Ile-de-France

.

Le rucher-école du parc de la Poudrerie en Ile-de-France : une action éco-région pour la biodiversité

Environnement

Tourisme, culture, loisirs

Dans le cadre de la Charte régionale de biodiversité signée en 2003, l'agence des espaces verts (AEV) de la région Ile-de-France  initie ou soutient des actions de protection ou de développement, comme la Maison des abeilles, premier rucher-école, musée vivant de l'apiculture à Vaujours (93).

"Le parc forestier de la Poudrerie situé dans le département de Seine-Saint-Denis est un site remarquable pour la diversité de ses paysages, classés dès 1930", explique Agnès Le Roi, directrice déléguée du parc. Propriété de l'Etat, il appartient pour partie au domaine des ministères de la Défense et de l'Ecologie. Il s'étend sur vingt hectares. Une partie est publique et accueille différentes activités dont le premier rucher-école d'Ile-de-France inauguré le 15 juin 2006. Quatre années ont été nécessaires avant d'inaugurer la Maison des abeilles et son rucher école.

Dans les années 80, il existait un rucher au coeur de la zone nature du parc, fermée au public. Un apiculteur s'en occupait de manière informelle. Lors de la construction d'un collège à proximité, les ruches furent retirées pour des raisons de sécurité. L'agence des espaces verts (AEV), en lien avec la région, a soutenu le projet de réimplanter un rucher-école afin de sensibiliser le public à l'apiculture, vecteur intéressant d'initiation à l'environnement en général en installant une Maison des abeilles. La présence est par ailleurs un très bon indicateur de la qualité de la biodiversité d'un milieu. La région a entièrement financé les travaux de construction du rucher-école pour un montant d'investissement de 283.000 euros.

La Maison des abeilles est un musée vivant

Le bâtiment entièrement neuf est exclusivement construit en bois pour s'intégrer à son environnement. Il ressemble, avec sa forme en rotonde, au casque et à la visière d'un apiculteur. Sa spacieuse salle principale permet d'observer les abeilles évoluant dans une ruche transparente, le travail de l'apiculteur, ou d'initier le public à l'extraction et à la désoperculation, jusqu'à la mise en pot... Des expositions présentant le matériel et l'équipement de l'apiculteur, des films pédagogiques multimédia complètent ce musée vivant.
Le rucher-école est ouvert toute l'année au public et pendant l'hiver, pour éviter que les abeilles hibernent, la ruche est chauffée et les abeilles nourries avec des sirops. Une boutique propose également des produits dérivés issus des ruches du parc de la Poudrerie et des environs : pain d'épice, bougies, hydromel... 
"Nous recevons à la Maison des abeilles deux types de public, explique Agnès Le Roi, directrice du parc de la Poudrerie, des scolaires, et des groupes." Les scolaires sont accueillis tous les jours par demi-journées et sur rendez-vous, par groupe de quinze à vingt-cinq. "Le nombre de personnes est volontairement limité pour des raisons de sécurité, précise la responsable. Il y a un facteur risque que nous ne pouvons négliger, même si la race d'abeille choisie est très douce." Pendant deux heures, l'éco-animateur, Joël Cholet, apiculteur de métier et animateur formateur, explique son travail. C'est également lui qui gère les six ruches réimplantées dans une zone du parc non accessible au public.
Des conférences vont être organisées toute l'année. Les premières porteront sur la réglementation européenne concernant l'apiculture, l'apithérapie, ou le miel comme produit thérapeutique. Il est prévu de diffuser l'information sur ces conférences par voie de presse, nationale et régionale, mais également par la presse spécialisée des métiers de l'apiculture, agriculture et thématique selon les thèmes des conférences sans oublier le site internet de l'AEV.

Développer un partenariat apicole régional pour stopper le déclin de la biodiversité

La logistique mise en oeuvre, les perspectives de développement du nombre de ruches dans un territoire du parc de 6 hectares, non ouvert au public, la diversité du public visé et la pérennisation d'un poste d'apiculteur, permettront de développer un véritable partenariat renforcé en Ile-de-France autour de la problématique apicole. Il existe d'autres ruchers renommés à Paris : celui du parc Georges-Brassens et celui du Luxembourg.
"La région s'est engagée à atteindre l'objectif fixé en 2001 par le Conseil européen de Göteborg : stopper le déclin de la biodiversité sur son territoire d'ici à 2010. Ainsi en 2003, elle vote et signe la Charte régionale de la biodiversité et des milieux naturels et confirme l'engagement de l'AEV en matière de protection de la biodiversité sur les sites qu'elle gère pour le compte du conseil régional", explique Catherine Ribes, chargée de mission Nature au conseil régional Ile-de-France.
"Cette charte vise trois objectifs : mieux connaître l'état des espaces naturels, mieux les gérer pour garder ou recréer la biodiversité et enfin, faire connaître l'importance et la fragilité de ces milieux au public pour qu'il le découvre et le respecte. Nous avons ainsi mis en place des programmes avec les collectivités et les administrations, pour soutenir différents plans d'actions, le rucher-école de la Poudrerie en est une excellente illustration. Le principal objectif de la mise en place de ce rucher est de sensibiliser le grand public et les divers acteurs participant à la protection de l'environnement, à une activité peu (ou mal) connue, l'apiculture, cette activité vise aussi à faire connaître la beauté mais aussi la fragilité du monde des insectes."

Contact(s)

Agence des espaces vert de la région Ile-de-France (AEV)

99, rue de l'Abbé Groult
75015 Paris
01 72 69 51 00

contact

Parc forestier de la Poudrerie

Allée Eugène Burlot
93410 Vaujours
01 49 63 20 38

Agnès Le Roi

Directrice déléguée
aleroi@aev-iledefrance.fr

Conseil régional d'Ile-de-France

33 rue Barbet de Jouy
75007 Paris
01 53 85 53 85

Catherine Ribes

Chargée de mission - Mission Nature région Ile-de-France
catherine.ribes@iledefrance.fr

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page