Yvelines

Lucile Vilboux

L'art contemporain à la rencontre des habitants de la Haute-Vallée de Chevreuse (78)

Tourisme, culture, loisirs

En 2017, le musée mobile MuMo a fait escale une semaine dans deux communes du parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse. Cette venue, préparée durant une année, est le fruit d’une étroite collaboration entre le parc, l’association "Les Amis du MuMo", les écoles des villages et l’Éducation nationale.

"Les parcs ne sont pas seulement des lieux de préservation du patrimoine, ils ont aussi un rôle à jouer pour rendre les territoires vivants, souligne la chargée de mission Culture et Patrimoine au sein du parc, Sophie Dransart. "En 2010, nous avions déjà fait circuler des œuvres de la collection du fonds régional d’art contemporain d’Ile-de-France sur trois communes dans un esprit forain. Notre interlocuteur au Frac nous a mis en lien avec une initiative similaire, le Musée mobile."

Initiative privée : un camion aménagé, des médiateurs

Ce musée mobile est le fruit d’une initiative privée soutenue par les pouvoirs publics et le mécénat (voir encadré). Son objectif est de faire connaître l’art contemporain à des publics des territoires ruraux isolés et des quartiers sensibles, en faisant circuler des œuvres des collections des fonds régionaux d’art contemporain.
Le dispositif est géré par l’association "Les Amis du MuMo", qui dispose d’un camion aménagé doté d’espaces d’exposition intérieur et extérieur, d’un espace atelier et d’un petit auditorium. Sur le terrain, l’équipe du MuMo est composée d’un conducteur-technicien et de deux médiateurs culturels recrutés sur place.
C’est dans ce cadre qu’une quinzaine d’œuvres contemporaines sélectionnées par les Frac Île-de-France, Normandie Caen et Normandie Rouen ont été présentées du 1er au 6 mai 2017 dans deux communes de la vallée de Chevreuse.

Partenariat intense entre l’Éducation nationale, le MuMo et le parc

Le PNR de la Haute-Vallée de Chevreuse (51 communes, 109.000 habitants) a proposé la venue du MuMo à deux communes au profil différent : Clairefontaine (909 habitants) où vient d’ouvrir un centre d’art, et Hermeray (971 habitants) un peu plus excentrée. Le contact est pris avec les élus et les instituteurs pour mettre en œuvre un projet pédagogique de plusieurs mois, avec la forêt pour fil rouge.
"Dans le cadre de la formation continue, les professeurs des écoles ont bénéficié d’une approche artistique et naturaliste en collaboration avec deux conseillères en arts visuels de l’Éducation nationale", explique la chargée de mission du PNR. Un animateur du parc a organisé des sorties en forêt pour chacune des classes, l’animatrice du MuMo a assuré le volet artistique. Le travail partenarial a été intense. Tous les élèves des deux écoles - plus d’une centaine - ont participé à l’opération.

La forêt, fil rouge pédagogique, facilite l’adhésion de tous

Avec le choix du thème de la forêt, très présente sur ce territoire, le projet tisse des liens entre l’art et les ressources naturelles et patrimoniales du territoire.
La forêt a ainsi peu être abordée selon une approche globale : de la découverte didactique et naturaliste à la représentation esthétique, préparant ainsi les enfants à la venue du MuMo. "Le fait d’avoir ajouté une dimension naturaliste au projet artistique a certainement facilité l’adhésion, et a même suscité l’intérêt de communes voisines", observe la chargée de mission au parc. Le MuMo a reçu également la visite de nombreux habitants, dont une partie emmenés par leurs enfants et petits-enfants, commente l’animatrice du MuMo, Lucie Avril.

Les communes chargées de l’accueil du camion et de l’hébergement des médiateurs

Une convention, signée entre l’association du MuMo, le parc et les deux communes, précise les missions de chaque partenaire. L‘association apporte le projet artistique monté avec les Frac Île-de-France, Normandie Caen et Normandie Rouen, recrute et forme, et finance les deux médiateurs qui accueillent les enfants et animent l’opération. Le Parc a facilité le lien entre le MuMo et les acteurs locaux, participé à la formation, au financement de l’opération et diffusé l’information. Les deux communes se sont engagées à préparer l’accueil du camion, ont pris en charge les frais d’hébergement et de restauration, et ont versé symboliquement 200 euros chacune au MuMo. Le parc a participé à hauteur de 1.600 euros.

Le MUMo, une initiative privée soutenue par le mécénat et des fonds publics
Le MuMo est une initiative privée soutenue par des fondations, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère de la Culture et de la Communication dont les représentants se retrouvent au sein d’un comité stratégique.
Chaque jour de fonctionnement du camion coûte 1.200 à 1.500 euros à l’association du MuMo, qu’elle finance en grande partie par des fonds publics et du mécénat.

Contact(s)

Parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse

Maison du Parc, château de la Madeleine, chemin Jean Racine
78472 Chevreuse Cedex
01 30 52 09 09
Nombre d'habitants : 109000
Nombre de communes : 51
Nom de la commune la plus peuplée : Rambouillet (26971 hab.)

Véronique Boone

Présidente de la commission Patrimoine Culture du parc et adjointe au maire de Jouars-Pontchartrain

Sophie Dransart

Chargée de mission Patrimoine Culture au sein du PNR de la Haute-Vallée de Chevreuse
s.dransart@parc-naturel-chevreuse.fr

Lucie Avril

Animatrice de l'association Les Amis du MuMo
mumo.lucie@gmail.com
Haut de page