Thomas Beurey / Projets publics

Finances locales - Les investissements ont rebondi dès 2016 dans les communes de moins de 10.000 habitants

Selon la Direction générale des collectivités locales, la reprise de l'investissement du secteur communal constatée cette année a démarré dès l'an dernier dans les communes de moins de 10.000 habitants et les communautés de moins de 50.000 habitants.
 

La reprise espérée de l'investissement des communes et de leurs groupements n'a pas eu lieu en 2016. Ce dernier a finalement reculé l'an dernier de 0,6%, alors que par le passé on avait observé son accélération au cours de la troisième année du mandat des maires et présidents de communautés. Dans le détail, l'investissement des communes a connu un léger repli de 0,2% et celui des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre a reculé plus nettement, de 1,8 %.
Mais l'ensemble des communes et communautés n'ont pas réduit leurs investissements, comme le montre la Direction générale des collectivités locales (DGCL) dans le dernier numéro de son bulletin d'information statistique. La place des Saussaies a réparti les communes en huit strates en fonction de leur population et a dégagé des résultats moyens pour chacune de ces strates. Il apparaît que seules les communes de 10.000 habitants et plus ont connu un repli de leurs investissements. Une réduction dont l'ampleur a été plus importante dans les collectivités les plus grandes. Pour les communes de plus de 100.000 habitants, elle a ainsi atteint - 4,4%.
A l'inverse, les communes de moins de 10.000 habitants ont connu un rebond de leurs investissements. Les communes de 2.000 à 5.000 habitants ont même affiché "une nette reprise" (respectivement + 4,1% pour les communes de 2.000 à 3.500 habitants et + 6,4% pour celles de 3.500 à 5.000 habitants).
La DGCL observe du côté des EPCI à fiscalité propre, que l'investissement a également évolué de façon différente suivant leur taille. En effet, seuls ceux de plus de 50.000 habitants ont enregistré une baisse de ce type de dépenses.
Toujours selon les fonctionnaires du ministère de l'Intérieur, les dépenses d’investissement devraient, en 2017, "renouer avec la croissance, en particulier dans le bloc communal, peut-être en rattrapage des projets non engagés en 2016". 2017 devrait donc être l'année de la reprise de l'investissement local.

Haut de page