Nécessaire adaptation pour la plateforme des métiers de Châteauroux Métropole (36)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Indre

La plateforme des métiers de Châteauroux Métropole a été conçue en 2005 pour mettre en adéquation les besoins de main-d’œuvre des entreprises et les savoir-faire des personnes. Dix ans après, elle s’inscrit dans un contexte très différent. Le dispositif a évolué au sein d’une nouvelle organisation.  

Lorsque Châteauroux Métropole (Indre, 15 communes, 75.000 habitants) met en place - dans le cadre du programme de rénovation urbaine Anru - la plateforme des métiers, le bassin d’emploi connaissait alors des secteurs d’activités en tension (voir "A lire aussi" ci-dessous). Depuis, la crise économique a fait perdre au territoire castelroussin 10% de l’emploi industriel et de l’emploi public. "Pour faire face, la nouvelle équipe élue en 2014, dans un cadre de contraintes budgétaires et de mutualisation des services, a adopté une nouvelle organisation qui s’est depuis développée, afin que chacun se concentre sur une mission plus ciblée", indique Catherine Dupont, vice-présidente en charge du développement économique et de l’emploi.

Organisme intermédiaire de la subvention globale du fonds social européen pour la période 2015-2020 (axe prioritaire : "lutter contre la pauvreté et promouvoir l'inclusion"), Châteauroux Métropole s’est engagée pour piloter et coordonner un programme opérationnel, et insuffler sa mise en œuvre.

S’appuyer sur un important partenariat

Pour cela, Châteauroux Métropole peut s’appuyer sur un important partenariat construit dans le cadre d’une stratégie territoriale impliquant une multitude d’acteurs, tant au service des plus précaires qu’aux entreprises, mobilisant les leviers de l’action sociale, de la formation, de l’insertion et du développement économique

"La mission de la plateforme consistait à fédérer un réseau de partenaires (service public de l'emploi, agences intérim, organismes de formation…), de participer à la mise en place d’actions liées à l’emploi et à l’ingénierie de formation pour valoriser les compétences des publics auprès des employeurs du département de l’Indre", explique la chargée de mission clauses sociales et emploi, Annick Ciret.
"Le bouche à oreilles a tellement bien fonctionné que nous recevions en moyenne 230 personnes par an et devenions une "annexe de Pôle emploi". Or ce n’était pas notre mission d’agir à la place des acteurs compétents". La plateforme est aujourd’hui intégrée à la direction du développement économique, qui compte sept agents.

Publics éloignés de l’emploi : prise en charge par le PLIE

Le plan local pluriannuel pour l'insertion et l'emploi (PLIE), qui se consacre aux publics éloignés de l’emploi, est porté par la direction politique de la ville et propose des actions visant l’inclusion des personnes en situation de chômage de longue durée ou allocataires de minimas sociaux.
Ces actions contribuent à la construction de projets professionnels, à la gestion des parcours d’insertion pour les publics les plus éloignés de l’emploi, à l’ingénierie et la mise en œuvre de projets autour de l'Insertion par l'activité économique (IAE), de la formation… ou de tout autre dispositif favorisant l’inscription dans un parcours cohérent menant à l’emploi durable (mobilité, soutien à la création ou à la reprise d’entreprises…).

Anticiper et accompagner les besoins des entreprises : de la GPEC à l’accueil des cadres

"La plateforme voit sa mission recentrée : à partir d’un dialogue permanent avec les entreprises, elle vise à mettre en lumière les besoins en emploi et faciliter la mise en réseau des acteurs concernés", estime le directeur général adjoint (DGA) Développement du territoire, Gilles Coatrieux.
L’organisation de la DGA repose sur les trois piliers du développement durable. L’emploi est ainsi traité tant au niveau de l’économie, que dans sa dimension sociale, mais aussi sur l’aménagement du territoire.
La plateforme des métiers est reconnue par ses partenaires pour ce travail d’anticipation des besoins des entreprises.
Elle a par exemple pesé sur la création de formations professionnelles par la région Centre-Val de Loire. En 2013, la Direccte a confié à la plateforme des métiers une mission de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) sur les industries aéronautiques. La plateforme des métiers a aussi soulevé la problématique de la mobilité des cadres, d’autant plus prégnante en l’absence d’Apec dans le département de l’Indre. L’accueil des cadres et de leurs conjoints sur le territoire castelroussin est aujourd’hui un élément important du développement et la plateforme y participe.

Accompagner la commande publique

Autre évolution : les clauses sociales, mises en œuvre en 2005 afin de favoriser le recrutement des habitants des quartiers (dans le cadre du programme de rénovation urbaine Anru), tendent à se généraliser.
En matière d’insertion professionnelle, la commande publique constitue un levier de progrès social concourant à la mise en place de parcours au profit des personnes éloignées de l’emploi. C’est pourquoi, Châteauroux Métropole a souhaité développer une dynamique locale en identifiant un poste de chargé de mission clauses sociales et emploi.

Suite à la réorganisation interne, les différents services de la direction développement du territoire accompagnent entre 400 et 500 personnes chaque année. "Notre objectif est que les entreprises locales trouvent des salariés localement", conclut l’élue.

Financement des actions pour l’insertion et l’emploi
Châteauroux Métropole est bénéficiaire des fonds Européens, soit 450.000 euros pour l’insertion et l’emploi pendant six ans (2015-2020). Ces actions sont également financées par la région, le département, les fonds de la cohésion sociale et ceux de l’Anru.

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Châteauroux Métropole

Nombre d'habitants :

74000

Nombre de communes :

14

1 place de la République
36000 Châteauroux

Catherine Dupont

Vice-présidente en charge du développement économique et de l'emploi

Gilles Coatrieux

Directeur général adjoint développement du territoire

Annick Ciret

Chargée de mission clauses sociales et emploi
Haut de page