Territoire du Cœur de Var : commerces engagés dans la réduction des déchets (83)

Publié le
par
Lucile Vilboux
dans

Environnement

Energie

Var

Réduire les déchets, améliorer le tri, limiter les sacs et dynamiser l’économie locale : tels sont les axes d’amélioration proposés aux commerçants dans le dispositif lancé depuis 2015 par la communauté de communes Cœur de Var, en lien avec une association. Après dix-huit mois d’accompagnement, 42 commerçants sont labellisés "Commerce engagé".

Fortement impliquée dans la prévention des déchets depuis des années, la communauté de communes Cœur de Var (11 communes, 41.300 habitants) est dotée de la compétence Environnement et Gestion des déchets, qu’elle assure en régie. Lauréate en 2014 de l’appel à projets de l’Ademe "Territoires zéro déchets, zéro gaspillage", elle a mis en place un plan d’actions, et a embauché sous statut de contractuels, au sein de la régie, trois personnes dédiées au suivi de ce programme de réduction des déchets. C’est dans ce cadre, et parce que des territoires voisins s’y sont essayés avec succès, que les élus du territoire Cœur de Var ont décidé de lancer le label "Commerce engagé»

Menée en partenariat étroit avec Écoscience Provence - association à caractère scientifique pour la conservation de l'environnement -, la démarche vise à favoriser des changements de comportements lors de l’acte d’achat et au-delà sur toute la chaîne, de la production à la consommation : trier les déchets résiduels, réutiliser les emballages, proposer des produits locaux peu emballés…

Charte élaborée en concertation avec les acteurs locaux

Pilotée par l’association Écoscience Provence entre septembre 2015 et septembre 2016, la phase d’étude et de lancement a permis de mobiliser des représentants des commerçants, des élus et responsables communaux et communautaires. Ensemble, ils ont défini les objectifs et les axes de la future charte d’engagement des commerçants. Les résultats de ce travail ont été soumis à une cinquantaine de commerçants lors d’une enquête en face à face, menée par Écoscience Provence. "Il fallait comprendre ce que les commerçants faisaient déjà, ce à quoi ils étaient sensibles, jusqu’où ils pouvaient progresser dans leurs pratiques durables et leur soumettre le projet de cahier des charges", précise la chargée de mission de l’association, Maéva Monnier.

Montrer l’exemple avec les commerçants pilotes

Bientôt, une trentaine de commerçants pilotes, sur les 200 que compte le territoire, sont partant pour s’engager dans la démarche de labellisation.
Concrètement, le label veut encourager les commerçants à aller plus loin, par exemple en supprimant les sacs à usage unique, ou faisant en sorte que les emballages puissent être utilisés par une autre activité proche (retour de la consigne des bouteilles en verre) ou encore en proposant des produits locaux recyclables et réutilisables.
Une campagne de communication sur le label est ensuite lancée, avec notamment l’appui du site Internet Commerce Engagé proposé par l’association. Le principe est d’inviter les consommateurs à identifier les commerçants engagés, grâce au logo de ce label.
En juin 2016 un premier commerçant est labellisé. Ils sont 42 début 2017.

Accompagnement des commerçants : priorité aux visites

L’équipe de projet organise des visites auprès de chaque commerçant engagé dans la démarche pour évaluer avec lui les étapes réalisées et les marges de progression, tout en continuant la prospection pour étendre le réseau. "L’accueil des commerçants est en général très positif. Leurs profils sont très variés : boulangerie, pharmacie, coiffure, vêtements, épicerie… Cela fait des années qu’ils sont sensibilisés à la gestion des déchets."
"Pour communiquer avec les commerçants, nous utilisons très peu les mails car la plupart n’ont pas le temps de les lire, mais nous leur envoyons une newsletter bimestrielle avec des actualités qui peuvent leur être utiles", commente la chargée de mission de l’association.

Transfert de savoir-faire de l’association vers l’équipe projet de la collectivité

Depuis le lancement, l’opération a été soutenu par l’Ademe ( voir encadré en fin de texte). La chargée de mission de la communauté de communes, Maïlys Boulé, précise que la communauté de communes a prévu de poursuivre la démarche de manière autonome d’ici l’automne 2017
Dès la phase de lancement, l’association Écoscience Provence a formé aux outils du dispositif l'équipe du projet : animateur, ambassadeurs de prévention et de tri, équipe technique, équipe zéro déchet, partenaires associatifs… . "Le transfert des compétences de l’association vers la collectivité s’effectue progressivement. La 1re année, l'association visitait seule les commerçants, la seconde année, elle était accompagnée d’une ambassadrice du tri de la collectivité. En septembre 2017, ce sont deux à trois personnes de la communauté de communes qui effectueront les visites, l’accompagnement et le suivi des actions menées par les commerçants."

Objectif : une cinquantaine de commerces labellisés en 2017

La communauté de communes espère arriver à 50 commerces labellisés fin 2017 et impliquer également des producteurs en vente directe dans la démarche. Selon la chargée de mission, la principale difficulté réside dans le turn-over des commerçants, qui oblige à recommencer la démarche avec les nouveaux arrivants.

Budget de l’opération
Il s’élève à 27.600€ pour la première année, financés à 70% par l’ Ademe, et intégrant le cout d’une étude. La deuxième année, il est de 17.000€ financés à 50% par l’Ademe.
 

Communauté de Communes Cœur du Var

Nombre d'habitants :

41300

Nombre de communes :

11

Pôle Préservation de l'Environnement, Lieu-dit les Sigues
83590 Gonfaron

Jean-Luc Longour

Président

Maïlys Boulé

Chargée de mission "zéro déchet"

Maéva Monnier

Chargée de mission Ecoscience Provence
Haut de page