L'éco-quartier de Beaulieu concilie mixité des usages et respect de l'environnement

Publié le
dans

Environnement

Energie

Aménagement et foncier

Logement

Vaucluse

Depuis la fin des années quatre-vingt-dix, la communauté de communes des Sorgues du Comtat (Vaucluse) a engagé un programme d'aménagement de grande envergure : l'éco-quartier de Beaulieu. L'idée est de créer un espace durable où se conjuguent activités, habitat et loisirs. Ce projet structurant de 100 hectares permettra des expérimentations en matière d'économies d'énergie, de gestion de l'espace et des ressources en eau. Retenu parmi les projets éco-quartiers du ministère de l'Ecologie, il entre en phase opérationnelle en 2010.

Située non loin d'Avignon, la communauté de communes des Sorgues du Comtat (trois communes, 25.000 habitants) développe un projet d'aménagement durable original : l'éco-quartier de Beaulieu, à Monteux. "Les parcelles, qui étaient en déprise agricole, ont été achetées aux propriétaires par la commune de Monteux à partir de 1996, rapporte Christian Gros, président de la communauté de communes des Sorgues du Comtat et maire de Monteux. En tout, 108 hectares ont été acquis (0,80 euro par m2) et ensuite transférés à la communauté." La communauté de communes a également réglé tous les aspects administratifs liés à la zone d'aménagement concertée (ZAC). En 2007, elle obtient la déclaration d'utilité publique. Récemment retenu parmi les projets éco-quartiers du ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, le quartier de Beaulieu est le fruit d'une longue réflexion communautaire. Cette sélection permet notamment à la communauté de participer aux échanges du "club de partenaires" qui réunit les porteurs des projets retenus (160 membres) pendant trois ans. En 2010, le projet entre dans sa phase opérationnelle, avec le lancement des premiers appels d'offres. Le budget prévisionnel des travaux est compris dans une fourchette de 30 à 40 millions d'euros et sera financé par l'emprunt. La communauté compte rentabiliser l'investissement sur dix ans grâce à la vente de 300.000 m2 de Shon à vocation résidentielle ou d’activités. La maîtrise d'oeuvre se décompose en trois types d'actions : un volet urbanisme (sélection d'un cabinet d'architectes mandataire), un volet paysager et hydraulique et, enfin, un volet énergétique (convention avec un grand groupe énergétique).

L'eau comme fil conducteur du projet d'aménagement

Avec l'aide d'un bureau d'études, l'intercommunalité a d'abord défini un concept autour des spécificités locales. Située dans les bassins des Sorgues, la communauté de communes des Sorgues du Comtat bénéficie d'une richesse en eau inhabituelle pour la région. L'eau s'inscrit donc comme le fil conducteur du projet d'aménagement. "Le site s'organisera autour d'un lac de 10 hectares. En plus de servir de bassin de rétention en cas de débordement des rivières voisines, ce plan d'eau permettra le développement d'activités de loisirs comme la pêche ou le canotage, mais sera interdit aux bateaux à moteur", souligne Christian Gros. Les matériaux naturels issus de cet ouvrage (environ 400.000 m3) seront réutilisés pour aménager une dune de quinze mètres donnant sur le lac : en plus de protéger du bruit de la voie rapide et du mistral, cette butte fera office de nouveau lieu scénique pouvant accueillir jusqu'à 30.000 spectateurs.

Un pôle de compétences "développement durable"

La deuxième idée force pour l’aménagement du quartier est la mixité des usages. La logique de quartier associe économie et habitat. Surtout orientées vers le tertiaire, les activités seront liées au développement durable d'une part et aux métiers locaux d'autre part. Avec le soutien de la chambre de commerce et d’industrie du Vaucluse, la communauté souhaite créer un pôle de compétence "développement durable", en implantant un centre de formation des apprentis (CFA) du bâtiment, et initier des formations dédiées à l'énergie, en partenariat avec un grand groupe énergétique. "En parallèle, nous réaliserons une vitrine des savoir-faire locaux, en mettant l'accent sur la gastronomie. Déjà une vingtaine de producteurs sont intéressés", indique Christian Gros. Par ailleurs, le quartier accueillera des activités d'hôtellerie restauration et un pôle culturel, avec l'implantation du centre de formation aux musiques actuelles existant et le développement de structures artistiques, notamment tournées vers la création théâtrale.
En matière énergétique, le projet affiche trois objectifs principaux : sobriété énergétique, niveau zéro des émissions de CO2 et gestion de l'eau. "Avec cent hectares, le projet offre une échelle significative en matière d'économie d'énergie. Au-delà des dispositifs déjà connus comme le photovoltaïque, nous allons mettre en place des techniques innovantes, comme la géothermie", explique Christian Gros. Par ailleurs, les architectes devront suivre un cahier des charges strict pour les futures habitations.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Communauté de communes Sorgues du Comtat

340, route d'Avignon
84170 Monteux

Philippe Comte

Service communication

Christian Gros

Président, maire de Monteux
Haut de page