Bas-Rhin

Victor Rainaldi

Un Appart'Eco malin, dans un bus, initie aux économies d'énergie (67)

Environnement

Energie

Bien qu’appartenant à l’eurométropole de Strasbourg, la ville d’Eschau (4.819 habitants) a conservé un habitat rural où dominent les logements individuels parfois mal isolés. Pour réduire la précarité et la facture énergétique de ses administrés, la commune a accueilli pendant cinq jours le bus Mon Appart’Éco malin. Une initiative du conseil départemental du Bas-Rhin.

Début décembre 2016, le bus Mon Appart’Éco malin se gare pour cinq jours au cœur de la ville d’Eschau avec l’objectif principal d’informer les habitants sur les moyens de prévenir et de lutter contre la précarité énergétique. Cette initiative du conseil départemental du Bas-Rhin s’insère dans l’action "Être bien chez soi" lancée par l’eurométropole sud de Strasbourg en direction des publics fragiles (lire encadré). Avant son arrivée à Eschau, le bus avait séjourné à Lingolscheim, commune appartenant elle aussi à la communauté strasbourgeoise. Ensuite, sa tournée a repris en janvier 2017 et se poursuivra tout au long de l’année en fonction des demandes des communes du territoire.

Faire baisser la facture énergétique des habitants…

Le maire d’Eschau, Yves Sublon, a décidé d’accueillir le bus Mon Appart’Éco malin pour au moins trois raisons : "Nos habitants, comme ceux de la plupart des autres communes, connaissent peu leurs droits et les aides dont ils peuvent bénéficier pour l’accès et le maintien dans leur logement. Je souhaitais aussi leur faire découvrir les éco-gestes qu’ils peuvent pratiquer pour faire baisser leur facture énergétique et faire contribuer la commune à une action en faveur de la préservation de l’environnement."

… qui vivent dans des maisons individuelles souvent mal isolées

Avec près de 5.000 habitants et en dépit de son appartenance à l’eurométropole de Strasbourg, Eschau est une commune rurale qui compte une forte proportion d’habitat individuel. Beaucoup de maisons anciennes et de pavillons des années 1960 et 70 sont parfois très mal isolés, à l’inverse de l’habitat collectif plus récent construit selon des normes thermiques efficaces. "Pour beaucoup de personnes résidant dans les territoires ruraux, reprend le maire, la précarité énergétique est vécue comme une fatalité et n’est, la plupart du temps, ni signalée ni avouée." Réduire les consommations d’énergie implique donc une démarche de sensibilisation de ces publics.

Découverte des éco-gestes et ateliers thématiques

La commune a développé quelques actions de communication pour présenter l’opération Mon Appart’Éco malin et en annoncer l’arrivée via son site Internet, son bulletin municipal et des affiches. Des Escoviens ont bravé le froid qui sévissait dans l’est de la France entre le lundi 5 et le vendredi 9 décembre pour visiter l’Appart’ installé sur la place du marché. L’entrée est libre et l’accueil assuré par une animatrice de l’association Caritas.

Energie, eau, air intérieur et réduction des déchets…

Les quatre premiers jours étaient consacrés à la découverte des éco-gestes dans les espaces virtuels représentant un appartement type. Les thématiques abordées portaient sur les économies d’énergie, l’utilisation de l’eau, l’air intérieur et la réduction des déchets. La journée du vendredi était réservée à des ateliers encadrés par des travailleurs sociaux du département autour de différents sujets liés au logement et à l’optimisation des performances énergétiques. Les thèmes des ateliers peuvent varier, ils sont décidés en fonction des besoins spécifiques de chaque commune.

Mon Appart’Éco malin fourni clé en main aux communes par le conseil départemental

Une opération telle que Mon Appart’Éco malin a pu se monter grâce à la coopération exemplaire des équipes de l’Eurométropole strasbourgeoise, du Conseil départemental du Bas-Rhin et des communes qui accueillent le bus. Le premier magistrat d’Eschau porte un regard enthousiaste sur cette initiative : "C’est du clé en main, nous n’avons eu qu’à informer les habitants de la présence du bus et choisir un lieu où l’installer. Pour les communes c’est très facile à organiser avec un très faible investissement financier et humain. Cela devrait encourager d’autres communes à s’engager dans cette opération."

Action à poursuivre sur la durée

S’il est impossible de dresser un bilan objectif des cinq jours passés par le bus à Eschau, le ressenti du maire est positif : "Nous avons pu répondre aux questions des visiteurs et leur donner des pistes concrètes pour les aider à mieux vivre dans leur logement. Je pense aussi que nous avons suscité leur curiosité et une prise de conscience que la précarité énergétique n’est pas une fatalité. De ce point de vue, je suis tenté de dire que le pari est réussi." Convaincu qu’une action sur cinq jours est trop éphémère et qu’il faut agir sur la durée, le maire souhaite rééditer l’opération pour faire visiter Mon Appart’Éco malin à davantage d’habitants. Il réfléchit aussi à organiser des visites de groupes d’élèves des établissements scolaires.

Être bien chez soi
L’action "Être bien chez soi", dont dérive Mon Appart’Éco malin, est née de la coopération des services sociaux de l’eurométropole, du département et des CCAS. Tous ont constaté que les locataires, propriétaires et bailleurs sont souvent peu au courant de leurs droits et devoirs et de plus en plus démunis quand ils doivent faire face à un problème lié au logement.
Autre constat, la précarité énergétique, tout comme les impayés de loyers et de charges sont en nette augmentation. Pour endiguer ces dérives, ils ont monté cette action préventive de proximité en partenariat avec les acteurs locaux (épiceries sociales, centres socioculturels…).
Les services du conseil départemental ont développé le concept de bus éco malin en transformant un bibliobus et en obtenant le soutien d’EDF et des associations Caritas et l’Areal. 
 

Contact(s)

Commune de Eschau

60 rue 1ère Division Blindée
67114 Eschau
03 88 64 03 76
contact@eschau.fr
Nombre d'habitants : 4819

Yves Sublon

Maire
Haut de page