Les acteurs de l’économie sociale réunis à Strasbourg pour "le futur de l’Europe"

Accueillant ce 5 mai 2022 des acteurs français et européens de l’économie sociale et solidaire, les élus alsaciens et les représentants des institutions européennes, dont la présidence française du Conseil de l’Union européenne, ont dit leur souhait d’une économie sociale plus forte en Europe pour relever les défis sociaux et environnementaux du continent.

Organisé dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, un événement intitulé "L’économie sociale, le futur de l’Europe" a lieu ces 5 et 6 mai 2022 à Strasbourg. Ouvrant ce jour les échanges, les différents élus des collectivités accueillant cette manifestation – Ville de Strasbourg, Eurométropole de Strasbourg, Collectivité européenne d’Alsace, Région Grand Est – ont rappelé leur double attachement à l’Europe et à l’économie sociale et solidaire (ESS), ainsi que leur volonté d’"amplifier le mouvement" à l’échelle du continent. Il importe de "construire une Europe qui rassemble, une Europe qui apaise et une Europe qui donne des perspectives à notre jeunesse", souligne ainsi Frédéric Bierry, président de la Collectivité européenne d’Alsace. L’élu s’exprimait juste après un hommage à l’Ukraine, représentée par Petro Darmoris de l’Ukrainian social academy que Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, avait invité sur scène. 

Les conséquences économiques et sociales de la guerre en Ukraine ont été mises en avant, de même que le poids de la crise sanitaire sur les finances publiques. Dans ce contexte difficile, et alors que les transitions – en particulier écologique et numérique – ont aussi des répercussions sociales, le défi est d’inventer une "économie de marché sociale et écologique", selon Othmar Karas, vice-président (PPE) du Parlement européen. Cela implique de continuer à développer le marché intérieur tout en garantissant les droits sociaux et la cohésion, selon le député européen pour lequel les propositions adoptées dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe – Localtis y reviendra dans un prochain article – vont dans le sens d’une Europe plus sociale. Et, de l’avis des acteurs réunis à Strasbourg ce jour, l’ESS doit avoir toute sa place pour que ces considérations sociales et écologiques se traduisent en acte. "L’écologie et le lien social doivent aller de pair", résume Claude Alphandéry, fondateur du Labo de l’ESS et ancien résistant, illustrant son propos en évoquant la nécessité pour l’agriculture biologique de prendre en compte les enjeux de commercialisation et d’accessibilité ou encore la manière dont un centre de santé peut "se préoccuper aussi des façons de vivre, de bouger, de s’alimenter…"

Plusieurs intervenants, dont les représentants des élus locaux en UE et de la société civile européenne – Comité des régions, Conseil économique et social européen – ont félicité le commissaire Nicolas Schmit (emploi et droits sociaux) pour la clarté des engagements pris en faveurs de l’ESS dans le cadre du plan adopté par la Commission européenne le 9 décembre dernier (voir nos articles ci-dessous). "Le premier succès est d’avoir mis l’économie sociale non seulement à l’agenda, mais à une place très importante sur l’agenda", se réjouit Nicolas Schmit, évoquant des coopérations fructueuses avec les autres commissaires dédiés en particulier à l’environnement et à l’industrie et au marché intérieur. Pour permettre le changement d’échelle de l’économie sociale, l’enjeu est notamment de faciliter, par la clarification du cadre européen, l’adoption par les États-membres qui n’en seraient pas encore dotés, d’une loi-cadre définissant l’ESS et soutenant son développement – équivalente à la loi française sur l’ESS de 2014. Discutée actuellement par les ministres de l’emploi des 27, une recommandation devrait être adoptée au Conseil dans les prochains mois, selon Olivia Grégoire, secrétaire d’État à l’économie sociale, solidaire et responsable.

Destiné à structurer encore davantage l’écosystème, l’événement de ces deux jours donne lieu à de nombreuses conférences et initiatives. Animés par le Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES) et le Réseau européen des villes et régions de l’économie sociale (Reves), des temps d’échanges sont ainsi particulièrement dédiés aux territoires, avec des partages de bonnes pratiques, la présentation de plans d’action régionaux pour l’économie sociale, des conférences sur le potentiel de l’économie sociale pour le développement rural ou encore sur la façon de mobiliser les programmes européens sur ces sujets.   

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle