Le FabLab d'une commune essaime en Bourgogne-Franche-Comté (39)

Publié le
par
Luc Blanchard
dans

Smart city

Jura

Un des tout premiers laboratoires de fabrication numérique de France est né en 2012 dans le village de Biarne. Réunis à l'origine pour demander une meilleure connexion à Internet, les habitants de deux villages voisins se sont lancés dans l'aventure "FabLab" avec le soutien de leurs élus. Rapidement, ils ont essaimé et même l'agglomération du Grand Dole est venue leur demander conseils. Le très haut débit, lui, se fait toujours attendre.

Il existe encore en France des zones rurales qui n'ont accès qu'à un internet de faible débit. C'est le cas des villages de Jouhe (550 habitants) et de Biarne (400 habitants), dans le Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Dès 2008, des habitants de ces deux villages créent l'association Net Iki. "Iki" en jurassien veut dire "ici".

A l’affût de l’innovation

Tout en réclamant la connexion des villages ruraux à la fibre optique, l'association forme ses membres à l'utilisation d'internet et échafaude des projets. A l'époque, il existe 35 "FabLab" au niveau mondial, principalement aux Etats-Unis. Comme la forge d'autrefois, le "FabLab" permet de réparer de très nombreux objets. Grâce à une imprimante 3D, il est possible de créer de petites pièces : un bouton de four ou d'auto-radio, une pièce de tondeuse à gazon... Grâce à internet, les plans pour réaliser ces objets se transmettent d'un bout à l'autre de la planète.
L’un des fondateurs de l’association Net Iki, qui a rejoint un groupe de prospective numérique initié par l'agence de développement urbain du Pays de Montbéliard, en entend parler pour la première fois à la fin de l'année 2009.

Les élus locaux soutiennent le projet

L'association Net Iki décide de monter un projet de FabLab et, en novembre 2010, ses animateurs se retrouvent à la Cité des Sciences à Paris aux côtés des villes de Toulouse, Cergy-Pontoise, Nantes, Nancy... "Nous étions les nains de service, se rappelle Pascal Minguet, l’un des fondateurs de Net Iki , mais nous avons tous démarré ensemble." La municipalité de Biarne soutient le projet et offre un local, une ancienne salle de classe de la mairie-école. Le conseil général du Jura donne 5.000 euros pour acheter l'imprimante 3D, l'aventure peut commencer. "Deux choses nous intéressaient, explique le maire de Biarne, Bruno Negrello. D'une part, il s'agissait d'un projet innovant qui crée du lien social. D'autre part, l'association pouvait nous aider à obtenir internet haut débit en faisant découvrir aux habitants les usages d'internet."

Une dynamique se crée

Pour se faire connaître, l'association Net Iki fait portes ouvertes le dernier vendredi de chaque mois, chacun peut venir y découvrir par lui-même les activités. Les curieux accourent de partout, parfois de très loin. Ils découvrent l'imprimante 3D et d'autres machines-outils dirigées électroniquement, et aussi une ambiance conviviale. Un apiculteur vient réaliser une sonde de température pour contrôler l'état de santé de ses abeilles. Justement, des Espagnols ont réalisé ce thermomètre d'un genre particulier et en proposent les plans sur internet. Un collégien vient construire un robot télécommandé...

Tout un réseau de Fablab

La formule plaît beaucoup. Très vite la commune de Champagnole, à 60 km de Biarne, créé son FabLab, puis c'est le tour d'Arbois. La communauté d'agglomération de Dole envisage elle aussi se servir de cet outil d'animation ancré dans son époque.

Si tous les FabLab se doivent de rester généralistes, certains se spécialisent. C'est le cas de celui d'Arbois, qui s'est créé autour de l'écologie et de l'art, ou celui de Savigny-les-Baune, le FabLab des vignes, qui met en avant le design et le vin. Quelque soient leurs orientations, les FabLab se développent très vite, de proche en proche.

Le seul regret du maire de Biarne, est que, même avec une association dynamique et reconnue, il ne soit pas encore parvenu à obtenir le très haut débit : "Le département, qui a cette délégation, a estimé que cela coûterait 100.000 euros d'amener la fibre optique dans chaque village. Raccorder 540 villages coûtera 54 millions d'euros ! J'espère que nous pourrons être dans la deuxième tranche, quand ceux qui n'ont pas du tout d'internet seront enfin raccordés".

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Biarne

3 rue de l'Eglise
39290 Biarne
03 84 82 35 08
mairie.biarne@orange.fr
Nombre d'habitants : 400

Bruno Negrello

Maire
mairie.biarne@orange.fr

Pascal Minguet

Membre fondateur de l'association Net Iki
pascal.minguet@gmail.com
Haut de page