Le Cinémobile de la région Centre dessert 46 communes isolées

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

En région Centre, 46 petites communes accueillent chaque mois l’un des trois camions aménagés en salle de cinéma. Le Cinémobile donne la possibilité aux personnes éloignées de salles fixes, de profiter de projections de films grand public et art et essai. 40.000 à 60.000 spectateurs en profitent chaque année.  

Voici trente ans que tournent dans les campagnes de la région Centre les trois camions Cinémobiles aménagés en salles de cinéma d’une centaine de places dont le confort n’a rien à envier avec celui des salles fixes. Un dispositif financé pour plus de la moitié par la région et par la contribution des communes (voir encadré)

Dispositif géré par un établissement public de coopération culturelle

Porté au départ par des associations culturelles financées par la région (voir encadré), le dispositif Cinémobile et ses salles de cinéma ambulantes appartiennent et sont gérées depuis 2006 par un établissement public de coopération culturelle (EPCC) : l’agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique, appelée aussi Ciclic. La conduite de ces convois exceptionnels, leur mise en place, la tenue des billetteries et les projections occupent six agents à plein temps de Ciclic, formés pour cela. A cela s’ajoutent deux postes, également à temps plein : un responsable chargé de la programmation et de la coordination, ainsi qu’un assistant administratif qui organise la communication régionale et établit les contacts et les plannings avec les écoles.

Convention triennale avec chacune des 46 communes

Classés Art et Essai et labellisés "jeune public", les trois camions desservent à raison de 10 fois par an, 46 petites communes éloignées des salles fixes de plus de 15 kilomètres. Les projections s’adressent à la fois aux habitants et aux écoles. Durant la période estivale, les camions proposent des projections destinées aux centres de loisirs. Une convention triennale, signée entre ces municipalités et Ciclic, détermine les engagements de chacun. Les communes apportent une contribution calculée par habitant, et doivent mobiliser un à deux correspondants-relais chargés de la communication locale (tracts, presse...), de la logistique d’accueil du camion (parkings libérés et sécurisés, apport de l’électricité…) et de la mise en contact avec les partenaires locaux (associations, établissements scolaires, commerçants...). Ciclic organise la programmation, entretient et fait tourner les camions, alimente un site internet dédié ainsi qu’une page Facebook. La structure s’occupe également des relations avec la presse régionale, et envoie les documents de communication aux correspondants-relais des communes.

Engagement fort des communes et des correspondants-relais

Le dialogue est permanent entre Ciclic et les municipalités via l’association régionale de culture cinématographique (Arcc) à laquelle elles adhérent. "Le Cinémobile ne peut vivre qu’avec un engagement fort et entretenu des acteurs locaux. Nous devons pour cela être à leur écoute. Chaque année, un bilan est fait avec les maires et leurs adjoints. Nous rencontrons également souvent les correspondants-relais. Début 2013, un audit juridique, organisationnel et des ressources humaines a été mené. Nous allons profiter du renouvellement de la convention triennale pour discuter avec les acteurs locaux de pistes d’améliorations : projections le dimanche, modifications des circuits et rationalisation de l’utilisation des camions...", commente Olivier Meneux, directeur de Ciclic.

Jusqu’à 60.000 spectateurs et des projets

Selon les années, la fréquentation du Cinémobile se situe entre 46.000 et 60.000 spectateurs, dont 13.000 enfants dans le cadre scolaire. Les camions se déplacent également sur plusieurs festivals un peu partout en France, ce qui permet d’apporter des recettes complémentaires. Les projets et les innovations ne manquent pas. En 2013, les trois salles ont été équipées en matériel de projection et de son numérique (avec une aide complémentaire du Centre national du cinéma et de l’image animée). Il est également prévu la mise en place d’une application mobile pour diffuser les informations auprès d’un public plus jeune.

Budget financé pour plus de la moitié par la région
Le coût de fonctionnement de ce service géré par Ciclic est de 750.000 euros chaque année, financé par la région (400.000 euros), la billetterie et diverses opérations d’animation (210.000 euros) ainsi que par les 46 communes (10%). "Fin 2014, le remplacement d’un des camions sera financé par une dotation d’investissement supplémentaire de la région d’environ 960.000 euros. Ce qui traduit un réel engagement pour ce service de proximité et de décentralisation de la culture", précise le directeur.

Lucile Vilboux / Magazine Village - L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Conseil régional du Centre

Nombre d'habitants :

2556835
9 rue Saint-Pierre Lentin, CS 94117
45041 Orléans cedex 1

Carole Canette

Vice-présidente déléguée Culture et Créativité numérique et Présidente de Ciclic

Agence régionale du Centre pour le livre, l'image et la culture numérique (Ciclic)

24 rue Renan, CS 70031
37110 Château-Renault

Olivier Meneux

Directeur
Haut de page