Loir-et-Cher

Rythmes scolaires : une commune en avance sur la réforme (41)

Tourisme, culture, loisirs

Dans le Loir-et-Cher, la commune de Villebarou a mis en œuvre les nouveaux rythmes scolaires dès la rentrée 2013 car les moyens logistiques et humains étaient déjà en place. S’il a fallu trouver un compromis sur les nouveaux horaires, le choix de la gratuité pour ces nouveaux temps d’activités périscolaires favorise leur fréquentation.

La commune périurbaine de Villebarou (2.611 habitants), membre de la communauté d’agglomération de Blois, a très vite décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires à ses 263 élèves : 174 élèves à l’école élémentaire et 89 en maternelle. "Nous n’avons pas attendu la réforme pour essayer de mieux articuler les temps scolaires et périscolaires, explique Nathalie Vezin, adjointe aux affaires scolaires. L’enfance-jeunesse fait en effet partie depuis longtemps des priorités municipales."

S’adosser à l’existant

Depuis plusieurs années, après l’école, la ville proposait l’accompagnement à la scolarité, la garderie et la cantine fonctionnaient le mercredi pour le centre de loisirs. Le transport scolaire existe déjà. Par ailleurs, beaucoup de services ont été mises en place en matière périscolaire entre 2009 et 2012 : une maison de l’enfance qui accueille le centre de loisirs, l’accueil périscolaire, l’école municipale des sport, l’école municipale des arts. Tous les intervenants ont le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (Bafa) ou sont en cours de formation. La réforme des rythmes scolaires a conduit la ville à développer le temps de travail d’animateurs : depuis la rentrée 2013, les deux agents chargés du transport scolaire à cheval d’Equipattes complètent leur temps de travail en tant qu’animatrices sur les temps périscolaires, tandis qu’un agent passionné de cirque s’est vu proposer l’animation d’ateliers cirque, entre autres pour le temps d’activité périscolaire (TAP) du mercredi.

Nouvel emploi du temps : un compromis

La mise en place des nouveaux rythmes a demandé une réorganisation des emplois du temps. La ville s’est heurtée à une forte opposition des enseignants et des parents au sein du comité de pilotage. Le résultat est un compromis sur les horaires (voir encadré) … et la certitude que des ajustements seront nécessaires à la rentrée 2014. En résumé, les TAP durent 30 mn entre 16 heures et 16h30 quatre jours par semaine, et de 11 à 12 heures le mercredi. Quant aux animateurs qui travaillaient le mercredi matin au centre de loisirs, ils voient leurs heures déplacées les autres jours de la semaine.

La gratuité des TAP, attractive, mais des activités trop courtes

"Les activités hors TAP et la garderie sont proposées à un coût modique avec le goûter offert, tandis que la ville a choisi la gratuité pour les TAP de fin d’après-midi après les cours, détaille l’adjointe aux afaires scolaires. Ce qui explique une fréquentation plus importante que prévu initialement, puisqu’au total 70% des enfants restent après l’école." Lors du TAP du mercredi de 11h à 12h, les enfants choisissent leurs activités parmi un programme composé de sport, de cirque, de travaux manuels ou encore de jeux de société. En revanche, les trente minutes entre 16h à 16h30 ne permettent pas de mettre en place une réelle activité. La salle réservée propose des jeux et des livres. "Un enfant peut se poser pendant 20 minutes et lire un livre, faire un jeu de société, ou prendre du temps pour souffler tout simplement", souligne l’élue, en rappelant leurs emplois du temps souvent chargés. Un parti pris que comprennent encore mal certains enseignants et parents, qui regrettent le manque d’offre d’activités des TAP entre 16 et 16h30.

Nommer une responsable des services périscolaires

Pour coordonner l’ensemble, la ville a détaché la directrice adjointe en charge de l’accueil de loisirs, qui est devenue la responsable des services périscolaires. Chaque matin, elle compte les enfants présents et répartit les groupes entre les différentes activités, et veille sur les enfants qui partent à 16h et 16h30. La liste est diffusée aux animateurs de l’après-midi, qui iront chercher les enfants dans leur classe.

Les réajustements seront opérés lors de la prochaine année scolaire

Les élus admettent quelques dysfonctionnements au début, mais dans l’ensemble, le dispositif fonctionne. Le comité de pilotage sera amené à faire des réajustements. Ainsi, le mercredi matin, le temps consacré à l’enseignement - actuellement de deux heures - pourrait être rallongé, puisque c’est le matin que les enfants apprennent le mieux. "Il est envisagé que les visites des enfants à la ludothèque et la bibliothèque municipale soient intégrées dans le temps périscolaire, au lieu d’être incluses dans le temps scolaire comme actuellement", précise l’élue.

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

  Nouveaux rythmes scolaires : bilan positif surtout pour l’emploi
A Villebarou, l’école commence à 8h45 les lundis, mardis, jeudis et vendredis. La pause méridienne est fixée de 12h à 13h45. En fin de journée, l’école se termine à 16h. Commencent alors les nouveaux rythmes avec trois options pour les enfants : le retour à la maison, le TAP de 16 à 16h30, les activités périscolaires payantes jusqu’à 18h30 (école municipale du sport, des arts, atelier cirque, soutien scolaire et garderie). Le mercredi, l’école commence à 9h afin de satisfaire une demande des parents et les cours finissent à 11h. Le créneau entre 11h à 12 h est consacré à l’activité pédagogique complémentaire (APC) dont bénéficient certains élèves : les enfants non concernés peuvent rentrer chez eux ou bénéficier des activités du TAP. La mise en œuvre de la réforme à Villebarou apparaît moins ambitieuse que ce que faisait déjà la municipalité en matière périscolaire. Néanmoins, elle a permis l’embauche et le développement du temps de travail d’animateurs puisqu’une animatrice a été recrutée par mutation, et trois animateurs embauchés en contrat d'avenir.

Contact(s)

Commune de Villebarou

9 rue Maurice Pasquier, CS 2922 Villebarou
41029 Blois Cedex
02 54 90 53 00
02 54 90 53 02
contact@mairie-villebarou.fr
Nombre d'habitants : 2611

Odile Lavina

1ère adjointe en charge de la communication et de la qualité de vie
adjoints@mairie-villebarou.fr

Nathalie Vezin

Adjointe aux Affaires scolaires et à l¿Enfance-jeunesse
adjoints6@mairie-villebarou.fr

Investissement dans les hébergements touristiques

Revitaliser et conforter l’attractivité des centres-villes par la construction ou la rénovation d’hôtels et résidences touristiques.

Haut de page