Savoie

Ain

Haute-Savoie

Ardèche

Drôme

Isère

Rhône

Loire

Rhône-Alpes s'implante sur le marché indien

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

En Rhône-Alpes, l'agence régionale de développement économique, ERAI, a ouvert en octobre 2005 une antenne à New Delhi, en Inde. Elle compte aider 80 entreprises à s'implanter sur ce marché à fort potentiel, développer les échanges universitaires et attirer les investiseurs indiens dans la région.
image maire conseils

La région Rhône-Alpes va renforcer dans les trois prochaines années ses relations économiques avec l'Inde. Un choix qui mise sur le potentiel de croissance du marché indien, alors que le pays au milliard d'habitants n'est que le quarante et unième client et le trente septième fournisseur de la seconde région française. "Les quinze prochaines années seront des années d'opportunité pour l'Inde sur le plan de l'économie des savoirs, de la médecine, mais aussi de l'agroalimentaire ou encore de l'automobile", estimait le président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne lors d'une visite officielle dans l'Etat du Karnataka du 22 au 29 octobre dernier. L'objectif de Rhône-Alpes est de soutenir environ 80 entreprises sur le marché indien.
Transénergie est l'une d'entre elles. Cette PME de dix salariés a développé depuis 1992 son expertise dans le domaine de la fabrication d'énergie à partir de sources renouvelables (panneaux solaires, éoliennes). Dans un tout autre secteur, le cabinet d'avocats DS, présent dans onze pays et fort de cent collaborateurs, part lui aussi à l'assaut du marché sud-asiatique. Pour l'instant, son objectif est de trouver un partenaire local.

Une antenne à New Delhi

L'Inde attire aussi des structures publiques, à l'image du Centre technique des industries mécaniques (Cetim), qui réalise des études et des prestations de conseil pour les entreprises de la mécanique. Son souhait est de développer ses activités au profit des entreprises françaises implantées là-bas et de créer des liens de coopération avec une structure similaire.
Pour venir en aide à ces sociétés, la région Rhône-Alpes possède un véritable bras armé. Créé en 1987, Entreprise Rhône-Alpes International (Erai) est une force de frappe de soixante collaborateurs. Quarante sont présents dans neuf bureaux à l'étranger, sur le sol même des futurs marchés. Erai est aujourd'hui notamment implanté en Inde depuis l'ouverture en octobre dernier d'une antenne à New Delhi.
D'une manière générale, Erai est au service du rayonnement économique de la région Rhône-Alpes. Son rôle est donc multiforme. Bien sûr, l'agence conseille les entreprises sur les démarches liées à l'export, recherche les débouchés et les partenaires locaux. Elle participe cependant aussi au renforcement de la compétitivité des entreprises rhône-Alpines sur le plan international, en pilotant les activités internationales de six "clusters", c'est-à-dire des réseaux d'entreprises et d'acteurs d'un même secteur. Des voyages d'affaires en Inde sont d'ailleurs programmés dans les mois prochains pour les entreprises des filières plasturgie et aéronautique.

Décors de films

Par rapport à d'autres agences régionales de développement économique, l'originalité d'Erai est d'attirer également les investisseurs étrangers dans la région, en lien avec l'Agence française pour les investissements internationaux et les agences départementales. A cet égard, l'Inde fait partie des investisseurs potentiels, comme l'a montré en 2003 le rachat de l'entreprise Rexor par Jindal Poly Films Ltd, le premier producteur indien de films plastiques polyester et polypropylène. En outre, la région Rhône-Alpes peut se réjouir qu'une délégation indienne participe en décembre 2006, à Lyon, au salon Pollutec dédié aux industries de l'environnement. La région compte enfin sur les charmes de ses montagnes pour attirer des tournages de films indiens, comme ce fut déjà le cas à Annecy ou Chamonix.
A l'occasion du déplacement de sa délégation en octobre dernier, le conseil régional n'a pas oublié de développer sa politique internationale. Les élus veulent renforcer les échanges universitaires avec l'Inde. Là aussi, un réel potentiel existe : seuls un millier d'étudiants indiens viennent en France sur les 100.000 qui partent faire leurs études à l'étranger.

"L'Inde va devenir un énorme enjeu commercial"

Jean-Luc Sost est directeur général d'Erai.

Pourquoi avoir choisi New Delhi pour ouvrir la dernière antenne d'Erai ?

L'Inde sera assurément un énorme enjeu commercial dans les prochaines années, pourtant la demande des entreprises pour ce pays est relativement faible et complètement obérée par le phénomène Chine. La notoriété acquise par Erai auprès des entreprises de Rhône-Alpes depuis 18 ans nous autorise à croire que cette nouvelle implantation d'Erai à New Delhi va motiver nos anciens clients pour ce marché et qu'ainsi nous allons créer une dynamique. Notre objectif est réaliste : 80 sociétés aidées en 3 ans.

Comment situez-vous l'action de Erai par rapport à ses concurrents privés ?

Nous ne nous positionnons pas contre l'offre privée. La mondialisation est d'une telle ampleur que les entreprises ont besoin d'être aidées à plusieurs niveaux. Nous cherchons à être complémentaires à l'offre publique - les missions économiques à l'étranger et les chambres de commerce Françaises à l'étranger - et à l'offre privée. C'est le principe de notre service d'incubation de filiales à l'étranger qui sont domiciliées au sein de nos antennes et que nous appelons Implantis. Tous les ans, une soixantaine de sociétés s'implantent ainsi de façon pérenne sur les marchés. Ce qui est intéressant dans l'offre privée, c'est qu'elle s'est énormément professionnalisée ces dernières années et qu'elle est de plus en plus spécialisée sur des niches pays/secteur d'activité qui correspondent bien à la demande des PME. Nous sommes fortement prescripteurs de cette offre.

Quelles relations ERAI entretient-il avec le conseil régional Rhône-Alpes ?

Erai est une association créée en 1987 à l'initiative du conseil régional Rhône-Alpes. La région intervient dans le financement à hauteur de plus de 4 millions d'euros par an sur un budget de 5,5 millions. En outre, Erai facture les activités de service à l'export, soient environ 300 prestations par an. Notre stratégie fait l'objet de discussions régulières, mais notre conseil d'administration de 18 membres ne comprend que 4 élus régionaux.

Aller plus loin sur le web :
 
Le site internet du conseil régional Rhône-Alpes
http://www.cr-rhone-alpes.fr
 
Le site internet d'Erai
http://www.erai.fr/fra/index.php

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page