L'excellent compost de l'île de Groix

Publié le
dans

Environnement

Energie

Morbihan

Cap l'Orient Agglomération (Morbihan) a mis en place le ramassage sélectif des ordures ménagères. Toutes les communes adhérentes en bénéficient mais les habitants de l'île de Groix ont un statut particulier. Une plateforme de compostage a été installée sur l'île.

Depuis 2002, les 200.000 habitants de Cap l'Orient Agglomération disposent de trois poubelles : une bleue pour les rebuts non-recyclables, une poubelle jaune pour les emballages et une verte pour les déchets biodégradables. L'agglomération effectue la collecte de ces poubelles en porte à porte et propose des conteneurs pour le papier, le verre et le plastique. Les déchets collectés sur l'île de Groix ont été, dans un premier temps, transportés par bateau sur le continent. Dès 2004, une plateforme de compostage a permis de gérer les déchets organiques sur l'île.

 

Une plateforme Végéterre

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a mis au point un procédé de traitement par broyage-compostage des déchets fermentescibles connu sous le nom de Végéterre. Ce procédé, adopté par la communauté d'agglomération, permet d'obtenir un compost qui correspond à la norme "compost végétal".
La plateforme de Groix, sur 3.400 m2, traite chaque année 700 tonnes de déchets verts, feuilles, herbes, bois... ainsi que 90 tonnes de biodéchets. Sa réalisation a coûté 225.450 euros, dont 78.907 euros ont été pris en charge par la Communauté européenne.
Le compost produit - près de 300 tonnes par an - est mis gratuitement à disposition des 2.275 habitants de l'île et des services techniques de la commune. Olivier Catalogne, chef du service déchets de Cap l'Orient Agglomération, insiste sur la qualité de ce compost : "Non seulement notre produit est conforme à la norme française sur les amendements organiques (NFU 44-051), mais nous sommes en train d'être certifié éco-label. La collecte sélective est le seul procédé qui permette d'obtenir ce résultat."

 

Les habitants-trieurs

La qualité du compost est directement liée à la fiabilité du tri effectué par les habitants. Sur le territoire de Cap l'Orient Agglomération, la quantité de ce que les spécialistes appellent "les indésirables" est très faible, de 1 à 5% du poids des biodéchets collectés. Cela prouve une bonne compréhension des consignes de tri, y compris dans l'habitat vertical et les centres-ville qui traditionnellement sont plus difficiles à discipliner. Autre motif de satisfaction pour les responsables du traitement des déchets dans l'agglomération : la collecte sélective s'élève à un total de près de 147 kg par habitant et par an soit plus du double de la moyenne nationale ! Il existe pourtant d'importantes marges de progrès car, aujourd'hui, à Cap l'Orient, seul un habitant sur deux trie ses biodéchets. Afin d'améliorer encore ces résultats, l'agglomération met à disposition de tous, depuis 2007, des sacs biodégradables pour permettre à ceux qui le souhaitent de ne pas mettre leurs biodéchets directement dans la poubelle verte sans protection. Il a en effet été constaté que l'obligation de nettoyer fréquemment la poubelle était le principal frein au tri. Grâce à cette innovation et à la campagne d'information qui lui était associée, la valorisation des déchets organiques a progressé de plus de 7% en 2007. La tendance se confirme pour 2008 : les éco-citoyens gagnent du terrain.

 

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Cap l'Orient Agglomération

BP 20 001
56314 Lorient cedex

Olivier Catalogne

Chef du service déchets
Haut de page