Le Pays Thouarsais décline sa politique environnementale par un plan Climat local

Publié le
dans

Environnement

Energie

Deux-Sèvres

Le syndicat mixte du Pays Thouarsais (Deux-Sèvres) a entamé dès 2001 des actions de conseils énergie avec l'Ademe. La réflexion des élus s'est élargie et globalisée jusqu'à donner naissance à un contrat local d'initiative Climat.

La charte territoriale du Pays Thouarsais signée en 2003 comportait un chapitre "environnement" important, dont un volet énergie très volontariste pour l'époque. Il prévoyait que les communes du territoire donneraient l'exemple en lançant entre autre une dynamique de construction de chaufferies bois. Cet accompagnement des collectivités, entre 2001 et 2006, était devenu une référence au niveau national.
Les élus ont ensuite considéré qu'il ne suffisait pas que les collectivités montrent l'exemple et qu'il fallait élargir l'action à tous les acteurs et habitants du territoire. Il se trouve que le conseil régional Poitou-Charentes réfléchissait alors avec l'Ademe au lancement d'un plan Climat pour les pays et les agglomérations de la région. L'occasion était toute trouvée de proposer au Pays Thouarsais d'être le premier à lancer une expérimentation en ce sens. Au 1er janvier 2007, le syndicat mixte recrutait Aurélie Chevallier comme chargée du contrat local d'initiative Climat et une convention était signée avec le conseil régional, dès mars, prévoyant des objectifs, une méthode, et un financement à 80% par l'Ademe et la région.

Diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050

A travers cette convention, le pays s'engage à diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'échéance de 2050, conformément aux objectifs mondiaux définis à Kyoto, et à tenter de produire autant d'énergie à partir de renouvelable que la quantité consommée sur le territoire. Tout d'abord, la production de gaz à effet de serre dans le pays a été évaluée grâce à un bilan carbone simplifié. Parallèlement, des groupes de travail thématiques ont été constitués sur les transports, l'agriculture, les collectivités, les entreprises... afin d'imaginer la façon dont les émissions pouvaient être réduites. Cette concertation, qui n'exclue pas la mise en place d'actions concrètes en même temps, a abouti à l'établissement d'un programme d'actions pour la période 2007/2010, comportant 114 fiches actions.
Chaque action fait l'objet d'un bilan carbone chiffré qui permet d'évaluer la progression du plan Climat au fur et à mesure de sa réalisation. Quelques exemples : en matière d'ordures ménagères, dont la collecte est gérée par le syndicat mixte du pays, les véhicules de collectes sont passés du diesel au biocarburant en 2007 et 2008, ce qui a permis 205 tonnes équivalent CO2 d'économie. Une des communautés de communes du pays a décidé la construction d'un gymnase "zéro CO2", livré en juin 2009. Le programme de plantation de haies, génère un crédit de 25 tonnes équivalent CO2.
Au total, Aurélie Chevallier a pu calculer que les émissions de gaz à effet de serre avaient diminué en deux ans de 2.700 tonnes. D'autres projets sont en cours qui devraient aboutir en 2012 à une baisse de 30.000 tonnes d'émission en équivalent CO2. L'objectif fixé dans la convention serait alors dépassé de 50%.

Jean-Luc Varin / Agence Traverse pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Syndicat mixte du Pays Thouarsais

21 av. Victor-Hugo - BP 192
79104 THOUARS cedex
climat.energie@pays-thouarsais.com

Aurélie Chevallier

Chargée du Contrat Local d'Initiative Climat

Sylvain Sintive

vice-président chargé du Développement Durable
Haut de page