Le Grand Site Sainte-Victoire sur tous les fronts contre le feu (13)

Publié le
par
Christophe Tréhet
dans

Environnement

Energie

Bouches-du-Rhône

Alors que l’élevage avait disparu de ce territoire emblématique du paysage provençal cédant la place à l’embroussaillement, des éleveurs peuvent de nouveau s’installer grâce au soutien du Grand Site Sainte-Victoire. Au-delà du développement d’une activité locale, l’élevage itinérant participe d’un enjeu majeur : la prévention des incendies. Dans le cadre d’une démarche globale, les partenaires actionnent tous les leviers pour limiter les risques d’incendie.

"Le débroussaillement par les troupeaux réduit le risque de départ et de propagation des incendies en diminuant la biomasse combustible", explique le vice-président du Pays d'Aix, territoire de la métropole Aix-Marseille Provence, la structure qui administre le Grand Site Sainte-Victoire depuis 2017. "Le pâturage permet d’entretenir les abords des chemins d’accès pour les pompiers et maintient les espaces ouverts aux abords des massifs forestiers, et ce d’autant plus dans des zones peu accessibles mécaniquement", précise Olivier Frégeac. 

Partenariat avec l’Office national des forêts et la chambre départementale d’agriculture

Problème : le pâturage caprin en zone forestière est théoriquement interdit par le code forestier afin d’éviter que ne soient consommés les jeunes arbres. "Notre action a donc d’abord consisté à travailler avec l’Office national des forêts et la chambre départementale d’agriculture des Bouches-du-Rhône afin de délimiter des zones de pâturage et d’autres en réserve", poursuit l’élu qui est aussi maire de Peyrolles-en-Provence, commune qui compte 2.000 hectares de forêt sur une superficie totale de 3.500 hectares. Par ailleurs, le classement en site Natura 2000 d’une partie du Grand Site Sainte-Victoire permet de mobiliser des mesures agro-environnementales pour soutenir le pâturage extensif.

Un quart de poste dédié à l’animation agricole

Reste que l’élevage doit reconquérir sa place auprès des habitants du Grand Site, comme l’explique le directeur du Grand Site Sainte-Victoire, Cyrille Naudy. "L’élevage ayant beaucoup régressé depuis des décennies, il s’est effacé des mémoires : propriétaires fonciers et maires n’ont plus l’habitude de voir passer des chèvres et des chiens de troupeaux ; il faut donc les sensibiliser à nouveau." Le Grand Site Sainte-Victoire consacre ainsi un quart de poste à l’animation agricole.

Coupes d’éclaircies et zones de coupures non boisées dans le cadre du plan de massif

L’action du Grand Site en faveur de la prévention des incendies se fonde plus largement sur un plan de massif de protection des forêts contre les incendies dont la dernière version a été publiée en 2015. Ce vaste programme, qui couvre les 34.500 hectares des territoires forestiers de Ligourès-Concors-Vautubière et Sainte-Victoire, inclut des actions de défense forestière contre les incendies (DFCI), telles que des coupes d’éclaircies des forêts de pins d’Alep, afin de réduire la matière, ou encore la création de zones de coupures non boisées, pour un montant total de 300.000 à 350.000 € par an.

Renouveau de l’exploitation du pin d’Alep

Par ailleurs, le renouveau de l’exploitation du pin d’Alep, qui n’était plus guère valorisé qu’en pâte à papier depuis 40 ans, constitue une priorité forte pour le Grand Site Sainte-Victoire, car elle permet de diminuer la biomasse combustible. L’intégration en avril dernier du pin d’Alep dans les normes françaises encadrant le bois de construction s’avère ainsi une excellente nouvelle pour le Grand Site. Ce dernier s’appuie sur les actions en faveur de l’exploitation du bois engagées depuis des décennies par le Pays d’Aix.

Soutien aux propriétaires privés et aux communes

Chaque année, dix propriétaires privés en moyenne bénéficient d’une aide de la métropole Aix-Marseille Provence pour réaliser un plan simple de gestion de leurs parcelles (40% du montant de l’étude plafonnés à 2.500 €) pour le dépressage ou encore des coupes d’éclaircies (25% du montant plafonné à 450 € /ha pour 10 ha maximum par propriétaire). Quant aux communes forestières, la métropole consacre 150.000 € par an à leur débroussaillement effectué par des associations d’insertion et les assiste sur les plans administratifs et techniques pour rédiger les appels d’offres des marchés d’exploitation.

Grand Site Sainte-Victoire

Nombre de communes :

14

66, Route de Meyreuil, La Ferme
13100 Beaurecueil

Olivier Frégeac

Vice-président du Pays d'Aix chargé des forêts et du Grand Site Sainte-Victoire, maire de Peyrolles

Cyrille Naudy

Directeur du Grand Site Sainte-Victoire
Haut de page