Soutien aux associations de lutte contre la pauvreté : 33 projets nationaux et 576 projets régionaux ont été sélectionnés

Lancé en novembre 2020 dans le cadre du plan de relance, un appel à projets doté de 100 millions d'euros visait à soutenir des projets de lutte contre la pauvreté, portés par des associations de différentes tailles et selon des stratégies diverses – fourniture de biens essentiels, accès aux droits, accompagnement scolaire, etc. Olivier Véran a dévoilé ce 13 avril 2021 les 33 projets nationaux lauréats, qui seront soutenus à hauteur de 33,5 millions d'euros. 576 projets régionaux bénéficieront quant à eux d'un total de 53,4 millions d'euros de subventions, et d'autres projets seront bientôt identifiés dans sept régions.  

Le ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé ce 13 avril les projets lauréats de l'appel à projets qui avait été lancé en novembre dernier pour soutenir des associations de lutte contre la pauvreté fortement mobilisées depuis le début de la crise sanitaire (voir notre article du 25 novembre 2020). Dans le cadre du plan de relance, une enveloppe de 100 millions d'euros avait été réservée pour financer des projets d'envergure nationale – impliquant au moins deux régions – ou régionale. Les associations, "quelle que soit leur taille", pouvaient candidater sur des thématiques diverses : "l'accès aux biens essentiels dont les biens alimentaires, l'accès aux droits, la lutte contre l'isolement et les actions 'd'aller-vers', ou encore le soutien à la parentalité et l'accompagnement scolaire". Les associations pouvaient aussi présenter des projets plus fonctionnels "de modernisation, de numérisation et de réorganisation".

Toute l'enveloppe de 100 millions d'euros sera débloquée en 2021

Pour l'heure, 33 projets nationaux et 576 projets régionaux ont reçu une promesse de soutien, à hauteur de 33,5 millions d'euros pour les premiers et de 53,4 millions d'euros pour les seconds. "Ces chiffres ne concernent que les premiers résultats disponibles, une annonce complémentaire étant prévue pour les régions Centre-Val-de-Loire, Corse, Hauts-de-France, Ile-de-France, Occitanie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur", précise le ministère des Solidarités et de la Santé dans un communiqué. En tout, 2.610 projets ont été déposés, dont 132 pour le niveau national. Du fait de ce "succès", il a été décidé de "débloquer d'emblée la totalité de l'enveloppe dès 2021, alors qu'il était prévu de procéder à un deuxième appel à projets en 2022". "Les premières conventions de subventions seront signées dès le mois d'avril 2021", est-il encore précisé.

Pilotés par les commissaires régionaux chargés de la lutte contre la pauvreté, les appels à projets régionaux sont destinés à "soutenir l'action des associations au plus près des territoires", via des projets régionaux ou infrarégionaux. "10% de cette enveloppe était fléchée vers les départements et régions d'outre-mer", précise le ministère.

33 projets nationaux retenus

Désignés par un comité national coprésidé par Marine Jeantet, déléguée interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, et par Virginie Lasserre, directrice générale de la cohésion sociale, les 33 projets nationaux seront chacun soutenus au moins à hauteur de 500.000 euros. Sur la lutte contre la précarité alimentaire et l'accès aux biens essentiels, 12 projets ont été retenus. Porté par le Réseau Cocagne, le Secours catholique, l'association Vrac, l'Union des groupements des épiceries sociales et solidaires (Ugess) et le réseau des centres d'initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural (Civam), le projet "Territoires à vivre" vise à "développer des écosystèmes territoriaux solidaires, via des actions coopératives qui articuleront les acteurs du maraîchage biologique avec ceux de l'aide alimentaire d'urgence". Il sera déployé dans les métropoles de Lyon, Montpellier et Aix-Marseille et en Haute-Garonne.

Parmi les huit projets sélectionnés sur la thématique de l'accès aux droits, celui de l'association We tech care vise à former des acteurs sociaux à une plateforme destinée à aider les publics précaires à accéder à leurs droits. Six projets ont été retenus dans la catégorie "Soutien aux familles", dont un projet "d'essaimage de centres sociaux itinérants" et un projet de prévention du décrochage scolaire des jeunes en situation de précarité. Enfin, en matière d'insertion sociale et professionnelle, sept projets sont lauréats, dont un projet de l'Adie visant à déployer une démarche de micro-crédit dans les territoires ruraux.

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle