Le Pays Mélusin respecte les engagements de son projet éducatif local

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Vienne

La communauté de communes du Pays Mélusin (Vienne) élabore un projet éducatif local (PEL) au service d’une politique éducative partagée. Dans ce cadre, elle embauche des professionnels qualifiés et continuellement formés. Des animations culturelles à l'accompagnement à la scolarité des collégiens, toutes les activités sont passées au crible d’une grille d’objectifs formalisée. Elles sont conçues pour les enfants dès 3-4 ans et jusqu’aux adolescents.

Exerçant sa compétence jeunesse, la communauté de communes du Pays Mélusin (neuf communes, 11.000 habitants), met en oeuvre dès 1999 une politique d’animation culturelle qui la conduit à élaborer un projet éducatif local (PEL). Elle intervient de deux manières : en aidant financièrement les associations locales qui s'inscrivent dans ce PEL ou à l’occasion des activités mises en oeuvre par son service jeunesse. Ces dernières sont de différentes natures : il s’agit d'accompagnement à la scolarité au collège (chaque jour de classe de 16h30 à 18h) ou d’activités extra-scolaires à l'accueil de loisirs (pendant les vacances) ou d'activités itinérantes, dans le cas des activités du centre pré-ados et ados (le mercredi après-midi).
Le PEL en cours couvre la période 2008-2011. Le précédent a été conclu pour 2005-2007. "Au départ, rappelle Mélanie Ayel-Corbineau, coordinatrice enfance/jeunesse à la communauté de communes, l'objectif était d’enregistrer une hausse des participants inscrits ! Maintenant, nous cherchons surtout à encourager le partenariat local." Par exemple, à la Toussaint, dans le cadre de l'action "Tous Azimuts à Croqu'Soleil", les jeunes s’initient à des activités sportives et artistiques avec l'intervention de plusieurs associations. Résultat, "en 2009, 70 enfants y ont participé et 16 associations se sont mobilisées", estime Mélanie Ayel-Corbineau.

De l'utimate aux médias numériques : chaque activité cible un âge et donc un public précis

L'accueil de loisirs Croqu'Soleil est ouvert aux 3-13 ans toutes les vacances et les mercredis libérés. Pour les pré-ados et les ados, l'animateur se rend par exemple à leur rencontre dans les collèges. Pendant la pause du midi, il leur fait découvrir notamment des sports originaux, comme l'ultimate (sorte de frisbee) ou le tchouk-ball.
"Les envies des jeunes évoluent et nous souhaitons être en harmonie avec leurs centres d'intérêts, tout en cultivant leur curiosité et leur capacité à démystifier par exemple les médias numériques. Ainsi en 2009 avons-nous soutenu un projet intitulé 'Bienvenue en Mélusie, petite fabrique de la… désinformation', un projet proposé par Rurart, (centre d'art conteporain, espace culture multimédia et réseau d'action culturelle des lycées agricoles, soutenu par le Ministère de l'agriculture) dans le cadre du Plan Education Multimédia, dispositif national coordonné par le ministère Jeunesse et sports ", explique Mélanie Ayel-Corbineau. En l’occurrence, les plus jeunes ont pu réaliser une exposition et les plus âgés, des émissions pour la WebTV et pour la radio.
D’autres activités, comme les chantiers-loisirs d'été pour les 11-13 ans et les 13-17 ans, se déroulent sur le territoire des communes membres de la communauté.
L'accès aux activités est facilité par un service de minibus mis spécialement en place par la communauté. Et pour les faire connaître, elle édite chaque année deux plaquettes. Elle tient également à associer les parents. Par exemple dans le cadre de l'accompagnement à la scolarité, la communauté de communes signe avec les parents et le collège un contrat tripartite. En 2008/09, 50 collégiens ont bénéficié de ce dispositif. Pendant les vacances scolaires, un vendredi sur trois en moyenne, aucun bus ne dessert l'accueil de loisirs, les parents viennent chercher leur enfant ; ainsi, ils rencontrent les animateurs.

Recruter et former des encadrant professionnels

Pour assurer l’encadrement, la communauté a créé un poste d'animateur socio-sportif pour pré-ados et ados, un poste pour les moins de 6 ans, un poste de directeur pour le centre Croqu'soleil. Ces agents et les 25 animateurs saisonniers recrutés chaque année disposent de qualifications reconnues telles que le diplôme d’animateur Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (Bafa), avec une expérience professionnelle à la clé. Ils constituent une équipe polyvalente, appelée à suivre des formations complémentaires, dont un cycle de formation artistique de deux à trois jours, animé par un spécialiste de la discipline abordée, en amont d'une ou plusieurs semaines thématiques.
Ces recrutements s'inscrivent dans des contrats d’objectifs co-financés : la communauté de communes recourt aux dispositifs "contrat temps libres" devenu "contrat enfance jeunesse" (CAF et MSA), "contrat éducatif local" (Etat) et "contrat local d'accompagnement à la scolarité (CAF, MSA, Etat, Département). Le budget annuel des actions inscrites dans le PEL s'élève à 266.000 € (actions associations, actions du service jeunesse et poste de coordination).

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Communauté de communes du Pays Mélusin

57, avenue de Poitiers- B.P. 70014
86600 Lusignan
info@cc-pays-melusin.fr

Mélanie Ayel-Corbineau

Coordinatrice jeunesse-école
Haut de page