Rénovation thermique de l’école primaire Jean Jaurès à Echirolles (38)

Publié le
par
Ademe
dans

Efficacité énergétique des bâtiments publics

Isère

La ville d'Echirolles a rénové l'école primaire Jean Jaurès en renforçant l'isolation thermique et en remplaçant certains équipements. Inscrit dans une démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire communal, ce projet d'une durée de 3 ans a montré des résultats très encourageants.  

La rénovation de l’école primaire Jean Jaurès constitue une action forte de la collectivité en faveur de la maîtrise de l’énergie et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Daniel Bessiron, adjoint au maire d’Echirolles

 

Pourquoi agir ?

 

En 2007, les élus ont décidé d’engager un vaste programme visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire communal. Pour cela ils se sont concentrés sur la transformations énergetique des bâtiments publics

 

Située dans l’agglomération grenobloise, la commune d’Echirolles compte plus de 36 000 habitants.

Dans ce programme, la rénovation et l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics constituent un axe important, avec une priorité sur les groupes scolaires.

Car la consommation des bâtiments communaux représente en effet 80% de l’énergie consommée par la Ville d’Echirolles, dont 20% pour les seules écoles

Après avoir réalisé des diagnostics sur chaque établissement, la commune a engagé des travaux dès 2008. L’école primaire Jean Jaurès, qui regroupe 6 classes au sein d’un bâtiment de 1 305 m2 comportant un étage, a ainsi bénéficié d’une rénovation complète qui s’est achevée en 2011

Un objectif ambitieux, réduire de 38% la consommation d'énergie des bâtiments existants d'ici 2020

Présentation et résultats

Les murs ont été recouverts d’une couche de 16 cm de polystyrène, la toiture d’une couche de 32 cm de laine de roche et le plancher d’une couche de 19 cm de flocage. Dans le même temps, toutes les menuiseries ont été remplacées par des éléments double vitrage en PVC.

Le chauffage est désormais assuré par un système d’échangeur sur réseau de chaleur d’une puissance de 650 kW et l’eau chaude est produite par des ballons électriques. La ventilation a été remplacée par une ventilation double flux avec récupérateur rotatif et l’éclairage est assuré par des tubes fluorescents et des leds assujettis à des détecteurs réactifs à l’éclairage naturel et à la présence d’usagers

Des gains énergétiques sont encore envisagés sur le poste bureautique avec notamment des mises en veille automatiques ou encore le remplacement d’ordinateurs « tour » par des ordinateurs portables.

L'isolation thermique était inexistante, après rénovation c'est une économie de 21 000 € par an a été réalisée pour le seul poste chauffage. L’investissement a permis de remplacer certains équipements (Chauffage, ventilation, éclairage).

FOCUS - Comme le bâtiment accueille de nombreux enfants, un soin particulier a été réservé à la qualité des ambiances et à la qualité de l’air dans les salles de classes. La concentration moyenne de CO2 est naturellement plus élevée pendant les périodes d’occupation, notamment en hiver, ce qui implique un réglage très fin du dispositif de renouvellement de l’air et de la ventilation.

Facteurs de reproductibilité

L’efficacité énergétique des bâtiments publics, dont les établissements scolaires, figure parmi les pistes à suivre pour maîtriser voire réduire les consommations et les émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment. L’ADEME, à travers ses directions régionales, soutient financièrement des projets exemplaires de réhabilitation et de rénovation tels que celui de la Ville d’Echirolles pour leur permettre de constituer des références

Commune d’Échirolles

Nombre d'habitants :

35800
1, place des Cinq-Fontaines
38130 Échirolles

ADEME Rhône-Alpes

Haut de page