À Saint-Brieuc, tous les transports convergent vers le pôle d’échange multimodal (22)

Publié le
par
Victor Rainaldi
dans

Aménagement et foncier

Transport mobilité durable

Côtes-d’Armor

Intercommunalités et régions n’ont pas attendu la loi d’orientation des mobilités (LOM) pour agir. À Saint-Brieuc, la ville et la communauté avec l’appui de la région ont lancé depuis plusieurs années l’aménagement d’un pôle d’échange multimodal (PEM) qui vise non seulement à améliorer les mobilités mais aussi à redonner de l’attractivité à l’ensemble du territoire.

En 2011, bien avant l’arrivée de la ligne LGV en juillet 2017, les édiles briochins ont lancé la création d’un pôle d’échange multimodal (PEM) avec pour cœur la gare SNCF de Saint-Brieuc. Plusieurs raisons ont conduit à ce choix qui s’est structuré au fil des ans. "Avec l’ouverture de la ligne LGV, la ville est à 2h17 de Paris ; cela nous oblige à renforcer nos capacités d’accueil pour faire face à une hausse de la fréquentation qui passera de 1,2 million de voyageurs en 2019 à 2,2 millions en 2025", précise le vice-président Mobilité de Saint-Brieuc Armor Agglomération (SBAA), Ronan Kerdraon. Depuis que le TGV dessert la ville le nombre total de voyageurs a déjà augmenté de 17 %.

Porte d’entrée du territoire

"La mise en service d’une ligne de bus à haut niveau de service, TEO, était aussi une opportunité pour rendre nos transports plus cohérents et les interconnecter, poursuit le vice-président. Nous en avons profité pour faire du PEM la porte d’entrée principale sur le territoire en y faisant converger l’ensemble des nos transports urbains et interurbains."

Assurer la mobilité sur l’ensemble du territoire

La gare elle-même est bien évidemment dédiée au ferroviaire (TER et TGV). Sa partie sud accueille les voitures avec un parking de 250 places, un autre de 90 places pour les abonnés TER (un doublement de sa capacité est envisagé), une dépose minute et une station de taxis. Sa partie nord est réservée aux transports en commun, priorité des élus. Une nouvelle passerelle a été construite pour relier ces deux espaces et accéder aux quais. Elle permet également de favoriser les mobilités entre le centre-ville et les quartiers nord plus périphériques. La création d’une Maison du vélo a, par ailleurs, vu le jour après le lancement du projet (lire encadré ci-dessous). "Avec le PEM, nous avions une volonté d’équité qui se traduit par un maillage le plus complet possible du territoire, notamment via le transport à la demande dans ses parties rurales pour rapprocher les usagers des lignes régulières qui se dirigent vers la gare", ajoute le vice-président Mobilité.

Renforcer l’attractivité de la gare et du quartier

En dehors de la partie transports, des actions ont été entreprises par la SNCF sur le commerce en gare et le quartier a été profondément réaménagé sur le plan de la circulation et de l’aménagement de l’espace public. Ces travaux associés à l’opération de renouvellement urbain en cours ont conduit à recréer une dynamique commerciale qui tombait en déshérence. "Des commerces se renouvellent et des projets de création sont en cours", constate le chef de projet Transport à SBAA, Maël Caillebot. Les travaux s’achèvent en septembre 2019 et le quartier de la gare donnera une nouvelle image de la ville centre et de l’agglomération.

Travail pointu sur la signalétique

"À noter, poursuit le chef de projet, qu’une attention très particulière a été portée à la signalétique pour simplifier et fluidifier les déplacements des usagers dans et hors la gare. Une équipe du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a étudié leurs parcours entre les différents points du PEM et vers les destinations qu’ils souhaitaient rejoindre, telles que le palais des congrès ou le port. Les parcours des personnes à mobilité réduite ont fait l’objet de la même attention."

Projet très concerté

La ville et SBAA ont signé une convention de maîtrise d’ouvrage unique mais c’est l’intercommunalité qui se charge de l’intervention sur les espaces publics. Leurs principaux partenaires sont SNCF Réseau, SNCF Voyageurs, SNCF Gares & connexions, l’État, la région Bretagne et le département des Côtes-d’Armor, avec lesquels un contrat de PEM a été signé en 2011. Ensemble, ils ont travaillé dans des comités thématiques, au début de l’opération, puis des comités techniques et un comité de pilotage ont assuré la cohérence globale des opérations. Le projet est bien sûr en phase avec les grands documents territoriaux tels que le Scot, le PLUi ou le PDU. Au-delà de ces grands partenaires, les autres acteurs de la mobilité ont été associé : associations de personnes à mobilité réduite, de cyclistes, de taxi… "Nous avons concerté largement", insiste le Vice-président Mobilité, "mais cela ne signifie pas que nous avons pu donner satisfaction à tous, l’objectif était de monter un projet qui soit certes acceptable mais qui réponde aux objectifs d’intérêt général en faveur des mobilités".

Budget important et indispensable

Le budget total de cette opération dépasse les 26 millions d’euros. Saint-Brieuc Armor Agglomération est le principal financeur (10,2 M€) devant la commune (5,5M€), suivie par la région et le Feder (2,5M€ chacun), le département des Côtes-d’Armor (2M€) et l’État (1,7M€). À ce total de près de 25 M€, il faut ajouter les 1,3M€ de la Maison du vélo qui n’était pas prévue au départ et dont le cofinancement est en cours de discussion entre SBAA, région et Feder. Cet investissement est considérable pour une agglomération de 150.000 habitants mais "indispensable pour connecter les bassins d’emploi et faire exister notre territoire tant sur le plan régional que national", assure le vice-président Mobilité.

La Maison du vélo complète le PEM

Dès octobre 2019, la Maison du vélo offrira aux cyclistes 250 places de parking sécurisé (extensible à 450) avec des consignes pour y déposer casques et tenues de vélo. Une station de réparation et de gonflage est à leur disposition de même que des bornes de recharge électrique. Un service de location de vélos, dont une part d’électriques, sera également proposé. Le bâtiment a été conçu dans un esprit de préservation de l’environnement avec récupération des eaux de pluie et de l’énergie photovoltaïque.

Saint-Brieuc Armor Agglomération

Nombre d'habitants :

151500

Nombre de communes :

32
5 rue du 71e-Régiment-d’Infanterie, CS 54403
22044 Saint-Brieuc Cedex 2

Maël Caillebot

Chef de projet transport Est-Ouest, direction Aménagement et Déplacement
Haut de page