Haute-Saône

Le développement d'activités culturelles à l'échelle intercommunale

Tourisme, culture, loisirs

Pour permettre à la population de bénéficier à sa porte de distractions culturelles et de retrouver ainsi le goût des sorties, les élus de la communauté de communes du Pays jusséen (Haute-Saône) créent un pôle culturel à vocation intercommunale. Celui-ci est soutenu par les partenaires institutionnels (Drac, région, Europe...). Il bénéficie également du soutien artistique et logistique des associations pour la programmation et l'organisation des spectacles. Une politique qui permet d'accueillir sur le territoire des troupes d'envergure nationale.

En 2000, les quatre communes adhérentes à la communauté de communes du Pays jusséen dressent le constat suivant : le centre culturel le plus proche est distant de 35 km, soit plus d'une heure de trajet aller et retour pour  les habitants du bourg-centre. Les élèves du collège ne peuvent se rendre que très rarement au théâtre, la population n'est plus habituée à se déplacer pour assister à un spectacle. L'idée est alors de réamorcer le goût du spectacle en offrant une programmation culturelle et un espace où les gens pourraient se retrouver. Pour les élus, cette démarche relève d'un enjeu social mais aussi économique, ces derniers constatant que, pour attirer et retenir des emplois sur leur région, le fait de proposer des activités culturelles est devenu indispensable. La compétence culturelle est alors inscrite dans les statuts et libellée "actions de programmation des activités culturelles d'intérêt communautaire : organisation de concerts, de spectacles, créations d'expositions, à l'exception des animations villageoises. Développement et promotion des TIC en direction des habitants du territoire".

Une forte demande de culture

Dès 2001, la communauté de communes définit sa politique culturelle sur deux axes particuliers : d'une part, la création d'un pôle culturel et d'autre part, la mise en oeuvre d'une programmation culturelle pour faire vivre le territoire. Une ligne budgétaire de fonctionnement est engagée afin de proposer des spectacles pour encourager de nouveau la population à sortir et se rencontrer et créer ainsi une attente préalable indispensable au bon démarrage du pôle culturel. La commission Education, sport et culture se réunit régulièrement et définit le cahier des charges du projet. Le pôle culturel est un lieu où chacun pourra enrichir ses connaissances, partager des activités, s'ouvrir au monde : médiathèque, salle de spectacle, espace multimédia, salle de musique et lieu d'exposition. Administré par un animateur culturel compétent, il constituera un centre de ressources précieux pour le public, les scolaires, les associations, à partir duquel  des activités pourront être menées dans les communes voisines. En 2002, un bureau d'études est alors chargé d'une étude de faisabilité qui aboutit à une recommandation de création d'un pôle qui concernerait une population supérieure à celle de la communauté de communes grâce à l'attractivité qu'exercent les commerces et services du bourg-centre de Jussey. Les différents partenaires du monde de la culture soutiennent un tel projet : par exemple, la médiathèque départementale recherche des relais intercommunaux pour offrir un service plus régulier d'échanges avec les bibliothèques de villages, l'école départementale de musique est intéressée par une salle adaptée aux pratiques musicales. Créés par la communauté de communes à Jussey en novembre 2001, le cyberespace ainsi que l'initiation informatique itinérante dans les villages rencontrent un succès qui confirme le besoin d'avoir un accès à l'information.
Pendant ce temps, la programmation d'événements culturels se poursuit : un spectacle par mois est programmé sur le territoire intercommunal, l'été des séances de cinéma itinérant se déroulent toutes les semaines dans un village différent, une troupe de musique irlandaise s'est installée pour la saison et circule dans les villages. La population participe : une moyenne de 70 personnes se rend à chaque spectacle. "C'est peu, mais pour une région telle que la nôtre, c'est satisfaisant ; d'autant que les conditions d'accueil ne sont pas idéales", indique la vice-présidente de la commission Education, sport et culture. Les associations locales sont fortement impliquées, des enseignants du collège participent et repèrent même des spectacles au festival d'Avignon afin de les faire venir. Des troupes d'envergure nationale peuvent ainsi se produire sur ce petit territoire rural.

Des partenaires institutionnels et pourtant, en deux ans, tout bascule

La commission Education, sport et culture s'est fortement mobilisée sur la définition du pôle culturel et la mise en œuvre du programme Le secrétariat de la communauté de communes renseigne sur les spectacles et se charge d'une part de la coordination. Mais l'essentiel de l'organisation est assurée dans le cadre de conventions passées avec les associations locales, notamment avec l'Union départementale d'animation et de développement en milieu rural, la Fédération des oeuvres laïques, les associations familiales rurales, les Estivales de Saône, le collège de Jussey, etc. La communauté prend en charge directement les frais des spectacles choisis : cachets des artistes, frais d'hébergement, location de salle. La direction régionale des affaires culturelles (Drac) a soutenu financièrement l'étude de faisabilité (25%) pôle culturel et elle s'est engagée sur le projet de médiathèque intercommunale intégrée au pôle. Le conseil général de Haute-Saône (6%), dans le cadre d'un "contrat-appui", le conseil régional de Franche-Comté (15%) ainsi que l'Europe (26%) se sont également engagés à soutenir la création du pôle culturel.
Fin 2003, le projet de pôle culturel est présenté au vote du conseil communautaire : le projet est refusé par 17 voix contre, 15 pour et 1 abstention. Pourquoi ? Entre le moment où les quatre premières communes constitutives de la communauté de communes du Pays jusséen ont engagé la réflexion et le moment de sa définition, treize nouvelles communes ont rejoint l'intercommunalité. Les nouveaux élus n'ont pas partagé totalement la même vision du territoire, ni défini les mêmes priorités. Les plus anciens délégués communautaires reconnaissent avoir peut-être été maladroits dans la présentation du projet et avoir bousculé les nouveaux pour que le projet aille vite afin de ne pas perdre de subventions en fin d'échéance. Le projet est donc suspendu.

Rien n'est cependant perdu

Le projet de pôle culturel est en cours de redéfinition : il s'agira plus probablement d'un lieu de services publics intégrant un service culturel avec médiathèque et cyberespace. Le projet d'une salle de spectacle est abandonné, bien que les conditions actuelles soient médiocres (en capacité et équipement) et entraînent des coûts supplémentaires (son, lumière) pour chaque manifestation. Autre difficulté rencontrée, le faible niveau de la qualité d'hébergement sur le territoire, les artistes prétendant parfois à des conditions d'accueil que la communauté de communes ne peut pas proposer. Le financement du programme d'animation culturelle semble être accepté par les élus communautaires. Bien que déficitaire, cette action entre bien dans le champ de l'animation de territoire, chose que la population reconnaît et apprécie.

 

Valérie Bourgoin, chef de projet au Centre Permanent d'Initiatives Pour l'Environnement Bresse du Jura

 

Le conseil des élus

"Quand une communauté se retrouve dans la même situation que la nôtre, c'est-à-dire devoir intégrer un nombre important de nouvelles communes et leur faire accepter un projet précédemment défini, il faut faire attention aux maladresses. Les financements en fin d'échéance, pour lesquels il faut faire vite, ne doivent pas faire oublier de faire partager le diagnostic du territoire et l'évolution de l'idée au projet. De même, l'étude de faisabilité a été mal acceptée, elle a été considérée comme un projet "ficelé" et non comme un outil de réflexion à faire évoluer. Aujourd'hui, le constat est qu'il est difficile de faire prendre le train en marche à de nouveaux élus et nous sommes devenus plus vigilants."

Contact(s)

Communauté de Communes du Pays Jusséen

2 rue de l'Hôtel de ville
70500 Jussey
03 84 68 03 16
03 84 68 03 21
pays.jusseen@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 4400
Nombre de communes : 17

Fabienne Oberlaender

vice-présidente, responsable de la commission Education, sport et culture

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page