Pas-de-Calais

Produits phytosanitaires : formation intégrée dans un marché groupé (62)

Environnement

Energie

Les élus de la communauté de communes de l'Atrébatie sont conscients qu'il faut limiter le recours à la chimie et promouvoir la "gestion différenciée". Reste à convaincre les agents territoriaux. Profitant d'un groupement de commandes pour l’achat de produits phytosanitaires, ils ont demandé à ce que soit intégrée une prestation de formation dans le marché.

"Nous sommes partis d’un constat tout simple, explique Jean-Pierre Dupuis, vice-président en charge de l'environnement de la communauté de communes de l'Atrébatie (27 communes, 13 000 habitants) : les agriculteurs sont formés et contrôlés lorsqu'ils utilisent des produits chimiques, tels que les pesticides, ce qui n'est pas le cas des jardiniers amateurs ni des agents des collectivités territoriales. Pour remédier à cette situation, nous avons choisi la voie de la pédagogie." Profitant d'un groupement de commandes effectué par une quinzaine de communes, une prestation de formation a été intégrée au cahier des charges de l'appel d'offres.

Formation : sécurité, usages adaptés aux collectivités et nouvelles pratiques

La formation, s'est déroulée en avril 2012. Elle est prise en compte dans le cursus de formation continue et inscrite dans le livret des agents qui y participent. La session a réuni une vingtaine de personnes durant deux heures. En plus de rappeler les règles de sécurité sur le stockage et l’utilisation phytosanitaires, l’objectif était de fournir des informations techniques, comme le réglage des pulvérisateurs, car trop souvent les surdoses sont dues à des appareils défectueux. Autre point important abordé : la manière d'effectuer les dosages pour des petites surfaces, car sur les modes d’emploi les dilutions sont souvent indiquées à l’hectare. Enfin, les élus ont demandé à ce que le formateur aborde la question des pratiques culturales alternatives.

Convaincre qu’il ne s’agit pas d’un retour en arrière

La première difficulté consiste à convaincre les agents qu'il ne s'agit pas d'un retour en arrière : "Nous avons été trop loin dans l'utilisation des intrants (1), il faut maintenant être plus raisonnables et changer nos habitudes, note Arnaud Curdy, directeur des services communautaires. Cette formation y a grandement contribué. Reste qu’il s'agit d'un travail de longue haleine". Heureusement, la population, de plus en plus sensibilisée aux questions environnementales, change son regard sur la nature en ville, ajoute-t-il. "Les herbes folles sont moins montrées du doigt et la pression sur les employés communaux diminue".

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.
 

 

(1) En agriculture, on appelle "intrants" les différents produits apportés aux terres et aux cultures. Ce terme comprend : les engrais ; les amendements (éléments améliorants les propriétés physiques et chimiques du sol, tels que le sable, la tourbe, la chaux…) ; les produits phytosanitaires ; les activateurs ou retardateurs de croissance…
 

Une formation intégrée dans une démarche globale
Depuis plusieurs années, dans le cadre du Pays d'Artois, (11 intercommunalités, 255 communes), les élus sont sensibilisés aux enjeux environnementaux. Ils réfléchissent notamment à la préservation de la biodiversité et des nappes phréatiques. Certaines communes limitent l'utilisation des produits phytosanitaires à un passage par an. Les employés municipaux utilisent quand le besoin s’en fait sentir, un désherbeur thermique qui brûle les mauvaises herbes à un stade végétatif précoce. D’autres mettent en pratique la gestion différenciée qui consiste à laisser se développer la végétation sur certaines parcelles. Reste que nombre d’agents communaux ne sont pas encore suffisamment formés à l'utilisation des produits phytosanitaires. D’où l’initiative de la communauté de communes de l'Atrébatie.

Contact(s)

Communauté de communes de l'Atrébatie

ZA Ecopolis-Bâtiment Plateforme Multiservices- Route de Penin
62127 TINCQUES
03 21 41 40 00
accueil@cc-atrebatie.fr

Jean-Pierre Dupuis

Vice-président en charge de l'environnement
jpdupuis@cc-atrebatie.fr

Arnaud Curdy

Directeur des services
acurdy@cc-atrebatie.fr
Haut de page