Le syndicat de bassin du Lez forme les scolaires à la culture du risque inondations (34)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Hérault

Depuis 2006, le Syndicat du bassin du Lez (Syble) forme les scolaires de son territoire au risque inondations. Conçu en partenariat avec l'Education nationale, le programme vise à faire progresser la culture du risque dans une région où les inondations sont récurrentes.

En 2003, un schéma d'aménagement et de gestion des eaux (Sage) est adopté à l'échelle du bassin versant du Lez : il identifie le risque inondation comme un enjeu majeur. Le Syndicat du bassin du Lez (Syble), établissement public territorial de bassin, décide alors de se doter d'un programme d'actions de prévention des inondations (Papi), opérationnel en 2007.


82% du budget "sensibilisation" consacré aux animations scolaires

Le volet sensibilisation auprès du grand public est conséquent. Le syndicat y a consacré 905.300 euros TTC sur 7 ans (entre 2007 et 2014), dont 82% pour des animations scolaires. "Notre territoire accueille 6.000 nouveaux habitants chaque année qui méconnaissent ce risque inondation. Sensibiliser les enfants, c'est toucher aussi les parents", indique la directrice du Syble, Géraldine Vacquier.

Projet conçu en partenariat avec l'académie de Montpellier

Dès 2006, le Syble teste un premier projet sur trois classes qu'il équipe de stations météorologiques. Pour concevoir le programme d'animation, il s’appuie sur un comité technique auquel participent des enseignants, des représentants de l'académie de Montpellier, via son centre de ressources sciences et technologies, et un animateur de la maison départementale de l'environnement de l'Hérault. Le programme est ensuite conventionné par l'académie.

En 2007, 10 classes participent au projet, puis 40 l'année suivante avant d'atteindre 100 à 120 classes par an depuis 2010. Les animations à la demi-journée sont proposées aux écoles élémentaires (classes de CM1, CM2), et au collège (6e et 5e) dont le programme scolaire aborde les thèmes de l'eau et du développement durable.

Animations basées sur l’observation et des mises en situation

Deux associations du territoire sont sélectionnées par appel d'offres annuel pour mettre en place ce projet qui mobilise une quinzaine d'animateurs de septembre à juin.
Le programme, qui s’appuie sur l’observation et l’expérimentation, mêle sortie de terrain et travaux pratiques sur le cours d'eau le plus proche de l'établissement scolaire.
Il propose également des jeux de rôle visant à aménager un territoire dans un contexte d'inondations, proposés sur des maquettes dynamiques de bassin versant et hydraulique. Les élèves apprennent aussi à exploiter en informatique les données des trois stations météorologiques. Le programme explique enfin les gestes essentiels qui peuvent sauver en cas d'alerte inondation. Un carnet de terrain, spécifique au cours d'eau situé à proximité de l'école, accompagne les élèves tout au long du projet.

Fort soutien des enseignants

Depuis 2010, le programme est proposé chaque année aux 110 écoles et 25 collèges du territoire en juin. Le choix des classes s'opère en septembre. Au fil des ans, la demande s'est accrue à tel point que le Syble n’a pu répondre à toute la demande en 2015-2016. "Cette offre est plébiscitée par les enseignants, c'est notre grande réussite, souligne la directrice du Syble. Une année, le programme a été en péril par manque de financement, et les enseignants nous ont très largement soutenu."

Financement à consolider

Malgré le Papi pluriannuel sur le bassin du Lez, le financement du programme de sensibilisation est remis sur la table chaque année : c'est le point le plus délicat du projet. Pour l'année 2015-2016, le programme de 120.000 euros est financé à 60% par le Feder, 20% par l'Etat et 20% par le Syble via les cotisations des membres (EPCI et département de l’Hérault).

Malgré les incertitudes financières, le syndicat propose régulièrement des nouveautés. "En 2015-2016, nous testons par exemple un nouveau module changement climatique auprès de 10 classes ; il pourrait être développé pour tous ensuite."

10 ans après le lancement de ce programme, ce sont 15.000 enfants qui ont été sensibilisés, qui peuvent réactiver la mémoire des inondations et transmettre à leurs parents la culture du risque.

 

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Syndicat du bassin du Lez (Syble)

Nombre d'habitants :

420000

Nombre de communes :

43
Domaine de Restinclières
34730 Prades-Le-Lez

Cyril Meunier

Président

Géraldine Vacquier

Directrice
Haut de page