Pour la rentrée, découvrez des écoles pas comme les autres

La cloche a sonné, la rentrée a bel et bien commencé. C’est le moment pour les 12 millions d’élèves de primaire, collège et lycée de retourner sur les bancs de l’école. Si la majorité des élèves suivent un cursus classique, certains ne se retrouvent pas dans ce chemin. Ces derniers ont besoin d’un accompagnement renforcé, d’une formation plus pratique par rapport au système standard ou d’un apprentissage sur des outils techniques. Découverte de ces écoles pas comme les autres qui forment les professionnels de demain.

Pour commencer, nous vous emmenons à la découverte d’une école qui aide les jeunes en réorientation professionnelle

Une seconde opportunité pour les jeunes avec l’école de la deuxième chance

Située près de Caen, à Hérouville-Saint-Clair, l’école de la deuxième chance permet à ses membres de se réinsérer dans la société.

En France, environ 110 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification. L’E2C est là pour contrer ce phénomène en apportant des solutions concrètes à ces jeunes. Ils peuvent bénéficier d’une formation de six à neuf mois, dans laquelle se mêlent matières traditionnelles et moments consacrés à leurs profils, afin de définir leur objectif professionnel.

Dans cette école, presque la moitié des parcours se font en entreprise. Ouverte aux jeunes de 16 à 25 ans, l’objectif de cette formation est de déboucher sur un contrat de travail en alternance, ou sur une formation diplômante.

Avec un prêt de 35 k€, la Banque des Territoires a permis à cette école de financer son parc informatique afin de donner aux élèves tous les moyens nécessaires pour accéder au monde professionnel.

Aller à l’école, c’est aussi s’immerger dans un monde professionnel spécialisé, à l’image de l’Institut de Formation Technique de l'Ouest (IFTO) et du CFA de Montbéliard.

Des écoles pour former les spécialistes et les artisans de demain

  • Le CFA du Pays de Montbéliard, une école pour former les experts de la maroquinerie française

Direction la Bourgogne-Franche-Comté pour découvrir une autre école bien particulière, le CFA de Montbéliard. L’objectif de ce projet éducatif est de créer un technopôle autour de la maroquinerie, afin d’en faire le chef-lieu du luxe à la française.

Réaliser les plans, les gabarits et les prototypes, industrialiser les produits, optimiser les coûts, organiser et suivre la production, autant de compétences qui sont enseignées aux élèves de ce CFA.

Pour atteindre cet objectif, la Banque des Territoires a contribué à hauteur de 1,2 M€. Ce prêt a permis d’acheter le bâtiment et les éléments techniques.

  • Redynamiser l’industrie avec l’IFTO de Cholet

Dans le choletais, ancien territoire industriel de l’ouest de la France, une école de chaudronnerie a vu le jour, l’IFTO. Tuyauterie, soudure, tôlerie, serrurerie, les élèves deviennent de véritables spécialistes du monde industriel. Un objectif, devise de l’établissement : « faire pour apprendre ». L’école a donc une double vocation, à la fois lieu d’apprentissage et de production.

Les promotions sont composées d’une dizaine de jeunes qui sortent de troisième et qui intègrent le CAP. Ils peuvent ensuite poursuivre leur formation en baccalauréat professionnel. 60 % de leur apprentissage se fait en atelier, tout en continuant à étudier des matières classiques. Le soir, les élèves peuvent se retrouver dans l’internat de l’IFTO, une solution pour les jeunes qui ne viennent pas de la région. 

Pour accompagner ce projet, la Banque des Territoires a accordé un prêt de plus de 100 k€.

Découvrez le projet IFTO en vidéo !

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Enfin, nous ne pouvions pas parler des écoles différentes sans évoquer les nouveaux métiers liés à la technologie, de plus en plus demandés, à la fois par les jeunes et par les recruteurs. Immersion à la Wild Code School qui propose un parcours de formation complet et efficace.

Former aux métiers de demain à la Wild Code School

Parce que les métiers du numérique sont ceux de demain, la Wild Code School forme ses élèves partout en France et en Europe. Spécialisée dans la tech, elle propose des formations de cinq mois accessibles à tous, avec ou sans le bac. Developpeur web, data analyst, product manager, analyste cyber sécurité, le monde de la data est de plus en plus pourvoyeur d’emplois. La Wild Code School accompagne les élèves vers le monde professionnel du numérique, et ce sont plus de 500 personnes formées par an. L’objectif est d’atteindre le millier annuel et de se développer au niveau européen.

En savoir +

La Banque des Territoires contribue aux stratégies de formation des territoires en finançant des structures de formation professionnelle. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée