Les Vallons du Lyonnais offrent un lieu pour la marionnette, de Guignol à nos jours

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Rhône

En 2005, Jean-Guy Mourguet, marionnettiste et descendant du créateur de Guignol, fait don de sa collection familiale à la communauté de communes des Vallons du Lyonnais (CCVL). Consciente de la valeur de ce patrimoine, celle-ci décide alors de créer un musée-théâtre afin de conserver la collection et de faire vivre les marionnettes.

Plus de deux cents marionnettes, décors, costumes et archives accumulés par la famille du "père" de Guignol, Laurent Mourguet (1769-1844), sont données à la communauté de communes des Vallons du Lyonnais (CCVL) en 2005, afin d'être exposés au public. Cette collection est d'une valeur patrimoniale exceptionnelle, fortement liée à la tradition et à l'identité de la région lyonnaise. Aussi la CCVL (neuf communes, 25.800 habitants) décide-t-elle de créer un musée à Brindas, commune où vécurent plusieurs descendants de Laurent Mourguet. Elle s'entoure d'un architecte et d'un muséographe et scénographe qui concrétisent le concept défini au départ de "musée-théâtre", c'est-à-dire qui associe la dimension patrimoniale - le musée - à la dimension spectacle vivant - le théâtre - afin de donner vie aux marionnettes et de lui conférer une dimension plus vivante. L'équipement comprend finalement deux pôles d'activités principales : le musée proprement dit, avec des visites libres ou organisées, et une salle de théâtre d'une centaine de places destinée à accueillir chaque année une dizaine de spectacles contemporains de marionnettes. L'ambition est double : transmettre et faire connaître au public la collection familiale retraçant l'histoire de la marionnette régionale Guignol, et faire découvrir l'univers très riche de la marionnette contemporaine grâce à une programmation professionnelle. D'autres activités gravitent autour des deux pôles : un atelier permet de sensibiliser les grands et les petits à l'univers de la marionnette (fabrication, manipulation, écriture...), un petit restaurant et une boutique délivrent des articles en lien avec la marionnette et des produits gastronomiques locaux. L'opération a coûté globalement 2,1 millions d'euros, financés à 60% par la CCVL et à 40% par la région Rhône-Alpes et le conseil général du Rhône.

 

Séduire un large public

Le musée ouvre ses portes en janvier 2008. Le service culturel de la CCVL lance une vaste campagne de communication au cours de l'été : 15.000 courriers et plaquettes sont diffusés dans les lieux publics de la CCVL (médiathèques, mairies...), les écoles et les entreprises. Les résultats sont rapides : six mois plus tard, les spectacles et les ateliers affichent complet. Au total, le musée-théâtre a enregistré 6.000 visites en 2008, dont 4.000 pour le seul musée. La CCVL souhaite cependant augmenter la fréquentation. A l'été 2009, une plaquette d'information sera déposée individuellement dans chacune des 11.000 boîtes aux lettres de la CCVL et la distribution sera élargie aux communes voisines. La communauté travaille également avec l'académie sur un projet pédagogique destiné aux écoles du secteur. "Ce musée-théâtre permet de proposer un équipement culturel à nos habitants et d'attirer des visiteurs plus lointains. Il s'agit véritablement d'une vitrine culturelle pour la communauté", explique Bernard Servanin, vice-président de la CCVL en charge de la culture. Malgré ces premiers bons résultats, l'équipement a un coût de fonctionnement non-négligeable. "C'est une constante de toutes les structures culturelles. L'enjeu réel consiste à démontrer qu'en face des sommes importantes mises en jeu, il y a une offre de qualité qui correspond à un véritable besoin exprimé par la population. Les chiffres de fréquentation actuels nous confirment que ce besoin est bien réel." Le complexe emploie actuellement quatre personnes, dont une directrice, et ses coûts de fonctionnement s'élèvent à environ 200.000 euros par an, recettes déduites.

 

Aude Rambaud / PCA pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes des Vallons Lyonnais

20, Chemin du Stade
69670 Vaugneray

Aude Poinsot

Chargée de la culture
Haut de page