Virginie Fauvel

Les lycées des DOM et des grandes agglomérations moins bien dotés en ordinateurs

Jeunesse, éducation et formation

L’équipement en ordinateurs dans les lycées publics a beaucoup progressé depuis 2010, passant d'environ 34 à 44 ordinateurs pour 100 lycéens mais tend à ralentir depuis, peut-on lire dans une note d’information de septembre de la direction de l’évaluation et de la prospective et de la performance (Depp) du ministère de l'Éducation qui relève de grandes disparités selon les académies.
 

À Mayotte le nombre d’ordinateurs pour 100 lycéens est de 15,6 contre 56 à Montpellier. Parmi les académies les mieux fournies en ordinateurs, certaines présentent un taux élevé de lycées professionnels, comme c’est le cas à Lille et Besançon. On retrouve cette tendance dans l’académie de Limoges qui concentre une forte proportion de petits lycées, peut-on lire dans la note 18.20 du mois de septembre de la direction de l’évaluation et de la prospective et de la performance (Depp, ministère de l'Éducation). L’académie de Montpellier est particulière au sens où elle dispose du meilleur taux d’équipement en ordinateurs de France, mais ce sont quelques très grands lycées qui tirent la moyenne avec des taux d’équipements exceptionnellement élevés. Les académies les moins bien dotées en ordinateurs sont celles de certains DOM : Mayotte, Guyane et Guadeloupe, suivies par celles des grandes agglomérations : Versailles, Paris, Créteil ou Lyon.

A peine 6 tableaux interactifs pour 1.000 élèves

La présence de tableaux interactifs est fréquente dans les académies de Paris, Lyon, Grenoble et Bordeaux : entre 20 et 30 tableaux interactifs pour 1.000 élèves soit environ 60% des classes équipées. Elle atteint même 80% dans l’académie de Lyon, alors que la référence nationale est d’environ un tiers de classes équipées. En Guadeloupe, en Guyane, à Mayotte ainsi que dans les académies de Normandie, Dijon, Nice et Montpellier, on compte à peine 6 tableaux interactifs pour 1.000 élèves, ce qui signifie que moins de 15% des classes en sont dotées.
La bonne nouvelle de cette étude, c'est que l’accès à internet est désormais largement répandu : 92,9% des lycées y accède dans plus de la moitié des classes. En revanche, et c’est une nuance capitale, le débit d’accès varie beaucoup d’un établissement à l’autre : moins de 60% ont un débit supérieur à 10Mbits/s. Seuls 8% bénéficient d’un débit de plus de 50 Mbits/s.

Les lycées pro mieux équipés que ceux de l’enseignement général en moyenne

Autre enseignement, les niveaux d’équipement varient beaucoup d’un lycée à l’autre. Les lycées professionnels (LP) sont généralement mieux équipés que les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) : respectivement 57 ordinateurs pour 100 lycéens contre 41,4. Les petits lycées bénéficient d’un équipement plus fourni que les plus grands. Les lycées des zones urbaines de moins de 20.000 habitants ont en moyenne un meilleur équipement que ceux des zones plus peuplées, et certaines académies sont globalement mieux dotées.
Depuis le début des années 2000, plusieurs plans numériques du ministère de l’Éducation, en partenariat avec les collectivités territoriales, principalement les régions quand il s’agit des lycées, se sont succédé. Par équipement numérique, la note de la Depp entend ordinateurs, équipement de matériel de projection (tableaux interactifs et vidéoprojecteurs), accès à internet et puissance du débit de connexion.

Investissement dans les projets de formation

Contribuer à l’adaptation et au développement des compétences des habitants

Haut de page