Localtis, un média Banque des territoires

Transports propres et rail : cinq nouveaux projets français retenus dans le cadre d'un appel d'offres européen

Le ministère des Transports, la Commission européenne et la Caisse des Dépôts ont annoncé ce 16 février la sélection de cinq nouveaux projets en France, dans le cadre de l’appel à projets CEF – Transport – Blending facility qui vise le déploiement des transports décarbonés ainsi que l’harmonisation de la signalisation embarquée dans les trains. Ces projets se verront allouer plus de 53 millions d'euros de subventions européennes, auxquels s'ajoutent 68,5 millions d’euros de financements de la Caisse des Dépôts.

Le ministère des Transports, la Commission européenne et la Caisse des Dépôts ont annoncé ce 16 février, dans un communiqué conjoint que, dans le cadre de l’appel à projets CEF – Transport – Blending facility qui vise le déploiement des transports décarbonés et l’harmonisation de la signalisation embarquée dans les trains, cinq projets en France allaient bénéficier de plus de 53 millions d'euros de subventions européennes, auxquels s'ajoutent 68,5 millions d’euros de financements de la Caisse des Dépôts. Dans le secteur ferroviaire, la SNCF va recevoir 31 millions d'euros de subventions pour un projet d'harmonisation de la signalisation embarquée destiné à sécuriser la circulation des trains. Trois projets concernent l'énergie :   la construction par Hynamics de quatre stations hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) et Pays de la Loire (8,9 millions d'euros de subventions de la part de la Commission), celle de stations GNV et multiénergies par Proviridis (3,6 millions d'euros de subvention) et de stations hydrogène par HysetCo, filiale de la société de taxis hydrogène parisiens (6,7 millions d'euros de subventions). Le cinquième projet retenu concerne le verdissement de la flotte de bus de Montpellier Métropole Méditerranée qui va recevoir une subvention de 2,7 millions d'euros.

Partenariat avec la Caisse des Dépôts

Pour répondre aux enjeux climatiques actuels, la Commission s’est engagée à faciliter la circulation des trains entre les États membres, peu polluants en rapport du trafic routier. Depuis 2014, elle souhaite aussi favoriser le déploiement des carburants alternatifs et propres (électrique, GNL et hydrogène). Lancé en novembre 2019 dans le cadre du Mécanisme de l’Interconnexion en Europe, l’appel à projets CEF – Transport – Blending facility, repose sur la volonté d’accélérer la mise en œuvre de ces politiques en s’appuyant sur l’expertise de partenaires en capacité de financer ces projets. En France, la Commission européenne collabore ainsi avec la Caisse des Dépôts qui apporte à la fois des financements et une expertise en matière de sélection et de structuration des projets, afin de cibler les plus viables et d'avoir un rôle d’entraînement sur les financements publics et privés. 
"En raison du succès de ce type de dispositif, ce nouveau rôle devrait perdurer ; d’autres projets ont bénéficié de l’accompagnement de la Caisse des Dépôts et sont en phase de sélection", indique le communiqué. La Commission prévoit également de réitérer à l’avenir ce type de partenariats, tant avec Invest EU, successeur du plan Juncker, que sur des programmes de subventions sectoriels, ajoute-t-il.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format