Localtis

Environnement - Nantes "capitale verte de l'Europe" 2013

Nantes a été désignée le 21 octobre "capitale verte de l'Europe" pour 2013 et la ville de Vitoria-Gasteiz, au Pays basque espagnol, a reçu cette même distinction pour 2012. Elles succèdent à Stockholm, choisie pour 2010 et première ville lauréate de ce concours, et à Hambourg, qui prendra le relais pour 2011. Décerné par la Commission européenne, le titre de "capitale verte européenne" distingue chaque année une ville de plus de 200.000 habitants engagée de manière exemplaire dans un développement urbain respectueux de l'environnement. 11 critères sont pris en compte (déchets, espaces verts et agricoles, eau, assainissement, biodiversité, qualité de l'air, pollution sonore, transports…). Pour les prix 2012 et 2013, 17 villes étaient en lice et six ont été sélectionnées pour la finale (Barcelone, Malmö, Nantes, Nuremberg, Reykjavik et Vitoria-Gasteiz). Capitale administrative du pays basque espagnol, cette dernière ville s'est dotée d'une "ceinture verte", partiellement gagnée sur des zones dégradées. Aujourd'hui, ses 250.000 habitants ont tous accès à un espace vert dans un rayon de 300 mètres de leur domicile. De nombreuses mesures ont aussi été mises en place en faveur de la biodiversité. La ville s'est également engagée depuis 10 ans dans une politique de réduction de sa consommation d'eau, avec comme objectif de ramener la consommation d'eau domestique à moins de 100 litres par jour et par habitant.
Sixième ville française avec 285.000 habitants, Nantes, qui lui succédera comme capitale verte de l'Europe en 2013, a été particulièrement novatrice dans le domaine de l'environnement et des transports. La Commission a notamment salué ses efforts pour créer une trame verte et bleue à l'aide d'un programme de gestion durable de l'eau. Plusieurs zones Natura 2000 et autres zones de conservation de la nature bordent la ville et la préservation de la biodiversité est également affichée comme une priorité. Les habitants ont aujourd'hui à leur disposition 3.366 hectares d'espaces verts et depuis 2006, Nantes Métropole plante trois forêts urbaines qui couvriront d'ici à 2016 près de 800 hectares. Le territoire compte aussi 330 exploitations agricoles dont 130 pratiquent la vente directe. En matière de transports, Nantes a été la première ville française à réintroduire le tramway, en 1985, et dispose aujourd'hui du plus long réseau français. L'utilisation du vélo a aussi été encouragée. Cette politique en matière de transports a permis de réduire la pollution de l'air. Nantes Métropole a adopté en 2007 un Plan climat dont l'objectif est de réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre du territoire en 2020 et de 50% en 2025. La Commission a aussi relevé une initiative originale de la ville en faveur de la santé des citoyens, avec la mise en place d'un "jardin de surveillance des pollens" expérimental destiné à évaluer le risque allergique.
Jean-Marc Ayrault était présent à Stockholm le 21 octobre pour recevoir le prix remis par Janez Potŏcnik, commissaire européen à l'Environnement. "C'est une fierté, une reconnaissance et un encouragement à amplifier ce que nous avons déjà fait, a déclaré le député-maire de Nantes et président de Nantes Métropole. C'est une belle victoire pour notre agglomération car ce sont des efforts de vingt ans qui sont ici récompensés, comme le tramway, notre politique d'urbanisme, la politique des déchets ou encore la biodiversité et la qualité de l'eau".
 

Anne Lenormand
 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page