Service public de l’insertion et de l’emploi : un deuxième appel à manifestation d’intérêt est lancé

35 territoires supplémentaires vont être sélectionnés pour mettre en œuvre le service public de l’insertion et de l’emploi (Spie), à l’issue d’un nouvel appel à manifestation d’intérêt (AMI) qui a été lancé le 15 juillet 2021. Le premier AMI avait permis d’identifier 31 projets en avril dernier (voir notre article du 21 avril 2021), alors que 14 expérimentations étaient déjà en cours depuis mars 2020.

Pour "garantir le droit à un parcours personnalisé à toute personne rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles à entrer sur le marché du travail", le Spie vise à déployer "une coordination opérationnelle entre les professionnels de l’insertion", rappelle le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion dans son communiqué. Un "groupement d’acteurs de l’insertion" peut porter un projet sur un territoire ; ce groupement doit obligatoirement comprendre le conseil départemental et Pôle emploi et, "plus largement", d’autres collectivités, des centres communaux ou intercommunaux d’action sociale, des missions locales, des associations, etc. Les projets doivent répondre aux attendus du Spie et, en particulier, "placer les bénéficiaires au cœur" de la démarche. Les actions éligibles sont celles qui seront "proposées en commun par les acteurs de l’insertion" pour "simplifier et renforcer l’efficacité́ des parcours d’insertion à chaque étape", sur la base du rapport de concertation qui avait été publié en décembre 2020.

Par exemple, un référent de parcours peut être désigné par différents acteurs pour limiter le nombre d’interlocuteurs de la personne accompagnée et poursuivre son suivi lors des six premiers mois de l’"emploi durable" auquel elle aura accédé. Le travail de coordination peut également porter sur le fait de fournir "un même niveau d’information, voire de prescription quelle que soit la structure qui accompagne une personne". Il s’agit aussi d’organiser les modalités concrètes d’échange entre professionnels sur les situations les plus complexes ou encore sur l’adéquation de l’offre d’insertion aux besoins du territoire. En plus du soutien apporté aux 35 nouveaux territoires du Spie, l’État financera des services numériques dédiés à la coordination des professionnels de l’insertion. Les porteurs de projet ont jusqu’au 11 octobre 2021 pour candidater et les résultats de l’AMI seront dévoilés à la fin de l’année.   

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle