Transparence et communication poussées : recettes du Val de Noye pour mener son PLUi (80)

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Somme

Située à une demi-heure d'Amiens, la communauté de communes rurale du Val de Noye (26 communes, 9.429 habitants) a lancé son PLUi en 2013. L’enjeu est de permettre aux communes de faire face au développement périurbain récent. Pour convaincre et mobiliser les élus, la communauté de communes a mis en place des outils de communication à toutes les étapes.

Sur les 26 communes du Val de Noye, 17 communes relèvent du règlement national d'urbanisme, deux communes disposent d'un PLU approuvé. Le lancement d'un PLUi y représente un défi et une vraie révolution. "Les élus municipaux redoutaient d’être dessaisis de leur pouvoir ; il était donc indispensable de travailler dans une totale transparence pour convaincre les élus du bien-fondé de ce projet", précise vice-président chargé du PLUi, Jany Froissart. Pour mettre en œuvre le PLUi, la communauté de communes a misé sur une concertation et une communication particulièrement poussées.

Site internet dédié, journal trimestriel du PLUi

Dès le lancement du PLUi, un site dédié a été créé. Il héberge tous les documents (comptes rendus, diagnostics...) et abrite également une plate-forme sécurisée réservés aux élus où sont publiés les documents provisoires en attente de validation. Parallèlement, un quatre-pages trimestriel, "Les échos du PLUi", est distribué à l'ensemble des 4.000 foyers de la communauté de communes, et disponible en ligne.
"Nous avons voulu garder la main sur la rédaction sans la confier à un prestataire" précise l'élu. Avec la chargée de mission PLUi, le vice-président rédige l'ensemble des articles, en s’appuyant sur des interviews d’acteurs locaux, ce qui permet de relier la démarche PLUi à l'actualité. C’est ainsi qu’un article fait le lien entre l’impact des coulées de boues récentes sur le territoire et la perspective d'un schéma de gestion des eaux pluviales en cours d'élaboration.

Trouver le juste équilibre entre clarté et concision

L’une des préoccupations est de publier des documents concis. "Même bien conçu, un document de 30 pages est trop long à lire pour la plupart des élus", indique la chargée de mission PLUi, Anne-Charlotte Blanchard. La communauté de communes a donc demandé au bureau d'études et à l'agence d'urbanisme du Grand Amiénois qui l’accompagne, de prendre en charge la rédaction des "Essentiels" : ces documents synthétiques de deux pages résument les documents plus fouillés afin que chaque élu ait bien connaissance des points principaux.
"C'est un projet de longue haleine qui se déroule en moyenne sur quatre années, il ne s'agit pas de décourager les élus en délivrant trop d'informations", ajoute la chargée de mission. Tout au long de la démarche, la communauté veille à limiter sa communication aux informations liées à l'étape en cours du PLUi.

Rencontre annuelle avec chaque conseil municipal

Au démarrage, un guide du PLUi de 8 pages a été édité pour expliquer l'ensemble de la démarche d’élaboration d’un PLUi. Depuis, le vice-président et la chargée de mission se rendent chaque année dans chacun des 26 conseils municipaux. "Nous retournons régulièrement auprès des élus municipaux porter la parole du projet. Cela permet aussi de répondre aux interrogations légitimes, de vérifier que la commune ne se sent pas lésée dans le processus, qu'elle ne décroche pas, et de délivrer des conseils : par exemple sur la manière de mener la réunion de débat sur le plan d’aménagement d’ensemble (PADD) à organiser prochainement en conseil municipal", précise l'élu.

Au-delà des élus, sensibiliser les habitants

La communication vise principalement les élus, et au-delà les habitants. Reste que l’information vis-à-vis du grand public est plus compliquée. "Il est difficile de savoir si les habitants se saisissent des outils diffusés", indique l'élu. D’où le recours à des animations lors de l'étape diagnostic : ateliers habitants regroupant une quinzaine de participants, matinales économiques, rencontres avec les agriculteurs. Afin que les habitants connaissent mieux leur territoire et les ambitions du PLUi, la communauté de communes a également décidé de participer aux journées du patrimoine en septembre 2015, en centrant les animations sur ces thématiques en lien avec le PLUi. "Nous allons proposer des balades contées, des visites et des expositions qui permettront -au-delà du patrimoine bâti- d'élargir le sujet à la question des paysages, de l'eau, des énergies renouvelables, de l'agriculture.

"Grâce à des outils de communication, personne ne pourra dire qu'il n'a pas été informé" conclut l'élu. Après, c'est une question de tempo, il faut garder un rythme qui maintient l'intérêt de chacun, mais ne pas hésiter à prendre un peu plus de temps lorsqu'un point n'est pas compris ou accepté". Le PLUi devrait être approuvé en juin 2017.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du Val de Noye

Nombre d'habitants :

9429

Nombre de communes :

26
1, rue du Docteur Binant
80250 Ailly-sur-Noye

Jany Froissart

Vice-Président Logement et patrimoine

Anne-Charlotte Blanchard

Chargée de mission PLUI
Haut de page