L'aide aux collectivités pour l'acquisition de capteurs de CO2 en milieu scolaire prolongée

Le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 décembre 2022 l’aide exceptionnelle accordée aux collectivités territoriales afin de les aider à équiper les écoles et établissements scolaires de l’enseignement public de capteurs de CO2, a annoncé le ministère de l'Éducation nationale dans un communiqué du 23 septembre.

Recommandée dès avril 2021 par le Haut Conseil de la santé publique pour faire face à la pandémie de Covid-19, l'acquisition de ces capteurs faisait l'objet d'un accompagnement financier de l'État simplifié et rehaussé depuis le 4 février 2022. Chaque collectivité territoriale dispose désormais d’une subvention de 8 euros par élève scolarisé dans l’enseignement public pour l’acquisition de ces équipements. "Ce montant permet de sécuriser l’acquisition d’un nombre suffisant de capteurs pour organiser la surveillance de la qualité de l’air dans les différents espaces de l’école", précise encore le ministère de l'Éducation nationale, avant d'ajouter : "La bonne qualité de l’air dans les écoles contribue à réduire les risques infectieux et notamment à lutter contre la transmission du Covid-19. Elle a également des effets sur la capacité de concentration, les conditions d’apprentissage et le bien-être des enfants."

Selon le RFVE (Réseau français des villes éducatrices), un capteur de CO2 de bonne qualité coûte au moins 300 euros. À ce jour, les aides de l'État ont permis de financer le déploiement de près de 120.000 capteurs dans les établissements scolaires pendant l’année scolaire 2021-2022.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle