Jean-Noël Escudié / P2C

En bref - Paris lance sa plateforme d'échange de logements sociaux

Logement

Social

La ville de Paris a lancé le 3 octobre sa plateforme d'échange en ligne de logements sociaux, en partenariat avec douze bailleurs métropolitains (1). Cette plateforme devrait s'étendre à l'ensemble de l'Île-de-France dès 2019, soit 1,2 million de logements sociaux gérés par 141 bailleurs.
Sur les 700.000 demandes de logement social en instance en Île-de-France, près du tiers (30%) concernent des demandes de mutation. A Paris intra-muros, les dossiers peuvent prendre trois à quatre ans avant d'aboutir. Avec la plateforme, les locataires pourront proposer leur logement, repérer des logements correspondant à leurs attentes et prendre contact avec les autres locataires pour organiser les visites. À condition qu'ils soient locataires auprès de bailleurs sociaux adhérents à l'"engagement-cadre en faveur de la mobilité résidentielle dans le parc social d'Ile-de-France". Et à condition que la commission d'attribution des logements (CAL) valide ensuite ces demandes de changement.
La plupart des bailleurs sociaux proposent des modalités d'échange de logements à l'intérieur de leur parc locatif. Certains, comme le groupe 3F disposent même déjà d'une bourse d'échange en ligne. A Paris même, l'initiative remonte à la signature, en 2015, d'une "Charte des mutations", associant l'Etat, la ville de Paris, l'Aorif (l'USH de l'Ile-de-France) et une vingtaine de bailleurs sociaux franciliens.

(1) Paris Habitat, RIVP, Elogie-Siemp, Immobilière 3F, ICF Habitat, Efidis , 1001 Vies Habitat, Batigère Île-de-France, France Habitation, Logis Transports , Erigère,et Emmaüs Habitat.

Accompagner vos transformations

La transformation du secteur à travers les réformes engagées par les pouvoirs publics vous impacte et vous amène à évoluer

Haut de page