Les centres sociaux invitent les citoyens à des banquets pour "refaire société"

La Fédération des centres sociaux annonce la tenue de quelque 300 "banquets citoyens" dans 65 départements de métropole et d’outre-mer d’ici le début de l’été, pour permettre à des personnes de tous âges de se rencontrer, d’exprimer leurs préoccupations et de partager un moment de convivialité et de débat.   

"Du 21 mai au 10 juillet 2022, 300 événements festifs se tiendront dans l’espace public partout en France", annonce la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF) dans un communiqué du 25 mai 2022. Ces "banquets citoyens" seront organisés "dans l’espace public dans 65 départements, en métropole et en outre-mer". Les centres sociaux déclarent s’inspirer des banquets républicains du 19e siècle pour créer "une expérience de démocratie populaire de terrain, alliant débat et convivialité dans l’espace public". "Autour de grandes tablées, d’activités partagées, de discussions animées, il y aura de la place pour que chacun se réapproprie les sujets qui le ou la concernent et dialogue avec d’autres au-delà des divergences", explique la FCSF.

Le thème du banquet n’est pas imposé : "ici, on parlera santé ou vieillissement. Là-bas, inégalités et discriminations. Ailleurs, c’est de solidarité et du futur de son quartier que l’on discutera... De quoi prendre le pouls des préoccupations réelles et des envies d’agir des personnes partout en France", peut-on lire dans le dossier de presse de la démarche. "En préparant les banquets citoyens avec les habitants, de nombreux centres ont d'ores et déjà identifié l’écologie et l’environnement comme sujets phares, à la campagne comme dans les quartiers populaires", est-il mentionné. Par exemple, des habitants se réuniront à Outreau (Pas-de-Calais) autour du lancement d’un jardin partagé et de l’agriculture urbaine. A Paris, "on abordera l’écologie en milieu populaire ou le zéro-déchet en lien avec d’autres associations locales". Et à Miribel (Ain), un chantier participatif sera dédié à l’aménagement d’un camion qui sillonnera ensuite les routes du territoire pour échanger avec les habitants sur le droit à l’alimentation.

Plus de 400 centres sociaux impliqués

Plus de 400 centres sociaux seraient impliqués dans cette démarche de banquet citoyen, l’enjeu étant pour eux de convier des habitants de tous âges, "habitués du centre social ou non", avec "une place particulière accordée aux jeunes". Ainsi à Marseille à l’automne dernier, 150 jeunes âgés de 15 à 20 ans se sont penchés sur le thème de la justice sociale, "ont construit en quelques heures une quinzaine d’animations dans la perspective du banquet citoyen du lendemain matin" puis "ont accueilli plus d’une centaine de participants près du Vieux Port, impressionnés par leur engagement et leur capacité à animer de l’échange". A travers de tels exemples, les centres sociaux entendent illustrer le sens de leur mission, notamment leur capacité à "prendre en compte la parole des jeunes et les accompagner dans la construction de leur esprit critique". A noter que cette campagne des banquets citoyens intervient plus d’un an après la publication d’un rapport sévère de l’Inspection générale de l’éducation sur les centres sociaux, suite aux échanges difficiles qui avaient eu lieu en octobre 2020 à Poitiers entre la secrétaire d’État en charge de la jeunesse Sarah El Haïry et des jeunes réunis dans le cadre d’un "Réseau jeunes" de la FCSF.  

Organisés par un centre social ou plusieurs, ou encore à l'échelle du département, ces banquets citoyens prennent des formes différentes : "au pied des immeubles, dans les parcs, les places et parvis, devant les commerces ou les écoles, sur le marché..." On trouve sur le site de la FCSF des ressources dont un kit pour "organiser et financer son banquet" et la liste des banquets déjà prévus d’ici le 10 juillet.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle