Transition écologique : l'IGN publie le premier atlas de ses cartes de "l'anthropocène"

L'IGN a présenté ce 27 septembre son premier Atlas des cartes de "l'anthropocène". Ce nouvel outil qui met en évidence les conséquences de l'activité humaine sur la géographie se donne pour objectif de produire "en continu" des données sur "cinq enjeux majeurs" de la transition écologique, de l'artificialisation des sols aux risques naturels extrêmes. 

L'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) vient de mettre en ligne son premier "Atlas de l'anthropocène", cette nouvelle ère géologique marquée par les effets toujours grandissants de l'activité humaine sur Terre. Alors que la donnée géographique est présente partout (atlas numériques de poche dans les smartphones, communautés dynamiques, comme OpenStreetMap, etc.), " le devoir de l’IGN est de rendre compte des changements brutaux et extrêmement rapides survenant dans les territoires, dus aux activités humaines, explique Sébastien Soriano, directeur général de l'IGN. L’objectif est double : fournir les outils de pilotage pour prendre les mesures nécessaires (maîtriser l’artificialisation des sols, surveiller l’évolution des forêts, des côtes, construire des environnements urbains résilients, etc.) et mobiliser la capacité de médiation de la carte. En offrant une visualisation claire des phénomènes qui se jouent, tout un chacun peut adapter ses comportements et contribuer à la transition, à son échelle."

5 thèmes principaux

A travers l'Atlas, l'IGN porte donc son attention sur cinq thèmes principaux : l'artificialisation des sols, le suivi de l'état des forêts, l'observation de l'érosion des reliefs, en particulier du trait de côte, les zones de biodiversité à protéger et les évènements naturels extrêmes, comme ceux qui se sont multipliés cet été et qui traduisent les impacts du changement climatique. Sur les cinq thématiques, données et cartes ont vocation à être actualisées "en continu", a indiqué le directeur général de l'IGN, et "l'Atlas" à être une vitrine annuelle de ce travail.
Les cartes thématiques figurant dans l'Atlas sont le fruit de travaux réalisés ou en cours. "Il s'agit de répondre aux besoins des partenaires publics et acteurs des territoires qui font confiance à l'IGN, souligne l'Institut. Tous ont une visée nationale et procèdent d'une ambition de passage à l'échelle. L'enjeu est, au final, de co-construire un véritable poste de pilotage pour la transition et la planification écologique." Le document met ainsi en avant des initiatives d'observatoires thématiques (observatoire de l'artificialisation des sols, observatoire de la forêt…) auxquels participe l'IGN. En matière d'artificialisation des sols, par exemple, l'Institut s'appuie notamment sur des programmes d'intelligence artificielle, et prévoit de cartographier cette artificialisation dans tous les départements en s'appuyant sur divers jeux de données et relevés. Ce travail a été achevé pour un premier département, le Gers, neuf autres étant en cours d'élaboration. Le tout fera l'objet d'un "référentiel d'occupation des sols à grande échelle", permettant d'avoir des données homogénéisées pour l'ensemble du territoire fin 2024.

Innovations technologiques

Dans une seconde partie, l'Atlas met en avant les défis technologiques à relever pour réaliser l'observation en continu du territoire. L'IGN s'appuie notamment sur de nouveaux outils de recueils de données, comme son programme de 60 millions d'euros sur trois ans pour la modélisation 3D du territoire français, reposant sur des relevés aériens faits par un système Lidar (télémétrie laser) installé sur un avion. Il investit également dans l'informatique en nuage, la géovisualisation, les jumeaux numériques (metavers), etc., et met en plan en place un plan de recrutement et de formation de 150 compétences nouvelles en s'appuyant notamment sur son école d'ingénieurs, l'ENSG-géomatique.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle