Le plan Environnement Collectivités de Combs-la-Ville

Publié le
dans

Environnement

Energie

Seine-et-Marne

Mettre en place un dispositif global, visant à développer localement les bonnes pratiques environnementales, n'est pas chose facile. Pour aider les collectivités, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a mis en place des outils, le plan Environnement Collectivités (PEC) en est le prototype.

Dès les années 2000, Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) se lance dans l'élaboration d'une charte haute qualité environnementale. Cette opération réussie incite l'Ademe à proposer à la commune de tester une nouvelle méthode de management environnemental. Guy Geoffroy, député-maire, accepte de tenter l'aventure. Un diagnostic s'en suit qui dure deux ans. "C'est un peu long, mais les outils étaient à créer et à tester", commente Claire Moutardier, responsable du service Développement durable à Combs-la-Ville.

 

En deux ans, les consommations d'eau et d'électricité diminuent de 27% et 53%

Les 550 agents territoriaux de Combs-la-Ville furent les premiers, dès 2001, à se lancer dans la mise en place d'un dispositif global de développement durable. Avant d'impliquer la population, les services devaient faire fonctionner l'outil en grandeur nature. Des "fiches actions" furent élaborées afin de recenser les initiatives et de les suivre. Exemples : "Prendre en compte les critères de qualité environnementale pour l'hôtel de ville" ; "Réduire l'utilisation des produits phytosanitaires" ; "Economiser le nombre d'enveloppes kraft pour le courrier interne" ; "Créer un budget développement durable et introduire la notion de développement durable dans le budget de la commune"...
Claire Moutardier insiste sur l'importance des outils d'évaluation : "Pour chaque action, il nous fallait des indicateurs, des tableaux de bord. Nous avons accompagné les agents, en expliquant bien que nous n'étions pas là pour les surveiller mais pour bâtir, avec eux, une politique environnementale cohérente".
Cette démarche s'est appuyée sur la mise en place de réunions regroupant des agents volontaires : les correspondants PEC. Ces derniers transmettent les remarques et suggestions des agents sur les actions menées et peuvent émettre des propositions. Ces réunions sont également l'occasion de poser toutes les questions que les agents eux-mêmes se posent au sujet de ces actions ou de l'actualité. A partir de 2004, soixante-dix actions sont définies et les tableaux de bord fonctionnent. Les résultats sont tout de suite au rendez-vous. Dans le domaine des équipements sportifs, par exemple, la consommation d'eau diminue de 27% entre 2004 et 2005. En ce qui concerne les consommations électriques, l'évolution est encore plus spectaculaire, avec une baisse de 53%.
Aujourd'hui nombre d'actions sont terminées, les agents de Combs-la-Ville ont développé de bonnes pratiques et, forts de cette exemplarité, se retournent vers la ville.

 

La nécessaire approche transversale

Eric Prud'homme, chef du département Acteurs publics à la direction clients de l'Ademe, est particulièrement intéressé par l'expérience de Combs-la-Ville : "A l'origine, le PEC était conçu sur la base du plan Environnement pour les entreprises (PEE) et les collectivités ont eu beaucoup de mal à se l'approprier. Nous nous sommes donc progressivement réorientés vers des actions plus concrètes, plus opérationnelles comme l'éco-responsabilité. L'Ademe réalise actuellement une étude sur les différentes expériences de management environnemental dans les collectivités. L'expérience de Combs-la-Ville nous sera précieuse."
Qu'il s'agisse du PEC, d'éco-responsabilité ou de certification, toutes les démarches sont productives à partir du moment où les agents passent d'une approche cloisonnée à une approche transversale. Tous les services doivent être concernés par la démarche de développement durable et non plus seulement le service environnement. Cela nécessite, bien sûr, une forte volonté politique. A Combs-la-Ville, un agent a été recruté dès que la commune a entrepris de mettre en place son Plan environnement collectivités et, signe fort, les réunions des correspondants PEC sont pilotées par le Directeur général des services. "L'Ademe soutient financièrement les études de faisabilité, l'aide à l'évaluation, les diagnostics..., précise Eric Prud'homme. Mais il faut que les collectivités adaptent leurs modes de fonctionnement pour travailler en mode projet."

 

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Mairie de Combs-la-Ville

Place de l'Hôtel de Ville-Rue Sommeville
77380 Combs-la-Ville

Claire Moutardier

Responsable du Service Développement durable
Haut de page