"Recordec" : récupérer des ordinateurs pour équiper les communes rurales du Puy-de-Dôme (63)

Publié le
par
Fabrice Bugnot
dans

Environnement

Energie

Puy-de-Dôme

L’association des maires ruraux du département du Puy-de-Dôme gère un réseau de donateurs d’ordinateurs, reconditionne le matériel et le répartit auprès des communes, notamment dans les écoles rurales.

En 2013, le président de l’association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (AMR 63) reçoit un appel d’une connaissance à la direction départementale des territoires lui proposant de céder des ordinateurs datant de quelques années pour équiper des écoles. L’idée a essaimé chez d’autres organismes publics et privés situés dans le département.

500 ordinateurs donnés

En quatre années, plus de 500 appareils déclassés ont été récupérés et reconditionnés par l’AMR 63, puis donnés à des écoles, mairies ou bibliothèques de commune rurales du Puy-de-Dôme (651.000 habitants). "Le système est simple et reproductible, avec peu de moyens. Il faut une bonne implication et une organisation rigoureuse", estime le président de l’AMR 63, Sébastien Gouttebel.

Les donateurs assurent le transport vers l’AMR63

Grâce aux différents contacts des membres de l’association et au bouche à oreille, les services de l’État et collectivités et entreprises savent qu’ils peuvent prendre contact avec l’AMR 63 lorsqu’ils disposent de matériel à donner. La région, la direction interdépartementale des routes du Massif central, les laboratoires Théa, Enedis l’ont par exemple fait. Ce sont les donateurs qui s’occupent ensuite du transport vers les locaux de l’AMR63, parfois grâce à la société d’informatique Abicom avec qui certains ont des contrats pour l’équipement et la gestion de leur parc informatique.

Reconditionnement et logiciel libre : un agent très motivé

Au cœur du dispositif, la secrétaire de l’AMR 63, Séverine Fontanier, reçoit les propositions de dons, et organise la logistique. Puis elle reconditionne les ordinateurs en nettoyant le disque dur et installant des logiciels libres. "Cela n’est possible que grâce à la motivation et aux compétences de notre secrétaire et ce reconditionnement suffit pour la plupart des usages courants comme le traitement de texte ou la navigation sur internet", précise le président de l’AMR 63.

Conventions de mise à disposition gratuite avec les communes

Le matériel - unités centrales, écrans et parfois imprimantes - est ensuite réparti en fonction des besoins des communes adhérentes à l’AMR 63, en priorité pour celles ayant le moins de moyens. "Ce sont les communes qui viennent chercher le matériel dans nos locaux. Pour faire cela dans les règles, nous avons élaboré des conventions de mise à disposition gratuite", explique le président de l’AMR 63.

Répondre à un besoin social

Alors que le parc informatique de nombreuses collectivités est considéré comme obsolète au bout de trois à cinq ans, souvent de manière arbitraire, cette réutilisation participe d’une volonté de réduire l’impact environnemental des communes. Mais elle répond surtout à un besoin social. Plus d’une centaine de communes ont ainsi pu bénéficier de ces dons, principalement pour équiper des écoles qui n’avaient pas ou peu de matériel. Les communes en remerciement envoient des photos aux donateurs.

Comme le rappelle le président de l’AMR63, également maire de Murol, "dans les communes rurales nous n’avons plus les moyens de rénover le parc informatique des écoles. Avec la baisse des dotations, par exemple, ma commune a perdu 12% de son budget en cinq ans".

Association des maires ruraux du Puy-de-Dôme

479, Petit Chemin des Croizettes
63500 Issoire
mairesruraux.63@wanadoo.fr

Sébastien Gouttebel

Président

Séverine Fontanier

Secrétaire
Haut de page