Sensibiliser les enfants à la musique dès l'âge de dix-huit mois

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Hauts-de-Seine

Depuis vingt ans, l'association Musiques Tangentes intervient dans les écoles et les centres de loisirs pour éveiller les enfants à la musique. Une aventure périscolaire qui a commencé par une convention avec la ville de Paris et qui rayonne aujourd'hui en banlieue parisienne, avec des enfants de plus en plus jeunes.

La ville de Paris a de tous temps pris l'éduction musicale très au sérieux. Elle prend par exemple en charge la rémunération des professeurs de musique et d'arts plastiques qui interviennent dans les écoles primaires durant le temps scolaire. Au début des années 1980, profitant d'aides de l'Etat, les activités d'éveil se sont étendues au-delà de l'école sous l'appellation Atelier bleu. En 1985, au moment où Musiques Tangentes passe sa première convention avec la ville de Paris, c'est une jeune école tout à fait originale. Elle propose une formation de loisir aux musiques actuelles mais aussi une formation professionnelle. Elle offre des salles de répétition et un studio dans lequel Manu Chao fera ses premiers enregistrements. Les Ateliers bleus permettent à l'association d'élargir sa gamme de prestations et de rencontrer un nouveau public, les enfants du primaire.

Ateliers de musique à l'école primaire...

Trois types d'atelier sont proposés aux enfants : "Eveil rythmique", avec un orchestre de percussions ; "Jazz en coeur" pour le chant/chorale ; "Approche gestuelle du théâtre" qui décline différentes méthodes d'expression corporelle. Bruno Mauguil, directeur de l'école, se souvient avec émotion de cette époque "héroïque" où tout était à inventer : "Nous ne voulions pas que l'école serve d'agent de placement pour des professeurs d'instruments. Il fallait élaborer la pédagogie de cette initiation à la musique. Nous avons formé les intervenants, mutualisé les expériences réalisées dans la trentaine d'établissements dont nous avions la charge. Cela a créé une belle dynamique qui s'est poursuivie même quand les financements de l'Etat se sont taris."
Et de grands spectacles ont été organisés. Pour mettre en application l'éveil rythmique, une fanfare de percussions, façon batucada brésilienne, a réuni 300 enfants au parc Georges-Brassens dans le XVe arrondissement. Un peu plus tard, la ville de Paris louait le Cirque d'hiver pour un spectacle autour du cirque...

... et 10 ans plus tard, à la maternelle, à Paris et en banlieue

Des enfants du primaire à ceux de la maternelle, il y a un pas que l'association a mis plus de dix ans à franchir. Il a fallu les demandes répétées de plusieurs communes de banlieue parisienne et l'émergence de formateurs intéressés par la formation des tout-petits pour que Musiques Tangentes franchisse le périphérique. Avec les trois - cinq ans, toute la pédagogie était à repenser. L'aventure commença à Clamart et bientôt dans d'autres communes des Hauts-de-Seine qui firent appel à "l'école des musiques actuelles Musiques Tangentes" pour intervenir dans les maternelles.
Une nouvelle étape a été franchie en 2002 quand Valérie Lecoz, directrice adjointe de la crèche "Les p'tites gambettes" à Malakoff, dans les Hauts-de-Seine, fit appel à l'association Musiques Tangentes pour sensibiliser à la musique les enfants de dix-huit mois à trois ans. "Un financement municipal, explique-t-elle, nous permet d'acheter un spectacle de fin d'année de qualité, parfaitement adapté à l'âge des enfants. C'est un investissement important. Et lorsque j'ai pris contact avec l'association Musiques Tangentes pour leur demander le coût d'un intervenant qui viendrait une fois par semaine à la crèche faire de l'éveil musical, il s'est avéré que cela ne coûtait pas plus cher que d'acheter un spectacle. Nous avons fait ce choix pédagogique." (...) "Pour nous, cette sensibilisation est surtout basée sur le plaisir. C'est une découverte de la musique et un jeu plutôt qu'un apprentissage. L'intervenante actuelle base son travail sur les percussions : tambourins, petites maracas... elle insiste aussi beaucoup sur le corporel en faisant observer aux enfants la manière dont résonne les différentes parties de leur corps. C'est toujours ludique et bien adapté aux petits."
Avec cette nouvelle corde à son arc, l'association Musiques Tangentes peut réellement s'afficher "ouvert à tous musiciens sans distinction d'âge ou de niveau."

 

Luc Blanchard pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Association Musiques Tangentes

15 rue Salvador Allende
92240 Malakoff

Bruno Mauguil

Directeur

Crèche Les p'tites gambettes

3' rue Gambetta
92000 Malakoff

Valérie Lecoz

Directrice adjointe
Haut de page