Le plan Energie-Climat de la ville de Rennes

Publié le
dans

Environnement

Energie

Finistère

Ille-et-Vilaine

La ville de Rennes a été la première en France, en décembre 2004, à adopter un plan Energie-Climat. Depuis, beaucoup de chemin a été fait et les élus se sont engagés à diviser par quatre la consommation énergétique de la ville.

Tout a commencé, en 2004, par une très vaste étude sur la consommation énergétique des Rennais et sur la production d'énergie décentralisée. La ville de Rennes a été passée au crible. Quartier par quartier, la consommation et les rejets de CO2 des logements, des bureaux et des transports ont été évalués. De la même manière, ont été recensées les ressources énergétiques locales : réseaux de chaleur, solaire, éolien... A partir de cet état des lieux, les élus ont réuni les différents acteurs locaux : banquiers, bailleurs sociaux, promoteurs, techniciens de la ville... Il leur a été demandé de préciser quelles étaient, à leurs yeux, les actions prioritaires à mener. Cela a permis de réaliser 32 fiches action déclinant les objectifs, la maîtrise d'oeuvre et les moyens nécessaires à la réalisation du plan Climat. Les élus ont tenu à mettre des personnes en responsabilité face à chaque action. C'est ainsi que les agents de la ville de Rennes volontaires ont fait en sorte que le nouveau plan de leurs déplacements soit une réussite : 1.400 d'entre eux ont délaissé leur voiture et se rendent au travail en vélo ou en covoiturage. Les Rennais n'ont pas été en reste : une exposition en centre-ville a réuni plus de 12.000 visiteurs et une vingtaine de conférences ont été organisées sur les enjeux énergétiques et climatiques.

 

La démarche négaWatt implique une politique volontariste

Forts de ces succès, les élus se sont engagés en mars 2008, lors des élections municipales, à diviser par quatre la consommation énergétique de la ville. Un objectif ambitieux mais "indispensable", explique Jean-Luc Daubaire, adjoint au maire délégué à l'énergie et à l'écologie urbaine : "La démarche négaWatt, qui doit son nom à l'association qui en fait la promotion, implique une politique volontariste dans tous les domaines. Si l'on prend, par exemple, l'habitat, on se rend bien compte du chemin à parcourir. Nous avons à Rennes, comme dans la plupart des villes, un parc de logements dont les deux tiers datent d'avant 1975. A l'époque, les réglementations thermiques n'existaient pas et personne ne s'inquiétait du gaspillage d'énergie. La majorité des logements consomment au moins 200 kWh/m2 ; il faut les isoler pour ramener la consommation à 50 kWh/m2. La réglementation actuelle n'en demande pas tant mais lorsque l'on réhabilite un bâtiment, c'est pour cinquante ans. Il faut donc anticiper les normes de demain." En fixant cet objectif dans ses cahiers des charges, la ville compte bien doper ses partenaires. Toutefois elle ne sous-estime pas les difficultés.

 

Beaucoup de retard à rattraper, surtout en matière de formation

La France est en retard sur plusieurs de ses voisins européens qui, depuis longtemps, travaillent sur l'efficacité énergétique. Les matériaux adaptés font défaut, ainsi que les professionnels qualifiés. En ce qui concerne l'isolation, par exemple, il faut isoler par l'extérieur pour obtenir les meilleurs résultats. Or les ouvriers du bâtiment ne sont pas formés pour cela. "Qu'à cela ne tienne, renchérit Jean-Luc Daubaire, à nous de créer ces filières. Nous y travaillons avec les lycées professionnels, l'IUT du bâtiment et les professionnels du secteur. Il y a là un énorme gisement d'emplois." Les arguments de l'adjoint au maire de Rennes sont imparables ! Si on lui oppose les surcoûts d'une telle réhabilitation, il rétorque qu'ils sont rarement supérieurs à 8%. Un coût bien modeste si on le met en regard de l'augmentation du prix  pétrole et du gaz...

 

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Commune de Rennes

Place de la Mairie BP3126
35031 Rennes Cédex
02 23 62 10 10
Nombre d'habitants : 214000

Jean-Luc Daubaire

Adjoint au maire de Rennes délégué à l'Energie et à l'Ecologie urbaine / Conseiller communautaire délégué à l'Energie
jldaubaire@ville-rennes.fr
Haut de page