Un centre de ressources pour les entreprises locales

Publié le
dans

Mayenne

Dans les années 1990, le déménagement d'une entreprise incite les élus de la communauté de communes de Villaines-la-Juhel (Mayenne) à s'interroger sur la manière dont ils pourraient soutenir l'économie locale. Rien, a priori, ne leur permet de peser d'une manière ou d'une autre sur cet aspect de la vie du territoire. C'est donc pour tenter de répondre aux attentes des personnes à la recherche d'un emploi ou d'une formation, des artisans et des entreprises que le centre de ressources voit le jour, avec un service complet de formation et un point-information au public. Le succès est au rendez-vous.

Au départ...

La question de la création d'une structure accompagnatrice de l'économie locale se pose, en 1992, lorsque l'entreprise Gaspard décide de s'installer sur le territoire de la communauté de communes de Villaines-la-Juhel. Alain Dilis, président de la communauté, explique : "Les élus sont alors très soucieux de l'accueil qu'ils peuvent offrir à cette entreprise. Il faut donc créer un outil capable de répondre, au plus près, aux besoins que l'entreprise avait exprimés, notamment en matière d'offre de formation continue. L'idée était que les salariés n'aient pas à se déplacer jusqu'à Laval pour se former."

En cours de route...

En 1992, le Sivom qui existe sur le territoire crée un centre de ressources dont l'objet est de répondre aux besoins de l'économie locale, que les demandes émanent des demandeurs d'emploi, des artisans ou des entreprises. La communauté de communes, créée à la suite du Sivom en 1994, en reprend la responsabilité.
Le centre de ressources propose un certain nombre de services :
- organiser des rencontres avec les chefs d'entreprise pour évaluer leurs besoins spécifiques et/ou communs et les informer des moyens dont ils disposent sur le territoire ;
- mettre à la disposition des entreprises de lieux aménagés pour la formation ;
- assurer le secrétariat pour les particuliers et les entreprises (frappe de documents, envoi et réception de fax, photocopies, élaboration de curriculum vitae, aide pour la rédaction des lettres de motivation...).
Il possède un service de formation permanente mis en place en 1995. Celui-ci propose différents ateliers (français, mathématiques, comptabilité, informatique, langues étrangères...) ainsi que des stages entrant dans le dispositif Entreprise d'entraînement pédagogique (EEP), un outil de mise en situation des stagiaires (commercial, gestion, secrétariat) pour les personnes qui souhaitent s'établir.
Il dispose enfin d'un point-information pour accueillir et orienter le public (particuliers, entreprises, associations, étudiants) vers l'emploi, la formation, la vie sociale. Le centre de ressources met à sa disposition sa base documentaire ainsi que son réseau de partenaires, notamment la permanence-accueil d'information et d'orientation du Nord-Mayenne, les chambres consulaires, la Mutualité sociale agricole, les organismes de formation, les entreprises locales.
Une convention, signée avec l'ANPE en 1995, permet de mettre à jour les offres d'emploi via Internet, de mettre en place des permanences d'accueil par des conseillers ANPE, d'aider aux inscriptions à l'Assedic.

Les moyens mobilisés et les partenaires...

Le centre de ressources est un service interne de la communauté de communes. Actuellement, trois personnes assurent son fonctionnement à temps plein : une directrice, une secrétaire et une animatrice pour le point information. La structure accuse aujourd'hui un important déficit qui s'explique par le fait que les trois quarts des services proposés par le centre ne sont pas payants. En 2002, par exemple, son coût annuel de fonctionnement était de 214.000 euros sur un budget général de 2.769.000 euros, soit 8%. Ces chiffres montrent le rôle important que joue la communauté. Elle a permis en effet de mettre en place, consolider et faire vivre le projet. Une commune seule ne pouvait y parvenir.
Les apports des partenaires financiers, et tout particulièrement l'Europe (Leader +, Objectif 5b et les fonds du Programme de développement des zones rurales) ont été très importants durant les trois premières années d'activité. Depuis, la communauté de communes assume entièrement le centre de ressources. Elle est à la recherche de nouveaux financements, notamment en provenance du Fonds social européen.
Le volet formation, réalisé avec le concours d'organismes de formation, est financé, selon les actions, par la région, les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA), la direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP).

Pour quels résultats...

L'action a eu de nombreuses retombées. "Le fait de permettre à une entreprise de recruter un salarié et de le former sur place, souligne le président de la communauté de communes, induit qu'elle maintiendra ses salariés à proximité. Ceux-ci auront besoin d'un logement. Tout est lié." Issu d'une volonté politique, le centre de ressources est un outil souple qui s'adapte en permanence à la demande et continue d'évoluer. Il est du reste un peu victime de son succès car la population, qui n'a pas encore bien identifié quel était son rôle, appelle constamment sur n'importe quel sujet.
Par ailleurs, cette action s'inscrit dans un territoire deux fois plus vaste que celui de la communauté. Des demandes proviennent des communes voisines, du district de Bais, mais aussi parfois de la ville de Mayenne.

Et aujourd'hui ?

Le centre de ressources met à la disposition des entrepreneurs des ateliers et des bureaux relais. Il souhaite poursuivre son action dans ce sens en proposant aux entrepreneurs des ateliers d'accueil. Si une personne souhaite créer une entreprise au sein de la communauté, le centre de ressources pourra désormais lui proposer un local. Ces ateliers susciteront peut-être des créations d'entreprise. A travers cette nouvelle mesure, les responsables de la communauté souhaitent, en priorité, " favoriser l'installation de petites entreprises (moins de vingt salariés) dont le nombre est insuffisant sur le territoire." En 2004, les projets du centre de ressources étaient d'orienter, d'informer, de former, de fournir des locaux, des bureaux-relais et demain des ateliers d'accueil de type pépinière d'entreprises.

Delphine Pemptroad, CEAS de la Mayenne

Le conseil des élus

"Avant de créer un centre de ressources, il faut bien être à l'écoute de son territoire pour évaluer de la meilleure façon possible les besoins de l'économie locale.

Chaque centre de ressources ressemble à son territoire et est par conséquent unique."

Communauté de communes de Villaines-la-Juhel

6 boulevard Henri-Dunant - BP 19
53700 Villaines-la-Juhel

Véronique Boy-Garnier

Directrice

Alain Dilis

Président
Haut de page