France

Emilie Zapalski pour Localtis

Les territoires d'industrie face au défi du recrutement

Emploi

Le nombre de projets de recrutements d'entreprises est en hausse de près de 15% en 2019 d'après l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" publiée le 11 avril 2019 par Pôle emploi. L'industrie n'est pas en reste, avec 20% de projets en plus par rapport à 2018. Mais le secteur subit des problèmes de recrutement grandissant. Ce sera l'un des défis majeurs du dispositif des 136 territoires d'industrie.

Le nombre de projets d'embauches des entreprises est en hausse de près de 15% d'après l'enquête "Besoins en main-d'œuvre 2019" de Pôle emploi, publiée le 11 avril 2019. Au total, 2,7 millions de projets ont été identifiés, soit le plus haut niveau depuis le début de la décennie, avec 350.000 projets supplémentaires par rapport à 2018. En revanche, Pôle emploi prévoit des difficultés de recrutement pour plus d'un projet sur deux… 
L'augmentation est portée par la hausse du nombre moyen de projets par établissement recruteur (4,3 contre 3,9 en 2018) et par la progression de la proportion d’établissements anticipant une embauche (26,4 % contre 25,9 % en 2018). Les besoins en main-d'œuvre augmentent dans l'ensemble des régions, les plus fortes hausses étant enregistrées dans les Pays de la Loire (+24,8%), la Normandie (+21,1%), les Hauts-de-France (+18,3%).

Une hausse de 20% dans l'industrie

Au niveau des secteurs d'activités, si les services aux particuliers correspondent au premier secteur recruteur, l'industrie s'en sort très bien, avec une hausse de 20% des projets de recrutement. L’industrie agroalimentaire est largement en tête des secteurs industriels anticipant des embauches, avec 77.600 projets, soit +17,7 % de plus qu’en 2018.
Dans le détail, pour ce secteur industriel, 242.595 projets de recrutement sont répertoriés. Cela représente 9% des projets identifiés pour l'ensemble des secteurs. Les deux tiers des projets de recrutement sont en CDI, soit 20 points de plus que pour l’ensemble des secteurs d’activité. 20,1% de ces projets sont saisonniers et 63% des projets répondent à une augmentation d’activité.
Mais comme pour le reste des intentions de recrutement répertoriées par Pôle emploi, tous secteurs et toutes zones géographiques confondus, des difficultés à recruter sont signalées pour le secteur de l'industrie : 54,2% des projets d'embauche seraient dans ce cas. Une proportion supérieure à l'ensemble des projets de recrutement (50,1%).

Une accélération grâce à "Territoires d'industrie" ?

C'est justement l'un des enjeux majeurs de la démarche "Territoires d'industrie" lancée en novembre 2018 et qui entre dans sa phase de déploiement, avec les premiers contrats signés entre les territoires, les régions et l'État. Ces 136 territoires vont bénéficier d'un fléchage de 1,3 milliard d'euros de budget issu de programmes existants en matière de formation, avec notamment le plan d'investissement dans les compétences, d'innovation, d'infrastructures numériques… Le dispositif doit ainsi permettre de relancer, accélérer ou débloquer des projets qui seraient dans les cartons à partir de crédits préexistants.
Pour exemple, d'après Pôle emploi, le territoire Nord Cotentin, qui fait partie des 136 territoires d'industrie, enregistre 5.015 projets de recrutement, dont 638 dans le secteur industriel. Au total, 63,7% des projets de recrutement sont jugés difficiles et 28,6% saisonniers.
Même chose pour les Vosges, autre territoire d'industrie, qui comptabilisent 10.407 projets, dont 158 dans le secteur industriel, avec 56,4% difficiles. Enfin, à Dunkerque, qui a aussi été sélectionné dans le cadre de "Territoires d'industrie", 8.141 projets sont identifiés, dont 979 dans l'industrie, et 36,7% sont jugés difficiles.
Les partenaires territoriaux réunis autour de la région (qui pilote chaque contrat et qui est désormais responsable de la chaîne orientation-formation) vont devoir tout d'abord diagnostiquer les besoins de main-d'oeuvre et faciliter les recrutements en adaptant les offres de formation. Pôle emploi, qui fait partie des opérateurs qui se sont engagés dans la démarche lors de la première assemblée générale des Territoires d'industrie, les 5 et 6 mars à Lyon, propose un moteur de recherche géographique pour retrouver l"intégralité des résultats de son enquête BMO, par métier et par secteur. Par ailleurs, l'outil Forma'diag permet aux acheteurs de formation de visualiser en quelques clics les besoins de formations sur un bassin d'emploi. Plus généralement, un guide méthodologique a été mis à la disposition des territoires d'industrie.

Haut de page