de Midi-Pyrénées. Pour conduire l'agenda 21, un comité de pilotage a été mis en place, composé d'une vingtaine de personnes représentant les communes, le conseil général du Gers, l'ARPE, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les services de l'Etat et le pays Portes de Gascogne. Pour suivre l'élaboration du programme d'actions de l'agenda, les élus ont recruté une animatrice territoriale en contrat de trois ans. Ce poste, d'un coût de 180.000 euros, a été financé à 80% par des subventions (Feder 50%, conseil régional 20% et conseil général 10%). Ce montant incluait également des actions de communication. A sa création en 2004, la nouvelle communauté de communes rassemblant les deux précédentes a repris la démarche de l'agenda 21.

"Les discussions avec le groupe d'acteur local nous ont fait réfléchir et nous ont unis"

"Le diagnostic a mis en lumière les faiblesses et opportunités du territoire, explique Karine Douard, chargée de l'agenda 21 à la communauté. Il en a découlé quatre grands enjeux et douze objectifs (voir encadré ci-dessous). Une plaquette sur l'agenda 21 a été distribuée à tous les habitants en septembre 2004, accompagnée d'une invitation à participer à des groupes de travail pour élaborer le programme d'actions. Ont également été sollicitées des personnes ressources du territoire. Un groupe d'acteurs locaux s'est ainsi constitué (une vingtaine de personnes) qui s'est réuni régulièrement pour établir le programme d'actions. Une quarantaine d'actions ont été proposées et ont été soumises au conseil communautaire qui en a fait des priorités."
La mise en oeuvre des actions commencera en 2007. Parmi elles : l'adoption d'une charte paysagère qui comprend quatre thèmes (l'extension des villages, les constructions neuves, les chemins qui sillonnent la campagne, les zones d'activités), la mise en place de portage de repas à domicile, l'édition d'un livret d'accueil pour les nouveaux arrivants, le lancement d'une étude économique sur les zones d'activités, des actions d'éducation à l'environnement... 
"L'originalité de la démarche, souligne Karine Douard, c'est d'une part le travail avec les acteurs locaux et d'autre part le fait d'avoir engagé une démarche transversale qui concerne toutes les compétences et commissions de la communauté."
"Il y a eu beaucoup de réunions avec le groupe d'acteurs locaux qui comprenaient des représentants des associations, du monde du travail et des nouveaux arrivants. Cela nous a fait du bien à tous d'entendre des choses qu'on n'avait pas forcément envie d'entendre, commente Gérard Marcet. Ces discussions avec une population mêlant autochtones et nouveaux arrivants nous ont fait réfléchir et nous ont unis."

 

Les quatre enjeux et douze objectifs de l'agenda 21 

1) Aménager

- répondre à la demande de logements
- accompagner les nouveaux arrivants


2) Consolider les partenariats et les échanges internes et externes

- renforcer la coopération intercommunale
- renforcer les liens entre les différents niveaux du territoire
- développer les pratiques d'échange avec les acteurs locaux


3) Connaître et conforter les potentiels locaux

- maintenir et adapter les services aux besoins
- identifier et solliciter des activités touristiques
- connaître et valoriser les activités agricoles
- susciter le développement de nouvelles activités


4) Conforter et valoriser l'identité locale

- préserver le patrimoine bâti et naturel
- susciter des pratiques respectueuses des espaces
- permettre une meilleure diffusion de l'identité locale

 

 

Maryline Tassard

Communauté de communes des Bastides du Val d'Arrats

Zone artisanale - Route d'Auch
32120 Mauvezin

Karine Douard

chargée de mission pour lagenda 21
Haut de page