Mille arbres d’essences locales le long du littoral de Leucate (11)

Soumise depuis plusieurs années à l’interdiction d’arroser ses espaces verts par des arrêtés anti sécheresse, la commune balnéaire de Leucate dans l’Aude met en place une solution préservant l’environnement, tant sur le plan esthétique qu’écologique. 

"Ces vingt dernières années la ville a pris plusieurs mesures en faveur du respect de l’environnement, tels que le zéro produit phytosanitaire, la gestion d’espaces Natura 2000 ou la création d’une zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager", rappelle le maire, Michel Py. "Constatant l’impossibilité, due à des arrêtés anti-sécheresse, d’entretenir nos espaces verts et la nécessité de préserver la ressource en eau pour nous adapter au changement climatique, nous avons imaginé de remplacer nos pelouses par des espaces boisés."

Plus de 1.000 arbres adaptés au climat méditerranéen

Beaucoup d’arbres, plus de 1.000 d’une vingtaine d’essences différentes choisies en raison de leur compatibilité avec le climat local, sont en cours de plantation. Il s’agit d’érables de Montpellier, de peupliers blancs, de pins maritimes, de chênes verts, de pin parasol, de ginko biloba ou de lauriers nobles… L’ensemble formera une forêt, créant des îlots de fraîcheur et de biodiversité à proximité immédiate du littoral méditerranéen. "Ce choix a été fait tant pour des raisons esthétiques qu’écologiques", explique le maire. 

L’arbre contre le réchauffement climatique

En effet, les bénéfices environnementaux d’une telle action sont nombreux. Deux à trois ans après leur plantation, les arbres n’ont plus besoin d’être arrosés ce qui permettra à la commune d’économiser 50 % de l’eau consommée jusqu’en 2019 pour l’arrosage des pelouses. Les arbres sont source d’oxygène grâce au processus de la photosynthèse et ils séquestrent des quantités importantes de gaz carbonique, contribuant ainsi à lutter contre l’effet de serre responsable du réchauffement climatique. Ils réduisent également la pollution aux particules fines et peuvent rafraîchir l’air de 7 à 8 degrés. 

Les espaces boisés protègent du ruissellement

De plus les arbres sont source de biodiversité. En tombant leurs feuilles forment un tapis protecteur qui limite le ruissellement des eaux pluviales et se transforme en humus qui nourrit, humidifie et équilibre le sol. Une microfaune s’y développe et constitue la base de l’existence d’autres espèces, telles que les oiseaux. Enfin, ajoute le maire, "sur le plan esthétique les arbres ont la capacité de sublimer les décors naturels et urbains, non seulement de près lorsqu'on y est immergé, mais également de loin avec de superbes vues d’ensemble."

Services techniques à la manœuvre

Une fois la décision prise par les élus de créer une forêt à la plage, les services techniques sont entrés en fonction en s’appuyant sur les compétences de paysagiste et de pépiniériste d’un bureau d’étude. Celui-ci a établi un schéma directeur de boisement de la commune. Sur cette base, les services techniques ont passé un marché avec une entreprise chargée d’effectuer les plantations. L’entretien courant sera fait par les personnels d’un centre d’aide par le travail (CAT) qui se charge déjà de l’entretien des espaces verts de la ville. 

Onze hectares seront boisés

Le budget de création de la forêt à la plage s’élève à plus d’un million d’euros, réparti en trois tranches entre 2019 et 2021. Au total, environ 11 hectares seront boisés sur trois zones géographiques : Leucate, Leucate Plage et Port Leucate. Ce budget doit être mis en parallèle avec une économie de près de 150.000 euros par an sur la tonte et l’entretien des pelouses que la forêt va remplacer. "Des réaménagements de voirie seront nécessaires et nous allons également débitumer des espaces mais ces opérations n’ont pas encore été chiffrées", souligne le maire. 

Commune de Leucate

Nombre d'habitants :

4400
34, rue du Docteur Sidras, Leucate Village
11370 Leucatte
legrandnarbonne@mairie-leucate.fr

Michel Py

Maire
Haut de page